Titre: Harry Potter et les Fées

Auteur: Artemis Luna Diana (pour ce qui est en gras), et moi pour le reste.

Traductrice: satine01black pour ce qui est en gras, et pas d'autre

Rating: R

Pairing: Harry/Sev

Base: les 4 premiers tomes (Sirius est en vie!!! Hip, hip hip hourraaaaaaaaa!!! J J J bref passons!)

Avertissement: ceci est un slash alors bye bye les homophobes!!!!!

Pour ceux qui lisent mes autres fics pas la peine de leur rappeler que le français et moi ,ça fait deux!!!!

Remarques: Artemis Luna Diana a écrit des extraits de fics possibles qu'elle ne compte, apparemment, pas continuer. En voici une que j'ai repris et que j'ai continué.

Remarque de l'auteur : C'est une fic avec un Harry-pas-tout-à-fait-humain-ce-pourquoi-il-a-une-fic-pour-lui-tout-seul. Pas besoin de dire pourquoi je m'en suis lacée. Je ne la sentais pas. ~ Artemis Luna Diana ~

Chapitre 2

 

"- Quand pourrais-je rentrer?" demanda Harry quelques jours plus tard.

Lorna l'arrêta.

"- Veux-tu rentrer?" demanda-t-elle doucement.

"- Non, … mais Ron et Hermione me manquent."

Lorna sourit avec soulagement.

"- C'est normal Harry. Si tu le veux bien, fit-elle hésitant. Je pense qu'il vaudra mieux que tu reste ici pour apprendre la magie des feys avant de revenir dans le monde des sorciers. Je ne veux pas que tu soi sans protection."

Harry sourit.

"- Il n'y a pas de problèmes! Je m'attendais que vous me montriez quelques trucs!"

Lorna rit.

~~~*~~~

"- Vous devez rigoler," gémit Harry.

Lorna l'avait emmené dans une très grande bibliothèque et lui donna l'ordre de lire.

"- La compréhension basique de notre histoire est essentielle pour comprendre les théories qui sont à la base de notre magie. Comprendre la théorie est essentiel pour comprendre ta magie. C'est très important dans ton cas, Harry. Ton père et toi êtes les deux seules personnes nées du mélange de nos deux espèces. James n'a jamais été vraiment intéressé de développer sa magie de fey. Si tu es sérieux dans ton intention d'apprendre, tu dois être sérieux dans les études. Je ne pense pas que tu veux te blesser ou blesser quelqu'un par accident."

"- Est ce possible?"

"- Très possible," dit Lorna sérieusement.

~~~*~~~

après sa crainte initiale, Harry attaqua ses études avec l'enthousiasme et la détermination. Il passait tout son temps à la Bibliothèque Royale, sortant seulement pour le petit déjeuner pour voir sa tante; le reste du temps il mangeait sur place. Il lui arrivait même de tomber endormi sur les livres, ses notes répandues sur la table tout autour de lui. Un mois s'était écoulé depuis qu'il vivait presque à la bibliothèque, que Harry découvrit quelque chose qui le fit retourner dans ses appartements.

Il prit la douche et mit des vêtements frais: le pantalon noir, des bottes aussi noires, mais le débardeur blanc. Il passa ses doits dans ses cheveux avec une vague souhait de les coiffer. Ils étaient longs, ses mèches lui tombaient sur les yeux, et il les remit derrière l'oreille: sa cicatrice était ainsi faisant parfaitement visible. Apres avoir vérifié qu'il était présentable, il sortir et se dirigea vers la salle du trône où il savait pouvoir trouver sa tante.

Il y entra furtivement sans se faire annoncer. Sa tante était assise sur son trône. Ses cheveux, de la même couleurs que les siens, lui tombaient d'habitude sur les épaules: biens que aujourd'hui ils étaient tressés et étaient mis en cercle autour de sa tête. Ses robes étaient bleu et blanches: comme d'habitude. sa peau était d'une couleur d'ivoire, la faisant apparaître plus fragile qu'elle ne l'était vraiment, ce qui devait être le but. Sans le voir vraiment, il pouvait dire que ses yeux marrons scintillait d'amusement à cause de la querelle des deus feys qu'elle écoutait. Un cercle d'argent était posé sur sa tête, montrant son statut royal. C'est le seul bijoux qu'elle portait. Ses ailes étaient cachés par son costume de fey.

Elle leva son regard et fixa le sien. Elle fronça les sourcils, et le questionna de regard, mais il ne bougea pas pour receler sa présence. Elle se leva.

"- je vous demande une pause de 15 minutes."

Elle se dirigea vers la sortie de la pièce. Harry la suivit prenant garde ne pas montrer sa présence dans la pièce d’où il sortait.

Sa tante rentra dans une petite pièce et il la suivit, fermant la porte derrière lui.

"- Harry, ça ne va pas ?"

"- Tu n’a pas d’héritiers."

Elle se tendit.

"- Je ne me suis jamais mariée"

"- Pourquoi ?"

"- je ne suis pas encore tombée amoureuse," répondit-elle doucement.

"- tu veux dire qu’en 567 ans tu n’est jamais tombée amoureuse ?"

elle bougea inconfortablement.

"- oui."

Harry hésita.

"- je suis ton héritier."

Ce n’était pas une question.

"- quand allait tu me le dire ?"

Lorna soupira et s’assit sur une des deux canapés de la chambre.

"- je voulais attendre que tu te sois un peu habitué. Je t’ai déjà trop dit d’informations que tu n’en pouvait assimiler."

Harry s’assit à ses côtés.

"- qu’est ce que cela veut dire ?"

"- avec des chances, probablement rien. Si une fey ne veux pas mourir, elle vivra près de 1000 ans. Ta grand mère –ma sœur- voulait mourir. Elle avait perdu son mari, et comme elle savait qu’elle le pouvait, elle choisit de mourir. Elle n’avait que 354 ans."

"- est-elle morte avant mes parents ?"

"- oui. Trois ans avant."

"- avant moi, qui régnera après moi ?"

"- si je ne me marie pas avant mes 800 ans, un prétendant sera choisi pour moi par le conseil. J’aurais un héritier que je le veuille ou pas."

"- tu ne veux pas d’enfants ?"

Lorna lui sourit.

"- si j’en veux."

Ils restèrent assis dans le silence pendant des minutes.

"- puisque tu est au courant, je dois te donner ceci, dit-elle et fit apparaître une couronne d’argent. Voilà. Elle est à toi, Mon Prince."

Harry sourit et la mit.

"- qui l’aurait pensé? Harry Potter, prince des Feys."

"- tu es charmant."

"- tu peux m’appeler prince charmant," dit-il avec un petit sourire et sa tante rit.

~~~*~~~

Harry était stupéfié de la quantité de ce qu’il pouvait apprendre. Une fois la base à propos de la magie de feys assimilée, il lui était facile de le compléter avec la magie des sorciers. Il était enseigné par les meilleurs professeurs du royaume, et travaillait à son rythme, qui était assez rapide. L’année passa comme dans le brouillard et arriva le jour de son anniversaire.

Les feux d’artifice et la fête dura plusieurs jours après son vrai anniversaire. Il y avait des bals et soirées dansantes tous les soirs . grâce à sa tante il était danseur accompli et arrivait à s’amuser. Les amis qu’il s’était fait, l’accompagnaient dans l’aventure et après (pour payer les pots cassés). Harry fut assez courageux pour jouer des farces à sa tante : qui le lui rendit bien en commençant la bataille de la nourriture.

Ce fut la meilleure fête que les feys avaient eu depuis le mariage de Jacob Potter et le princesse Aulive. Ce fut aussi le meilleur anniversaire que Harry ait jamais eu.

~~~*~~~

"Harry!"

Harry leva son regard et sourit tandis qu’une fey mince aux cheveux blond et yeux bleu lui tombait dessus. Jema avait 96 ans et on la considérait encore comme une enfant.

"- tes ailes sont sortit," fit-il remarquer lentement, regardant les ailes presque transparents sur son dos.

Jema sourit.

"- les tiens aussi !"

Harry jeta un coup d’œil derrière lui.

"- pourquoi sont-ils là ?" demanda-t-il regardant, stupéfait, ses ailes.

"- viens voler avec moi, Harry ! tu es toujours en train d’étudier, il faut s’amuser !"

"- qu’est ce que tu as encore manigancé ?"

"- rien. Aller ! s’il te plais."

Harry sourit.

"- ok."

"- ouais !"

~~~*~~~

"- j’ai remarqué que vous vous entendez bien toi et Jema," dit Lorna sans lever le regard de sa lecture.

"- nous sommes juste amis. Elle est amoureuse de Tolen", dit Harry assis dans une chaise, une harpe dans les mains. Il savait vraiment en jouer.

Lorna leva son regard vers lui.

"- tu y joue très bien."

"- j’aime ça," répondit Harry.

"- je n’ai jamais été assez patiente pour cela, sourit Lorna. Je préfère la flûte."

"- la flûte peut aller, dit Harry le regardant enfin. Mais cela ne me fait pas le même effet que l’harpe."

"je peux le croire. Tes son de flûte sont ennuyant, mais tes son de l’harpe ensorcellent."

Harry sourit.

"- merci."

Ils restèrent un moment silencieux, écoutant la musique de Harry. Puis Harry s’arrêta.

"- je dois rentrer bientôt."

"- je sais."

Un autre silence.

"- es-tu sûr ? tout le monde te croit mort."

"- et ils pensent que les feys m’ont tué, ajouta-t-il. Je sais. Et oui, je suis sûr. Voldemort est mon problème."

Lorna sourit.

"- si quelqu’un peut remettre ce sorcier à sa place, c’est bien toi Harry. Tu es la personne la plus puissante de non deux mondes et tu n’as pas encore fini ton entraînement. "

"- hey, je ne le savais pas," protesta Harry.

"- le mélange de ta magie est parfait et fleurissant. La possibilité de pouvoir que tu as sont incroyables. Tu n’a plus besoin de ta baguette, en fait, je ne t’ai vu t’es servir depuis longtemps."

"- je ne l’ai plus utilisé," reconnut Harry.

~~~*~~~

malgré la conversation avec sa tante, Harry est encore resté une année sur place. Le jour de son anniversaire il était abattu. Même les feys ne tardèrent à réaliser qu’il les quittera bientôt. Si quelqu’un commençait en parler avec lui, il les rassurait que ce serait que pour le temps de sa mission. Il reviendras quand Voldemort sera mort pour de bon.

La premier septembre, Harry était prêt à craquer…et la journée venait juste de commencer. Cette année aurait du être sa 7ème s’il n’aurait… et bien, il ne fallait pas y repenser. Il était content de ce qui lui était arrivé, de sa nouvelle vie. Il avait une tante aimante, une maison, et des gens qui tenait à lui.

‘Tu avait des gens qui tenait à toi à Hogwarts.’

Harry voulait pleurer. Comment allaient-ils tous réagir ? il avait des espions qui ont observé les gens qui lui étaient chers. Il savait ce qui leur était arrivé. Sa mort avait rapproché Ron et Hermione et leur a fait admettre les sentiment l'un pour l'autre. Sirius commença à prendre des risques pendant les missions pensant qu'il 'avait plus rien à perdre dans ce bas monde. Tout le monde magique était submergé. Personne ne pensait plus qu'ils pouvaient gagner. Les conséquences étaient terribles. Les attaques de Voldemort se multipliaient comme ses rangs grandissaient…

"- Merde!" s'écria-t-il finalement.

Jema le regarda et cligna des yeux.

"- Bon, … qu'est ce qui se passe, Harry?"

il la fixa, choqué. Sa bouche s'ouvrit et puis se referma.

"- Qu'est ce qui se passe Harry? répéta-t-il lentement. Laisse moi réfléchir … tout!" s'écria-t-il.

"- Précise," dit Oreon sans lever le regard de la fleur qu'il essayer de faire éclore.

"- Je reviens là bas aujourd'hui, dit Harry frustré. Vous ne semblez pas le savoir."

"- Harry, si nous te demandons de ne pas partir, est ce que tu le feras?" demanda Tolen fermant son livre.

"- Voldemort est mon problème, je dois y aller."

"- Nous le savons et nous respectons ton choix. Nous ne voulons pas t'empêcher d'y aller car nous savons que tu contrôlera ce qui se passera. Tu as notre accord et notre soutien. Tu sais que si tu as besoin d'aide tu n'auras qu'a nous appeler, fit Tolen calmement. Tu nous manquera, Harry. Nous t'aimons trop pour t'oublier."

Harry soupira et se laissa tomber sur l'herbe.

"- Vas-y, ruine mes efforts."

Oreon leva les yeux et lui fit un sourire.

"- C'est en quoi il est le plus doué: faire des discourt qui ruinent tous tes efforts."

Jema essaya ne pas rire et finit par provoquer le fou rire des garçons.

"- Vous moquez pas de moi!" fit-elle avant de se joindre à eux.

La Reine Lorna les regardait depuis le balcon de ses appartements. Elle était contente que les amis de Harry lui aidaient ne pas penser au soir qui allait arriver. Elle avait vu Jema entraîner les garçons dans le jardin il y a une demi heure. Elle n'avait pas bougé depuis. Il allait tellement lui manquer.

'Est ce qu'il sera bien accueilli? Est ce qu'il reviendra bientôt?'

elle soupira. Elle priait que sa crainte secrète ne devienne réalité. Les amis sorciers de Harry lui manquaient … et elle avait déjà laissé échappé que son compagnon d'âme se trouvait dans le monde sorcier.

'Harry, fais attention à toi.'

~~~*~~~

à suivre