Chapitre2

 

"- Tout a commencé, il y a 10000 ans, plus ou moins. Il existait une race d'humains évolués tout autant sur un plan technologique que psychologique. Ils avaient les moyens de se déplacer dans l'espace, en occurrence grâce à un réseau de portes qu'ils ont créé. Ces personnes, bien qu'avaient des bonnes intentions, étaient un peu trop arrogantes et ont créé un ennemi qui les a ensuite presque vaincu, les obligeant de disparaître d'une galaxie où ils vivaient : la galaxie de Pégase. Ils se sont repliés vers la Terre, où ils ont mené à bien leur but : l'évolution finale, la transformation en énergie pure. Dans pégase, ils ont laissé quelques postes de combats, dont leur citée ancestrale : Atlantis."

 

Carson fit une pause pour voir ce que Methos en pensait. Il continua quand celui ci ne fit qu'acquiescer.

 

"- Il y a quelques dizaines d'années, on a trouvé à Guizèh, un anneau de pierre. On a déchiffré une partie d'écriture se trouvant sur une tablette qui allait avec, et on a trouvé un nom : la porte du paradis,  qu'on a ensuite rectifié et ça a donné la porte des étoiles. C'est plus tard que nous avons découvert comment l'utiliser et nous avons visité notre première planète. La mission fut un échec et pour moins d'un an le programme de la porte des étoiles fut fermé. Plus tard, nous nous sommes aperçus que des ennemis puissants savaient qui nous étions et que le programme devait redémarrer pour protéger la Terre. Et j'arrive maintenant au point. Des années qui suivirent furent dures, mais nous avons fini par battre la plus part des ennemis. Cependant nous avons découvert comment aller sur Atlantis et sans le vouloir, nous avons réveillé l'ennemi que la race des anciens craignait. Pas qu'un seul ennemi d'ailleurs, mais peu importe pour l'instant. Je suis venu pour te demander de l'aide."

 

"""""*"""""""""*"""""""*""""""""*"""""

 

Methos fronça les sourcils. L'histoire de Carson lui rappelait quelque chose. Tout en l'écoutant, il se laissa aller aux souvenirs. Des souvenirs correspondant aux mots prononcés, mais certains pas. Il se rendit compte bientôt qu'il était bien plus âgé qu'il ne le croyait. Et ces choses qu'il arrivait à faire avec son quickening n'étaient rien par rapport à ce qu'il avait le potentiel de faire.

Quand Carson finit son histoire, Methos ouvrit les yeux et les deux savaient ce qui venait de se passer.

 

"- Pourquoi maintenant ?" fit-il doucement, sa voix était fatiguée et blasée. "C'était si frustrant de savoir qu'il y avait quelque part dans ma tête des souvenirs enfouis de mon enfance, ma vie d'avant. Et maintenant je découvre que non seulement j'ai plus de 10000 ans, mais que j'ai une obligation. Pourquoi maintenant et pourquoi eux ? Les Autres ne doivent jamais intervenir."

 

Et il se tu, se rappelant...

 

"""""*"""""""""*"""""""*""""""""*"""""

 

{*flash*}

 

"- Oulala ! Qu'est ce que tu as fait ! Attends que ton père rentre, Methos !" fit Ariane.

"- Qu'est ce que le petit a encore fait ?" demanda Aaron amusé par la colère de sa femme.

"- Ton fils a encore enfermé ton père dans l'un des transporteurs de la jetée sud !"

"- Maiheu ! Grand pa' était méchant avec moi ! Il voulait me jeter dans l'eau !"

 

{*flash*}

 

Il flottait, mais il entendait aussi des voix, des voix qui lui aient familières.

"- Je suis désolé, Aaron ! J'aurais dû être avec eux... je..."

"- Ce n'est pas de ta faute," soupira Aaron, regardant son frère. "Si tu étais là, tu serais aussi..."

"- Mais c'est ta femme et ton fils ! Comment peut tu mettre ma vie avant la leur ?!"

"- Arrête Janus ! Nous étions tous une famille ! Je suis heureux que tu me sois resté au moins !"

 

{*flash*}

 

"- ...il n'est plus là !"

"- Ce n'est pas possible ! A moins qu'il ait fait son Ascension, mais il ne l'a jamais cherché ! Au contraire, il voulait créer une machine pour ceux qui le voulaient..."

"- Mon fils était un génie. Il ne voulait pas d'une vie immortelle et immatérielle, mais une vie mortelle courte, mais remplie !"

"- Mais son corps a disparut..."

"- Aaron ! Nous avons détecté des signes de vie sur les lieux de l'accident !"

 

{*flash*}

 

"- Que m'arrive-t-il ?" fit Methos d'une voix stridente en voyant son père s'approcher. "Je devrais être mort ! J'ai senti le souffle de l'explosion ! J'ai même..."

C'est à ce moment là qu'Aaron vit la lame dans la main droite de son fils et du sang, mais aucune blessure sur la gauche.

"- Je... la blessure s'est refermé dans une lueur bleue ! Mais je ne veux pas... je n'ai pas fait mon Ascension !"

"- Non mon fils, tu es devenu un autre genre d'immortel," sourit doucement Aaron. "Maintenant tu as une éternité pour faire connaître tes découvertes. Toi, au contraire des autres, tu peux maintenant intervenir."

 

{*flash*}

 

"- Une éternité ! Tu parles ! J'aurais mieux aimé... Pourquoi fallait-il que tu meures, pa'."

Un jeune homme se tenait sur une des terrasses de la citée. Il avait l'air d'avoir une vingtaine d'années, bien qu'en réalité il en avait près de quarante. Il observa un moment encore le ciel de couleur cramoisie, avant de repartir à l'intérieur pour reprendre son poste dans la salle de commandes.

 

{*flash*}

 

"- Tu ne peux pas rester ! Dix mille ans c'est long !"

"- Je n'ai pas le chois, Janus !"

"- Si, la cité n'aura pas besoin de toi, Methos !"

Il eut un moment de silence.

"- Elle est resté, n'est ce pas ? Elle sera là, en attendant les siens, pas vrai ?"

 

{*flash*}

 

"- Va-t-en ! Va te cacher !" fit Janus repoussant faiblement Methos qui était tombé à genoux à côté de son lit. "Ne reviens pas. Ne reviens que quand ton cœur te le dira ! Vis Methos ! Deviens plus fort ! Bats-toi un autre jour !"

 

{*flash*}

 

"- Metodij! Il ne t'as rien fait ?" la voix de son ami était inquiète. "Qu'est ce qu'il est ?!"

"- Il s'est appelé immortel."

"- On ne peut pas les laisser vivre comme ça en liberté !"

Un froncement de sourcils sur le visage de Methos.

"- Tu veux faire quoi ? Les tuer ?"

"- Non ! Les observer !"

"- Observer... et ne jamais intervenir !" marmonna Methos. "Du déjà vu !"

 

{*flash*}

 

"- A bas les faux dieux ! Nous sommes nos propres maîtres ! A bas les imposteurs !"

La foule répéta les paroles criés par Methos, la haine dans les voix.

 

{*flash*}

 

"- A quiconque..."

 

 

"- A quiconque... qui lira ces écrits.

A ceux qui trouveront ce lieu maudit.

Quittez immédiatement ce site.

Car vous déterrez le secret terrible qui pourra vous détruire.

Le portail a le pouvoir de vous donner une connaissance absolue

Ou bien vous amener à votre destruction.

Car ceci est un chemin dans l'univers infini nommé la porte des étoiles."

 

L'immortel récita de mémoire le dernier souvenir avant cette amnésie imposée. Methos ouvrit les yeux, qu'il ne se souvenait même pas avoir fermé.

 

"- C'est moi qui avais écrit l'avertissement enterré avec le Chappaï à Guizèh," fit-il. "Comment se fait-il que vous l'avez ouverte malgré... ?"

"- Nous n'avons trouvé aucun avertissement !" soupira Carson. "Ni à Guizèh, ni en Antarctique."

Methos fronça les sourcils.

"- Non, en Antarctique il n'y avait aucun avertissement," dit-il avec une expression songeuse. "Personne n'y est revenu depuis notre retour sur Terre."

Les deux hommes se plongèrent dans un silence.

"- Contre qui avez vous besoin d'aide ?" demanda Methos. "Les Wraith, les Azurans,  les Goaulds ou... "

"- A vrai dire..."

Carson semblait tout à coup mal à l'aise ou du moins autant qu'un être évolué pouvait l'être.

"- Ce n'est pas vraiment contre un ennemi," continua-t-il. "En fait, on a eu quelque gros problèmes contre les réplicateurs du pégase, les Azurans comme tu les appelle et... et bien... après que je meurs... "

"- En fait une personne de ton entourage a fait une boulette, mais les Autres pensent qu'ils doivent faire quelque chose, mais comme ils ne peuvent pas intervenir, c'est moi qu'ils envoient..."

"- Atlantis est entré en hyperespace dans la galaxie de pégase et est tombé en panne d'énergie, entre autres. Ils sont perdus quelque part entre pégase et la voix lactée," dit doucement Carson. "Les autres m'ont permis de te contacter, te rendre la mémoire et te transporter sur Atlantis pour la réparer. Ils m'ont dit que tu étais la personne qui a amélioré les E2PZ, leur source d'énergie, mais ils ne l'ont pas utilisé avant de s'enfuir. Et apparemment tu avais en ta possession une que tu as caché quelque part."

 

"""""*"""""""""*"""""""*""""""""*"""""

 

"- Pratique comme moyen de transport !" sourit Methos quand Carson les téléporta dans un des temples sumérien pas encore découverts.

Mais l'immortel ne dit rien d'autre. Il s'avança juste vers là où il se souvenait se trouvait la porte de la salle du Potentia. Après quelque manipulation, il avait le générateur en main.

"- Je suis prêt," fit-il.

"- Bien."

"- Tu viens avec moi ?"

"- Juste le temps de leur prouver ta provenance."

"- On atterrira où ?"

"- Là où il y a plus de monde."

"- Ah ! Effet de surprise, quand tu me prends !" rit Methos et se reçut un coup de Carson.

"- Idiot. Si on se transporte ailleurs, ils risqueront de tirer d'abord, et puis poser les questions," dit Carson faussement fâché. "Moi, ça ne me ferait rien, et toi non plus d'ailleurs, mais ils risquent de te poser trop de questions."

Methos soupira, se préparant pour rencontrer ces gens en tant que le vrai lui, et non l'un de ces alias. Il jeta un coup d'œil à l'autre homme, qui lui fit un sourire en retour et Methos sentit quelque chose en lui se serrer : leur échange, bien qu'il fut minime, lui rappela leur temps passé ensemble et qu'il avait tellement manqué. Mais il ne pouvait se permettre de s'habituer de nouveau à la présence de son ami, car il n'y avait aucune chance que les Autres le laissent partir. Alors il eut un autre soupir intérieur et se résigna à faire ce qu'il avait à faire.

 

 

à suivre...