Titre: BloodBond

Auteur: Satine01black

Disclamer: aucun personnage n'est à moi (mais si JKR ne veut plus de Harry, Severus ou Sirius, je veux bien les récupérer!)

Spoileur: les 5 premiers tomes (mais Sirius n'est pas mort)

Pairing: vous allez voir!

Rating: R je pense pour l'instant, et plus ensuite (y aura des lemons!)

Résumé - Contexte: dés que Harry et les autres sortent du Hogwarts Express à la fin de leur 7eme année, quelque chose se passe et Harry disparaît. Il ne se tient plus en contact avec personne de l'école. On entend de temps en temps des actions menées contre Voldemort, mais personne ne pense à lui car on le croit mort.

6 ans passent ainsi.

La lutte contre Voldemort a atteint le sommet (même si tout à coup celui ci a baissé le nombre des raids).

Une rencontre a lieu entre le bien et le mal. Les bons croient être perdus, car ils sont persuadés que Voldemort a tué Harry, alors que les mauvais sont assez confiant. Au moment où la bataille semble perdue pour le côté de la lumière, quelqu'un apparaît, qui provoque Voldemort en duel. L'homme gagne, mais les mangemorts fuient et il disparaît aussi.

Warning: Slash (en conséquence les homophobes sont proscrits ) (peut être un Mpeg plus tard ainsi que des lemons), vampires, anges noirs, mort...

Remarques: j'ai commencé à écrire cette fiction à la fin de l'été, puis j'ai abandonnée. Mais je l'ai reprise quand j'ai commencé à avoir des cours ennuyeux à l'université. Puis une de mes amies (myvaughn-sark) (qui d’ailleurs est ma bêta !!!) s'est mise à la lire par-dessus de mon épaule, et donc vous aurez de temps en temps des remarque faites par elle (mvs pour elle, S pour moi).

Aussi, j'utilise pour la plus part les noms anglais, alors demandez moi si vous ne comprenez pas de qui je parle!

Et pour finir: ceci est l'action dans le passé, des flash-back <= je ne le marque pas, je trouve que c'est pas très beau.

Remarques 2: je viens de changer un peu les choses au début de la fic: j'ai enlevé les commentaires et je l'ai ai mis à la fin, car certains s'en plaignaient!

Aussi, on m'a demandé si j'étais obligée de mettre un mpeg. Et bien non! Je suis à mon 10e chapitre sur le brouillon, et je suis loin d'avoir un mpeg. En fait j'ai voulu profiter pour fusionner quelques idées semblables ensemble. Mais bon, peut être pour la séquelle. On verra.

 

 

Chapitre II

 

"- Vous devez rire!"

Albus Dumbledore venait de raconter ce qu'il savait du combat final aux personnes présentes dans son bureau. C'est-à-dire aux membres les plus importants de l'Ordre de Phénix survécus à la guerre.

Hermione et Draco Malfoy étaient assis sur les deux fauteuils les plus proches de Dumbledore. Hermione avait un bras qui saignait encore. Draco jetait des regards inquiets à sa femme (1) et semblait ignorer ses propres bleu et éraflures.

Luna et Ron Weasley (2) se tenaient debout à leur gauche. Luna s'appuyait sur son mari et semblait très inquiète.

Minerva McGonagall était assise à côté de Nymphadora Tonks. Tous les deux étaient sauves, mais fatiguées.

Sirius Black et Remus Lupin se tenaient derrière les autres. Remus avait l'air plus fatigué que jamais, mais content que la guerre était finie. Sirius suivait avec attention la conversation appuyé à une étagère avec des livres, une main passée autour de la taille de Remus (3).

Les autres membres de l'ordre étaient portés disparu ou morts. Une partie des Weasley était à l'hôpital, l'autre...

Mais les personnes présentes dans la pièce avaient pour l'instant des choses plus graves à régler que de compter leurs morts.

"- Vous dites que l'homme a fait un sortilège, que, je reprends ce que vous avez dit, même vous, Albus, ne réussissez pas (4), et qu'il a disparu après avoir détruit Voldemort!" fit Draco.

"- Mais vous nous aviez dit que seul Harry pouvait le tuer," fit remarquer Ron.

"- Ce qui veut dire que Voldemort n'est peut être pas mort!" dit Luna.

"- Il est mort," certifia Dumbledore. "Cela ne fait aucun doute. Mais je ne peux dire ni comment l'homme en a eu la force, ni qui il est."

Il eut tout à coup un bruit derrière eux et tous se retournèrent pour voir Severus Snape arriver. (5)

"- Ils l'ont retrouvé, Albus," fit-il sans aucun préambule.

"- Il est... ?" fit Dumbledore en se levant légèrement.

"- Vivant," fit Snape. "Ou du moins je le suppose." (6)

Il avait parcouru les autres des yeux et continua.

"- Ils lui ont tendu un piège," dit-il. "Le mangemort sous le nom de Berny Lépreux était son contact. Ils ont utilisé la Promesse Incassable. Il est venu et réparti."

Dumbledore haussa un sourcil.

"- Il est blessé," compléta Snape.

Dumbledore ne le lâcha pas des yeux.

"- c'est l'homme que Voldemort voulait," céda-t-il. "Marcus Evans."

Sirius et Remus eurent un froncement de sourcils. Ils rencontrèrent les yeux du directeur.

"- Impossible!" fit Remus. "Lily Evans était la seule sorcière de sa famille!"

"- Apparemment pas, Lupin!" fit Snape. "Il peut exister des branches de la même famille à l'étranger. Donc il est possible qu'elle ne l'a jamais connu."

"- Pourquoi alors n'est-il pas venu avec nous?" demanda Luna.

"- Peut être car nous sommes d'une manière ou une autre responsables de la disparition de Harry," fit Sirius.

"- Sirius, arrête, " le coupa Remus.

"- Pour une fois je suis d'accord avec Lupin!" fit Snape. "Potter avait peut être ses raisons pour partir." (7)

Il s'arrêta là, car défendre Harry Potter n'était pas à son habitude et il n'allait pas commencer.

Sirius ne dit rien. Contrairement à l'habitude, il n'avait ni force ni l'envie de se disputer avec Snape. Il avait tout perdu avec la disparition de Harry, six ans plutôt. Si Remus n'était pas là, il ne savait ce qu'il ferait.

 

Le Golden Trio et leurs amis étaient assis dans un compartiment de Hogwarts Express. Le train s'éloignait du château, la dernière fois pour la plupart.

"- Harry, mon pote," commença Ron.

Mais Harry rit et l'arrêta.

"- Oui, je sais," fit-il. "Si je n'étais pas ton meilleur ami, tu m'aurais mit ton poing à la figure."

"- N'empêche, même moi, je ne m'attendais pas que tu sois le premier de la promotion," sourit Hermione.

"- je t'ai volé la première place," fit remarquer Harry mine de rien, mi-moqueur, mi-sérieux.

"- Bah! A nous deux, on le bat," dit Draco à Hermione.

"- Draco," commença Ron.

Cette fois ci ce fut le tour de Draco à rire.

"- Je sais Ron," fit-il. "Si je ne sortais pas avec Hermione, tu m'aurais aussi mit ton poing à la figure."

Ron tira la langue à ses amis qui riaient.

"- Très mature, Ron," fit Luna.

"- C'est pour ça que tu m'aimes!" sourit Ron (8).

"- Imbécile!" marmonna Luna et reprit la lecture du Chicaneur.

"- Ron, soit plus mature," observa Ginny. "Luna a raison. Tu as un an de plus que nous et tu sembles avoir la maturité d'un ado!"

Ron eut une grimace.

"- Bien dit, Ginny," la félicita Harry et Ron lui donna un coup de poing fictif à l'épaule.

Pendant un instant il eut un silence tranquille.

"- C'est notre dernier voyage ensemble dans le Hogwarts Express," dit enfin Hermione.

Un autre silence.

"- C'est vrai que vous allez être les assistants de profs?" demanda Ginny , rompant à son tour la quiété du lieux.

"- Ouaip," fit Draco. "Moi ce sera Arithmancie."

"- Runes," fit Hermione.

"- Quidditch," dit Ron, puis fronça les sourcils. "Mais je ne comprends pas pourquoi ils ne t'ont pas choisi, toi, Harry. Après tout, tu es le meilleur sur un balais que moi!"

"- Disons que j'ai d'autres projets," dit simplement Harry.

Le reste de trajet se fit dans la joie et la bonne humeur. Ce n'est qu'à la sortie du train que tous s'arrêtèrent, pétrifiés.

"- Où est Harry?" chuchota Hermione.

C'est à la sortie de Hogwarts Express que fut déclarée la disparition de Harry Potter.

Le monde de sorciers fut en émoi. Le survivant disparut?! Des hypothèses furent tout de suite lancées. Etait-il parti de son plein gré? Vous-Savez-Qui en était-il responsable?

Mais personne ne put leur répondre. Même Albus Dumbledore.

Le directeur de l'école était tout aussi inquiet que les autres amis du Survivant. Et il avait pourquoi l'être: jamais Harry n'aurait laissé sans nouvelles son parrain. Jamais, sauf si quelque chose de grave c'était passé.

Et six ans passèrent. (9)

_~~~~~~~*******~~~~_

Marcus sentit une douleur fulgurante lui traverser l'épaule droite. C'est cela sans doute qui le tira de l'inconscience. la douleur se propageait de sa blessure à son dos. Cela lui faisait tellement mal!

"- La belle aux bois dormant se réveille enfin?"

La voix lui était familière. Ah... oui...

"- Depuis quand les vampires lisent-ils les contes de fées moldus?" fit Marcus sans toutefois ouvrir les yeux.

Il savait que s'il était encore en vie, c'est parce que le vampire lui voulait quelque chose.

Il avait aussi remarqué qu'il s'est fait traité de fille, mais le dire, n'était pas raisonnable.

Il se passa une main à la gorge.

"- M'avez-vous mordus?" demanda-t-il.

"- Quelle question," fit le vampire. "Ne savez vous pas ce que le vampire laisse ans le sang de la personne quand il mord?"

"- C'est vrai," fit Marcus.

Il se rappelait vaguement d'une leçon sur les êtres de la nuit. S'ils ne tuaient pas leur proie, ils pouvaient laisser dans la morsure une substance qui aidait à récupérer le plus vite possible le sang perdu.

OK. Une autre approche au problème s'imposait.

"- Pourquoi m'avez vous sauvé?" demanda-t-il de nouveau.

"- Vous m'avez débarrassé d'un débris qui empestait mon espace vital."

"- Pardon?!" fit Marcus surpris en ouvrant les yeux, mais il s'aperçut que la lumière de la pièce l'aveuglait, du coup il les referma pour s'en habituer plus lentement.

"- Voldemort était tout sauf vivant," fit le vampire sans changer de ton. "Et croyez-moi quand je vous dis que les morts ne sentent pas bien." (10)

"- Et cela est censé être drôle?" répliqua Marcus.

Le vampire ne répondit pas, et Marcus rouvrit les yeux, cette fois ci avec précautions.

La pièce où ils se trouvaient était grande et des flots de lumière rentraient par la grande fenêtre, ce pourquoi Marcus fut aveuglé la première fois.

Puis ses yeux se posèrent sur le vampire. Marcus leva un sourcil.

"- J'ai toujours su que vous étiez un vampire, Severus Snape!" fit-il avec un soupir. (11)

Le vampire le regarda dans les yeux.

"- Donc vous me connaissez."

C'était plus une affirmation qu'une question.

Marcus évita d'y répondre.

"- Alors, pourquoi ne m'avez vous pas tué?" demanda Marcus.

"- Savez vous, M Evans, qu'est ce qu'un calice?"

Oh oui, il savait très exactement qu'était un calice. Et il sut tout à coup deux choses: que Snape était un vampire né et qu'il était lui-même dans la merde. (12)

Des personnes qui naissaient vampires, pouvaient dans leur vie choisir un calice. C'est à dire une personne qui leur fournirait son sang en échange de la protection.

Seuls les nés vampires pouvaient le faire: cela était interdit pour les autres car ils finissaient out simplement par tuer leur calice. Pas les vampires nés. Or, tomber sur un vampire né, était une chose rare.

Et Marcus en rencontrait déjà le deuxième dans sa courte vie.

"- Un ami m'a promis que personne de son clan ne pourra me toucher," dit-il d'une voix faible.

Il était devenu blanc. Il ne voulait... il ne pouvait pas ...

"- J'ai entendu cela," dit Snape. "Mais il se trouve qu'il y a trois clans de vampires. Votre ami commande le premier, le plus grand. Je suis, quant à moi, l'un des seuls rescapés du troisième."

Marcus soupira et se couvrit le visage de ses mains.

"- Non," chuchota-t-il, puis rajouta plus fort "Pourquoi moi?"

"- Pour vous aider, j'ai du boire un peu de votre sang," expliqua Snape. "Or, depuis que la première goutte de ce sang avait coulé dans mes veines, il agit comme une sorte de drogue sur moi. Mon corps en réclame."

Marcus baissa ses mains et regarda Snape droit dans les yeux pendant un moment.

"- Ne savez vous pas à qui demandez vous être votre calice, Severus Snape," dit-il. "Non, bien sur que non. Sinon, vous m'auriez jeté dehors dés le début."

Snape fronça les sourcils.

Marcus posa une main sur son front. Il murmura un contre sort. Une minute plus tard, il ne sentait toujours pas de changement sous ses doits, mais il savait qu'elle était là. Il enleva sa main. (13)

S'il ne connaissait pas Snape, il aurait été étonné de le voir si calme, le visage sans émotions. Mais il savait que tout se passait à l'intérieur.

Il baissa les yeux. Il se sentait soudain comme revenu à l'école. Les yeux perçants de son ancien professeur semblaient le transpercer.

"- Harry Po..." (14)

"- non," le coupa Marcus.

"- Pourquoi?" fit Snape.

"- Car personne ne prenait Harry Potter au sérieux," siffla Marcus. "Il était un garçon avec une image déjà faite. Quelqu'un que tous veulent fort, bon, loyal, et surtout blanc. Même après les choses dites pas la Gazette. Tous voulaient un héros."

Il avait tout dit en regardant Snape dans les yeux.

"- Marcus Evans est une personne qui a fat ses preuves, qui a souffert et qui a mérité, qui n'est ni blanche ni noire, mais grise, le juste milieu..."

Il ne finit pas. Il rompit le contact avec les yeux noirs et baissa les siens.

"- Cela ne change rien," fit remarquer Snape.

Marcus voulait protester, mais le vampire le coupa.

"- Vous avez changé une célébrité pour une autre," continua-t-il. "Mais vous avez oublié une chose. Malgré votre maudite célébrité, vous aviez des mais qui tenaient à vous. Vous..."

"- J'ai des amis qui tiennent à moi," le corrigea Marcus pensant à son équipe. "Et puis, si les autres tenaient vraiment à moi, ils reviendront. Sinon..." (15)

"- Vous vous êtes mis dans la même situation. Vous êtes toujours maudîtement célèbre."

"- Mais maintenant je peux être moi-même," l'interrompit Marcus.

Snape ne répondit pas. Tous les deux savaient que leur dispute ne les menera à rien. Snape soupira.

"- En tout cas, je vous laisse vous reposer et de prendre une décision," dit-il finalement. "Je ne vous oblige pas de le faire, mais cela serait avantageux pour tous les deux."

Il se leva du fauteuil dans lequel il était assis et sans bruit sortit de la chambre.

A suivre...

_-------------------~~~~~~~---------------------------

1- mvs: sa femme??? S: bah, j'ai bien dit H et D Malfoy, non?

_------------

2- mvs: ??? chui choquée! S: m'en fout!

_----------------

3- mvs: o.0 S: 0.o

_-------------

4- mvs: qui l'eut cru... Dumby ne pas savoir faire un sort... y a que toi pour faire ça! S: bwahahaha! Vengeance personnelle sur un Dumby cachottier des 5 premiers tomes!

_-------------

5- mvs: grrrr... le méchant! S: comment ça le méchant!!!

_-------------------

6- mvs: moi j'en suis moins sûr... aux mains d'un vampire... ^_- S: et quel vampire mvs: ~~~saturé~~~ S: ton commentaire révélait des trucs, alors j'ai pas pu l'écrire, dsl: profite pas du fait que tu as déjà lu la suite, hé ho!!!!

_-------------------

7- mvs: méchante auteur! T'es sadik! S: je sais, tu me l'a déjà dit!

_--------------------------

8- mvs: il est sur? Pas par pitié? :p chuis méchante S: c'est toi qui l'a dit! Mvs: je suis sure que tu l'as pensée S: nooooonnnn, tu crois? Mvs: :p)

_----------------------

9- mvs: moi je sais ce qui s'est passé! S: >:-> es-tu sure de le savoir? Vraiment? *gros sourire maniaque*)

_----------------------

10- mvs: c'est qu'il a de l'humour, le vampire! S: qu'est ce que tu crois?! Mes vampires chéris ont de l'humour! mvs: chéris???? Attention, je te rappelle que t'es pas une sorcière ... ME si ... mvahahahaha ...

_----------------------

11- mvs: j'en reviens toujours pas qu'il soit vampire! S: et bien il faudra t'en habituer, car il le sera jusqu'à la fin (ou presque *sourire moi-je-sais-quelque-chose-que-vous-ne-savez-pas!*)

_------------------------

12- mvs: tout de suite les grands mots! S: :p)

_------------------------

13- mvs: qu'est ce qui est là? ^.^me le demandes!

_------------------------

14- mvs: yeah! lol

_------------------------

15- mvs: pourquoi 'si'? ils le ferons! J'y veillerais! Nan mais! S: un autre commentaire comme ça, et tu n'aura plus la suite en avant première! Mvs: quoi???? Non, non, non et non! Tu peux pas me faire ça! tu est pas méchante ... ma auteur adorée, j'aurais la suite en avant première? :> S: -.-0 on verra

_-----------------------

Severus: hum hum. *se tourne vers l'auteure* depuis quand suis-je un vampire? *dit-il d'une voix trop calme, beaucoup trop calme*

S: et bien, depuis le début de la fiction je crois, non?

Severus: *plissa les yeux* ha oui? *sort sa baguette et la pointe su l'auteure*

S: heeeeyyyyyyyy! STTTTOOOOPPPP!!!!!! Où est ce que tu as trouvé cette baguette, je me souviens bien de te l'avoir confisqué à l'entrée.

Severus: *un sourire dément* je suis un espion depuis plusieurs années! Je ne vais pas me faire avoir pas une moldue dans ton genre!!! *il s'avança lentement vers elle*

Et au moment où il n'était qu'à quelque centimètres, un piège s'enclencha!

S: tu croyais quand même pas que l'on ne m'a pas déjà fait ce coup ci?! *dit-elle à un Severus saucissonné avant d'ouvrir la porte de son placard, où on voyait les silhouettes immobilisées de Voldemort, Dumbledore et Lucius, et de l'y jeter*

R&R