Titre: BloodBond

Auteur: Satine01Black

Disclamer: aucun personnage n'est à moi (mais si JKR ne veut plus de Harry, Severus ou Sirius, je veux bien les récupérer!)

Spoileur: les 5 premiers tomes (mais Sirius n'est pas mort)

Pairing: SS/ME ou SS/HP

Rating: R

Résumé - Contexte: dés que Harry et les autres sortent du Hogwarts Express à la fin de leur 7eme année, quelque chose se passe et Harry disparaît. Il ne se tient plus en contact avec personne de l'école. On entend de temps en temps des actions menées contre Voldemort, mais personne ne pense à lui car on le croit mort.

6 ans passent ainsi.

La lutte contre Voldemort a atteint le sommet (même si tout à coup celui ci a baissé le nombre des raids).

Une rencontre a lieu entre le bien et le mal. Les bons croient être perdus, car ils sont persuadés que Voldemort a tué Harry, alors que les mauvais sont assez confiant. Au moment où la bataille semble perdue pour le côté de la lumière, quelqu'un apparaît, qui provoque Voldemort en duel. L'homme gagne, mais les mangemorts fuient et il disparaît aussi.

Warning: Slash , bientôt d'autres lemons , vampires, anges noirs, mort...

Remarques: #j'ai commencé à écrire cette fiction à la fin de l'été, puis j'ai abandonné. Mais je l'ai reprise quand j'ai commencé à avoir des cours ennuyeux à l'université. Puis une de mes amies (myvaughn-sark) s'est mise à la lire par-dessus de mon épaule, et donc vous aurez de temps en temps des remarque faites par elle (mvs pour elle, S pour moi).

#Aussi, j'utilise pour la plus part les noms anglais, alors demandez moi si vous ne comprenez pas de qui je parle !

#Et pour finir: ceci est l'action dans le passé, des flash-back <= je ne le marque pas, je trouve que c'est pas très beau.

#~> en ce moment je suis à fond sur l'écriture de cette fic si et de la traduction de Blood, du coup j'ai délaissé les autres pour le moment, mais je ne les abandonne pas.

Chapitre V

Albus Dumbledore était en train de vérifier la liste des nouveaux élèves quand un hibou inconnu posa une lettre devant lui. Le directeur l'ouvrit sans hésiter, après tout, si le hibou a pu passer ses barrières, la lettre qu'il portait n'était pas dangereuse.

"Professeur Dumbledore,

J'ai vu dans le numéro d'aujourd'hui l'annonce que vous avez posté pour le poste de professeur de Défenses contre les Forces du Mal.

Je vous envoie si joint le document dont vous avez besoin pour évaluer ma candidature..."

Dumbledore leva les yeux vers Fumseck et fit un 'Voyons voir' avant de regarder les feuilles jointes.

"- Je crois que pour une fois, Fumseck, nous aurons un vrai professeur de DCFM."

Il répondit vite fait avant de se lever pour appeler une réunion de l'Ordre.

 

Dix minutes plus tard, les plus importants membres de l'Ordre libres en ce moment étaient là. Ils se regardèrent avec surprise et quand la dernière personne, Snape, arriva, tous se tournèrent vers le directeur.

"- je dois vous informer que nous avons retrouvé M Evans," fit-il.

"- Nous ?"

Dumbledore sourit.

"- M Evans s'est présenté, par lettre, pour le poste libre de DCFM," les informa-t-il.

Un silence suivit cette phrase, puis la voix froide de Sirius retentit.

"- Comment être sur que c'est bien lui," fit-il. "Après tout, il s'était enfuit sans vouloir vous parler. Et si c'était un mangemort qui a prit sa place."

Mais il fut coupé tout de suite.

"- Ne t'inquiète, Black," fit Snape. "Qui est ce qu'il soit, ce n'est pas un mangemort, sinon je l'aurais su." (1)

Les deux hommes se défièrent de regard un moment.

"- Messieurs !"

Dumbledore coupa court à toute dispute.

"- Je vais rencontrer M Evans bientôt et je vais voir si c'est la même personne que celle qui a tué Voldemort. J'ai vu son aura et je pourrais voir si c'est le même homme."

Ils discutèrent encore un petit moment, puis, une fois que Dumbledore leur ait tout dit, et ait donné ses instructions, ils commencèrent à partir.

"- Severus, pouvez vous rester un moment, s'il vous plais," fit le directeur en voyant l'espion s'en aller.

L'homme fit un demi tour et revint vers lui.

"- J'ai remarqué votre pâleur aujourd'hui," dit-il. "Quelque chose ne va pas ?" (2)

Snape fronça les sourcils, ne sachant quoi dire.

"- J'ai quelques soucis avec ma condition," soupira-t-il.

Ce fut le tour de Dumbledore à froncer les sourcils.

"- Est-ce que vous pouvez vous en occuper ou vous avez besoin d'aide ?"

"- J'ai tout l'aide que j'ai besoin."

"- Avez vous quelque chose à m'annoncer, Severus ?"

Snape soupira de nouveau.

"- Comme vous savez tout sur ce qui se passe ici, je pensais vous prévenir un peu plus tard," fit-il. "Cet été j'ai trouvé mon calice, je vous le présenterais plus tard."

Dumbledore ne fit pas de commentaire, il avait confiance au vampire.

_----------------______________--------------------_________

Jusqu'à la veuille du rendez-vous de Mark avec Dumbledore, les deux hommes semblaient plongés dans un état second. Les journées passaient trop vite pour eux. Mark restait dans la bibliothèque à lire les bouquins pour sa culture. Il se promenait chaque soir, avant le coucher du soleil, autour du manoir. Caché sous un charme d'invisibilité, ni amis, ni ennemis ne pouvaient le remarquer. Snape était le seul qui le voyait.

Snape, qui partait quelque fois tôt le matin pour ne revenir que tard le soir. Il le faisait de plus en plus souvent que l'été progressait, que ce soit en mission pour Dumbledore ou Lucius, ou tout simplement pour s'enfermer dans son laboratoire. Mais tous les deux se rejoignaient dans la pièce aux bouquins pour leurs rendez-vous habituels. Les rendrez-vous qui se rapprochaient de plus en plus sans que les deux hommes ne puissent faire quoi que ce soit. Ils ne contrôlaient pas cela. Ni rien qui allait avec. Plus le vampire buvait de son sang, plus le sentiment bizarre se précisait. Plus les deux prenaient conscience de leur attirance mutuelle. (3)

Et la veille du rendez-vous d'embauche arriva. Mi-mois de juillet, quelques jours avant l'anniversaire du jeune homme. Tous les deux étaient installés à la bibliothèque. Snape finissait un gros bouquin poussiéreux. Mark était devant l'une des étagères, essayant de se distraire. Il était stressé, mais pas pour l'évènement du lendemain. En fait il avait découvert, quelques jours plutôt la cause de tous leurs soucis. Et il ne pensait plus qu'à cela.

Il avait commencé à faire ses recherches sur ce qui se passait pendant qu'un vampire buvait le sang de son calice.

Il avait découvert alors plusieurs choses et il ne savait si son (?son?) vampire le savait.

"#Un vampire vit longtemps, mais pas des millénaires. Il existe trois stades de vie d'un vampire.

Dès sa naissance jusqu'à ses 10 ans il vit normalement comme les humains. Ensuite, son corps arrête de grandir. Pendant une cinquantaine d'années il reste dans son corps de 10 ans. Les 20 ans qui en suivent, le corps prends les formes normales pour un adulte, jusqu'à devenir celui d'un adulte de 30 ans. Il vit ainsi un autre quand de siècle. Puis arrive le dernier stade. Celui de la mort où vampire dépéri pendant[...]

Pour pouvoir éviter le stade de la mort, le vampire peut trouver son âme sur et pratiquer le Blood Bond[...]

Depuis plus d'un siècle, le Blood Bond n'a pas simplement été prohibé, mais puni par la mort[...]

Cependant, si la possibilité de pratiquer la cérémonie se présentait, elle était faite car était impossible à éviter. C'est cela qui n'a jamais été comprît pas ceux qui ont interdît le Blood Bond[...]

L'interdiction n'était pas la première cause de la baisse de cette pratique, mais la baisse alarmante de naissance de vampires[...]

Depuis 500ans, je suis le seul calice connu à ce jour qu'est lié à son vampire pas le Blood Bond[...]

Ecrit ce jour en 950 ap-JC

Godric Gryffondor.#"

Quelques livres plus tard, il trouva de nouveau des écrits de Gryffondor.

"# Le Blood Bond se manifeste des la première goutte du sang coulé. Il rend le vampire et le calice dépendants l'un de l'autre. Le vampire ne peut plus se passer du sang de son calice. Il est obligé d'en boire de plus en plus souvent. Le calice, quant à lui, ressent un sentiment positif l'envahir lors de la morsure. Ce sentiment augmente à chaque fois. Le Blood Bond est la seule solution à leur problème[...]

le Blood Bond prolonge la vie des deux êtres[...] leur espérance de vie deviens la même[...]#"

_----------------______________--------------------_________

Mark se passa nerveusement la main dans les cheveux. Il finit par laisser tomber la recherche de distraction avant de se laisser tomber dans un fauteuil en face de Snape.

"- Quelque chose ne va pas, Marcus ?" demanda Severus ne levant pas les yeux de sa lecture.

Mark ne dit rien. Il ne savait où commencer. Mais il le devait.

"- J'ai découvert le Blood Bond, Severus," commença-t-il enfin. "Il semblerait que c'est, comme le dit Godric Gryffondor dans son livre, la seule solution à notre problème."

Snape leva les yeux, surpris.

"- Je ne croyais pas que cela existait vraiment," souffla-t-il et Marcus fut surpris par l'éventail d'émotion sur son visage. "Cela était toujours pour moi le conte pour enfant que ma mère me racontait le soir pour m'endormir."

Marcus haussa les épaules.

"- Apparemment c'est vrai," fit-il avant de se lever. "Je vais me coucher, je dois être frais pour le rendez-vous de demain."

Snape ne réagi pas. En fait Marcus ne lui en laissa pas le temps avant de sortir.

_----------------______________--------------------_________

Mark transplana le lendemain vers 14 heure devant les portes de Hogwarts. Il fixa un moment le château, nostalgique. Cela faisait tellement longtemps qu'il était parti. Il avait peur de ce qu'il allait trouver.

D'un côté il aurait voulu dire à ses amis qu'il était de retour, mais il savait qu'il ne le pouvait.

De l'autre côté, il voulait s'enfuir loin d'eux car il ne voulait les mettre en danger.

Il soupira. Il n'avait plus de choix. Il ne l'avait plus depuis qu'il avait répondu à l'annonce de Dumbledore. Et même avait. En décidant devenir le calice de Snape.

Il soupira de nouveau et s'avança vers le château.

_----------------______________--------------------_________

Dumbledore était assis tranquillement à son bureau quand son rendez vous arriva. En fait le jeune homme fut emmené par Hagrid et Albus ne fut qu'à moitié surpris. Après tout, si le nouveau venu aurait su se retrouver dans le dédale des couloirs, il aurait pu soupçonner quelque chose de louche.

"- merci Hagrid," sourit le jeune homme au demi géant. "Je repasserais vous voir un jour. Je m'intéresse particulièrement à vos petits protégés," ajouta-t-il avec un clin d'oeil à son nouvel ami.

"- A la prochaine, Marcus," fit Hagrid avant de partir.

_----------------______________--------------------_________

Dumbledore observa le jeune homme devant lui tandis qu'il s'installait. il y avait quelque chose de différent par rapport à leur dernière rencontre. Rien d'alarmant, mais définitivement intéressant. Cet aura de pouvoir qui flottait autour de lui quand il l'avait sauvé était maintenant remplacé par une aura de tranquillité, une sorte de rideau qui ne laissait passer aucun sentiment.

Mais c'était bien le même homme.

"- Avant de commencer," fit Dumbledore, "je voulais vous remercier pour ce que vous avez fait pour moi l'autre jour au champ de bataille."

Il arrêta d'un geste tout commentaire qui allait sortir de la bouche du jeune devant lui. (4)

"- Si vous ne nous aviez pas interrompu, je ne serais plus de ce monde."

Le plus jeune acquiesça d'un haussement de tête avant de prendre la parole à son tour.

"- Mais je ne suis pas venu ici pour cela," dit-il regardant Dumbledore bien dans les yeux. "j'ai vu que vous aviez besoin d'un professeur de Défenses Contre les Forces du Mal."

"- J'ai regardé les documents que vous m'aviez envoyés et je pense vraiment que vous avez le droit d'avoir ce poste, et je suis intéressé de savoir où vous aviez appris tout cela."

"- Mon école était l'une des écoles attaquées par Voldemort à la fin de ma 7eme année, et du coup j'ai du apprendre sur le champ de bataille quand j'ai promis d'aider la reconstruire." (5)

C'était un demis mensonge, mais il ne voulait se faire découvrir.

En fait, il a bien aidé à protégé l'école d'un ami lors de sa reconstruction, mais il n'y a jamais été scolarisé.

"- Ca a du être terrible."

"- oui," soupira Mark se souvenant de cette époque: il venait de changer toute sa vie, il était seul, même l'amitié naissante avec Fuma Mono (6), le directeur du Campus Clamp, ne pouvait lui aider. "Puis, j'ai décidé d'apprendre, de m'entraîner pour battre Voldemort, pour me venger."

Un autre demi mensonge. La mort de Voldemort était devenu son but dans la vie avant la quasi-destruction du Campus Clamp. Mais cela lui avait aidé à rencontrer des personnes intéressantes.

"- Bien," fit Dumbledore tout à coup plus joyeux. "Je pense que je vais retenir votre candidature. Maintenant il faut discuter des petites formalités, mais cela peut être fait lors de la première réunion du personnel. Vos quartiers seront prêts d'ici là. Avez vous une famille qui emménagera avec vous ?"

"- Non, des quartiers pour célibataire suffiront," sourit Marcus. (7)

Ils discutèrent encore quelques minutes et au moment où Marcus se levait pour partir, on toqua à la porte et abus invita la personne à rentrer.

Il ne fallut que quelques secondes pour que l'atmosphère ne change dans la pièce.

Dès que la porte fut ouverte et Marcus vit qui était la personne, l'ait s'était électrifié. Alors que le nouveau venu arborait un grand sourire, Marc fronçait les sourcils.

"- Marcus !" salua le nouveau venu.

"- Edelweiss," grogna Mark d'une voix plus froide que la glace quand il sentit une vague de révulsion le faire tressaillir.

"- Vous connaissez-vous ?" demanda Dumbledore sans paraître surpris.

"- Si on veut," fut la réponse de Marc alors qu'Edelweiss disait un "Bien sur !".

Le blond tourna son attention sur Marcus.

"- Le conseil m'a envoyé en tant qu'ambassadeur parmi les sorciers," fit-il. "J'enseigne la magie Ancienne depuis l'année dernière, si tu veux... "

Mais Mark ne lui prêta pas plus d'attention. Il regarda Dumbledore comme si rien n'était et après un 'J'attends un hiboux avec les dates de réunions il sortit de la pièce.

"- Vous dites que vous vous connaissez ?" fit Dumbledore surpris par la froideur du jeune homme qui lui avait parut gentil.

"- Disons que nous sommes dans une période de froid," sourit Edelweiss avant de revenir sur le sujet de sa venue.

________________________

à suivre

_-----------------------------------------

1- mvs: il pourrait pas dire tout simplement qu'il héberge Mark et qu'il a bien envoyé sa candidature et que c'est... ok ok doucement! Pas de virus sur mon pc! Je me tais! S: grrrrrr, ta intérêt!

_-----------------------------------

2- mvs: c'est la faute d Harry!!! S: peut pas le dire! Mvs: il sait parler non? ^_^ bon, me tais! lol

_-------------------------------------

3- mvs: bah, ne manque plus qu'ils se l'avouent! aller auteure, un effort! S: hey... soit patiente un peu, sinon... mvs: sinon?? Oups, au secour! On m'attaque! HP help me S: >:-> ici c'est moi le boss et personne ne pourra t'aider! bwahahahah!

_---------------------------------------

4- mvs: on dirait qu'Harry est redevenu l'écolier qu'il était! S: on ne peut pas résister au sublime Dumbledore dans son moment de gloire! Lol mvs:je sens de la moquerie là!! moi je l'adore Dumby, moi! S: qui pourrait pas ne pas l'aimer? #regard innocent#

_-------------------------------------------

5- mvs: menteur! C'est pas bien de mentir! S: même pas: Hogwarts a bien été attaqué par tonton Voldy à la fin de son dernière année et Harry a appris des trucs en leur aidant avant de disparaître. Et nah! Mvs: gloops.

_----------------------------------------

6- s: clin d'il à ceux qui ont lu ou vu X de Clamp: explication:: Fuma est en fait le mechant de l'histoire, et n'est absolument pas le directo du campus Clamp, mais celui ci n'est pas nommé, du coup je me suis dit....

_----------------------------------------

7- mvs: mais nan, chez Sev!! :p S qui a dit qu'il y coucherait dans ses apparts? Mvs: bah, heu... la logique...!

_------------------------------------

Harry: *rentrant sans faire de bruit dans la chambre, tandis que l'auteur fait une sieste devant son écran d'ordi*

*Voyons voir, où est ce que j'ai entendu ce bruit?*

*Ah, oui, c'est dans le placard!!!*

*il s'avance sur les pointes de pieds vers la porte du placard qu'il ouvre avec le plus de précautions possibles et ce qu'il y voit le fige d'horreur: quatre des plus puissants sorciers ficelés comme des saucissons gisant par terre et le regardant avec des yeux noirs*

BWHAHAHAHAHAHAHAHAH

*il ne put retenir un rire et il se rappela trop tard qu'il était sensé être prudent*

S: oh, Harry boy a décidé de nous rendre visite

Harry: *ferme sa mâchoire avec un bruit sec* heu... tu sais, je peux tout t'expliquer... heu...

S: ah oui? Je serais curieuse de savoir ce que tu fais dans mon placard!

Harry: je... heu... attends un peu... c'est pas à moi de te justifier! Que font ils dans ton placard *fit-il en montrant les autres sorciers par dessus de son épaule.*

*un gros bruit se fait entendre dans la chambre de l'auteure au point que sa mère lui lance un ça va ma chérie?*

S: oui, oui maman, je m'amuse! *gros sourire diabolique et un regard calculateur dirigé sur les sorciers de son placard*

R&R