Remarque: bien qu'il y ait le spoiler de la saison 3 de SGA, on ne compte pas le fait que Elisabeth a été touchée par l'explosion ! Elle va bien dans ma fic (surtout parce que j'avais oublié l'explosion quand je l'ai écrit) ! Donc l'explosion n'a jamais eu lieu !

 

Chapitre3

 

{quelque part entre 2 galaxies}

 

Tout le personnel important fut rassemblé dans la salle de commandement pour une mise au point, quand tout à coup une lumière apparut de nulle part. De ceux qui avaient déjà témoigné du transport des anciens êtres évolués, eurent une lueur d'espoir, ceux qui découvraient, étaient sur leurs gardes.

La lumière se posa à seul endroit complètement désert dans la pièce : l'escalier allant de la porte des étoiles vers la salle de contrôle. Quand la lumière se dissipa, deux silhouettes apparurent. Il eut un silence de mort. Les réactions étaient tous partagés entre la stupeur et la surprise. Tous reconnurent leur précédent médecin en chef, maintenant décédé.

Carson avait un léger sourire sur les lèvres. Il rencontra les yeux d'Elisabeth, de John et puis ceux de Rodney. Celui-ci ne semblait pas si surpris que cela. Apparemment il avait depuis longtemps compris ce qu'était advenu de lui.

"- Et bien, et bien ! Tu m'as dit qu'il y avait du monde dans la cité, Carson, mais tu n'as pas parlé d'une foule !"

La voix légèrement amusée de Methos brisa le silence formé à leur arrivée, mais avant que personne ne puisse réagir, une sorte de mélodie se fit entendre dans la cité, comme un bourdonnement. Les lumières changèrent aussi et Methos fit un pas vers le mur le plus proche, posant sa main dessus.

"- Et bien, ma belle, je vois que je t'ai manqué," fit-il en Alteran avec un sourire en coin : il se sentait enfin à la maison.

 

o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o

 

Tout le monde dans la pièce était figé.

Enfin Methos s'éloigna du mur et regarda plusieurs membres de l'expédition, avant d'arrêter son regard sur Elisabeth.

"- Dr Weir, je suppose," fit-il et n'attendit même pas sa réponse. "Vous vous êtes bien occupé d'Atlantis depuis que vous êtes là. Elle ne s'est jamais aussi bien amusée que depuis ces trois ans."

Elisabeth le regarda, les yeux légèrement élargis de surprise.

"- Methos ! Sois plus gentil !" l'admonesta Carson, s'avançant finalement à son tour vers la dirigeante de la cité.

La foule dans la pièce diminuait peu à peu puisque les gardes faisaient sortir le personnel qui n'avait plus rien à faire là.

"- Je suis heureux de te revoir, Carson," fit Rodney doucement. "Ce n'était pas facile de porter ton cercueil en sachant que tu n'y seras pas..."

"- Attendez un peu ! Comment ça se fait que McKay était au courant (*) ?!" s'exclama Sheppard.

Il n'eut pas de réponse cependant, puisque tout le monde se rappela dans quelle situation ils étaient.

"- Je dois y aller," fit Carson doucement. "Les autres m'ont bien interdit d'intervenir autrement que d'amener Methos ici. Il pourra vous aider, surtout..."

Il fit une pause, puis leur fit un sourire d'excuse et se volatilisa, laissant Methos avec Elisabeth, SGA1 et les techniciens.

"- Donc, vous n'êtes pas l'un des Autres," fit Rodney suspicieux.

"- Non ! Dieux merci," sourit Methos.

"- Mais vous pouvez nous aider," continua le scientifique sur le même ton.

"- Je crois que oui," fit l'immortel, puis après une pause, continua. "Et je crois aussi que je ne me suis pas présenté... correctement."

Il les regarda un à un comme s'il évaluait ce qu'il pouvait ou pas dire. Une fois satisfait, il reprit.

"- Je m'appelle Methos," dit-il. "Je suis né, et j'ai vécu ma première vie sur Atlantis, une cinquantaine d'années avant que l'on ne quitte la cité pour aller se réfugier sur la Terre."

 

O¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o

 

Un silence de mort suivit la déclaration de Methos. Tous le fixaient, surpris et/ou bêtement. Au bout d'un moment, et puisque aucun de ses hôtes ne semblait vouloir prendre parole, Methos décida de donner une preuve de ce qu'il avançait. Il fit apparaître son épée en la sortant de sa tenue et, avant que les autres ne puissent dire quoi que ce soit, il se coupa au creux de la main.

"- Je vous mentirai si je vous disais que je n'ai pas suivi le même chemin que les autres Alterans," fit-il sous les yeux, maintenant légèrement horrifiés de son entourage puisque des éclairs bleus entourèrent sa plaie et la refermèrent presque instantanément. "Je n'ai pas la connaissance suprême des autres, mais j'ai choisi une autre sorte d'immortalité. Une immortalité où je pouvais réagir."

 

O¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o

 

"- ça sera peut être mieux si vous nous racontez tout dès le début," fit Elisabeth quand elle sortit enfin de sa surprise.

Methos n'eut qu'un sourire sarcastique.

"- Raconter tout sera un peu long, mais je peux vous résumer la situation."

Il eut un soupir.

"- Il faudrait que vous me promettiez de garder le secret autant que possible, car si quelqu'un comme le NID le découvre, les conséquences serons monstrueuses."

Le groupe le regarda et tous acquiescèrent. Il hésita encore un moment, mais sentit la cité le rassurer et se lança, un sourire aux lèvres.

"- Nous sommes venus de la nuit des temps,

Traversant silencieusement les siècles,

Vivant plusieurs vies secrètes,

Combattant pour survivre,

Luttant pour atteindre le moment de la Rencontre,

Quand les quelques rescapés se battront jusqu'au dernier,

Personne n'a jamais su que nous étions parmi vous,

Jusqu'à maintenant..."

Il s'arrêta un moment.

"- C'est ainsi qu'on peut nous décrire," sourit Methos. "Un peu partout sur la Terre il existe des hommes et des femmes qui sont, par manque d'un autre mot, des immortels. Nous sommes des humains, mais nous avons cette chose qu'on appelle le Quickening et qui nous guérit toute blessure qu'on reçoit et qui nous ressuscite suite à une mort quelconque."

Il s'arrêta pour regarder les réactions des autres.

"- Beaucoup d'immortels croient qu'un jour viendra le temps de la Rencontre, où celui qui gagnera tous les duels avec les autres immortels, les tuant par décapitation, recevra un Prix : sans doute le pouvoir et le savoir de tous les Quickenings. Et cet immortel décidera du sort du monde."

Il eut une autre pause.

"- C'est là que mon histoire commence ou plutôt recommence. En effet, il y a quelques heures encore je croyais que je faisais partie de ce groupe," dit-il. "Carson, qui je croyais mort, est venu me voir et m'a raconté l'histoire de la porte des étoiles qui m'a fait me souvenir des choses oubliées."

"- Quel genre de choses ?" demanda Elisabeth.

"- Et bien. Le gène ATA, comme vous l'appelé, et l'immortalité vont souvent ensemble. Tous les immortels ne sont pas des Alterans, mais ont souvent le gène. Et tous les Alterans ne deviennent pas des immortels à leur première mort. Dans mon cas, j'étais Alteran avant de devenir immortel."

Les autres n'eurent pas le temps de souffler quand les questions de Rodney fusèrent.

"- Mais comment peut-on savoir que vous nous dites la vérité et que vous n'êtes pas un extraterrestre sur Terre ?"

Elisabeth lui jeta un regard exaspéré car apparemment pour elle, Methos ne pouvait être mauvais si Carson l'a amené.

Methos leva les yeux au ciel.

"- Carson Rafe Beckett! Descend ton cul brillant ici !"

Une lumière apparut et Carson vint se poser non loin d'eux.

"- Comment veux tu que je fasse mon travail si on ne me crois pas ?!" grogna-t-il.

Mais avant que Carson ne puisse dire quoi que ce soit, Elisabeth parla.

"- Rien le fait que Carson vous ait emmené ici doit nous suffire," dit-elle avec un regard dur vers McKay.

"- Hé ! Je ne vous qu'être sûr," protesta Rodney doucement.

Carson rit. Methos eut lui aussi un sourire. Puis l'immortel eut un froncement de sourcils. Il sentit un buzz. Il échangea un regard avec Carson qui ne fit que lui sourire doucement. Et quelques minutes plus tard un scientifique pénétra dans la pièce.

"- Ah, Radek," commença Elisabeth, mais ne continua pas car remarqua l'atmosphère tendue de la pièce.

"- Methos." "- Zen." Se saluèrent les deux d'un hochement de tête.

Un silence se fit puis tout à coup un sourire apparut sur leurs visages respectifs et ils s'étreignirent comme des vieux amis.

"- ça faisait longtemps !" fit Radek, puis regarda les autres dans la pièce et vit l'ancien médecin en chef. "Carson."

"- Bonjour Radek," sourit Carson.

"- Je ne voudrais pas interrompre les retrouvailles," dit Elisabeth. "Mais dois-je comprendre que Radek est un immortel dont vous nous avez parlé, Methos ?"

"- Methos ! On n'est pas sensé de dire aux mortels !" s'écria Radek.

"- Je ne suis aussi sensé d'avoir que 5000 ans, Zen, alors que j'ai plus de 10000, alors..." fit Methos.

Radek n'eut rien à dire, Rodney par contre ne se gêna pas. Il s'approcha de Radek et pointa son doigt sur son torse.

"- Moi, je me défonce pour couvrir le fait que tu es immortel et toi tu te fait griller dès que le premier de tes copains débarque ?!" fit-il d'une traite sans respirer, tout en tambourinant du doigt le devant de la veste de Radek à chaque mot.

Carson, Methos et Sheppard les regardèrent avec amusement, et ce fut le tour d'Elisabeth de protester.

"- Vous le saviez ?" fit-elle à Rodney.

"- Bien sûr que je savais !" dit Rodney comme si c'était une évidence. "Pour un gars de plus de 2000 ans, Zen n'était pas si discret que ça. J'ai du même quelque fois le couvrir. Prenez par exemple la fois où il s'est fait transpercer par la décharge électrique. Après que j'ai expérimenté l'engin à Ascension des anciens. J'ai du me concentrer pour bloquer sa guérison d'immortel et les guérir avec mes pouvoirs du moment !"

Il eut un autre silence.

"- Vous avez découvert ma machine à Ascension ?" fit Methos à demi moqueur.

"- Je vous demande pardon ?" dit Rodney, les yeux plissés, prêt à revenir à la charge.

"- Je n'ai jamais voulu faire mon Ascension," expliqua Methos. "Mais les autres... Et puis on était en guerre et je ne pouvais les voir mourir. Je ne l'ai pas fini cependant," rajouta-t-il pensivement. "A la mort de mon père, bien après ma première mort, je me suis concentré sur la défense de la cité..."

"- Et bien, prévenez-nous s'il y a d'autres projets non finis à vous dans le coin," grogna Rodney. "J'ai failli y rester."

"- Allait pas arriver," marmonna Radek, mais Methos lui donna un coup de coude, le faisant se taire, mais ce n'était pas nécessaire, car il changeait déjà de sujet. "Au fait Carson, ils vous ont permis de revenir ?"

Carson sourit.

"- Ils m'ont dit de garder un coup d'œil sur Methos."

Ce fut le tour de Carson de recevoir un coup dans les cotes.

"- Hé ! Je sais me tenir !" objecta Methos, amusé.

"- Oui, nous le savons tous," sourit Carson échangeant un regard avec Zen. "Vieillard."

"- Et fier de l'être," fit Methos. "Highlander junior !"

"- C'est sensé de me vexer ?" rit Carson.

"- A toi de voir."

Les autres les observaient se disputer avec des grands yeux.

"- Ils sont pires que moi," chuchota Rodney faussement effaré.

"- rien ne peut être pire que toi," lui répondit Radek.

"- Si," sourit Sheppard. "Vous deux pris ensemble."

Il se reçut deux regards noirs, mais les deux scientifiques ne purent rétorquer, car Methos les interrompit.

"- Bon, je ne suis pas venu ici pour me disputer ou parler," dit-il. "Je crois que vous avez besoin de mon aide. Alors si vous n'avez pas d'objection, je propose qu'on aille à la salle des générateurs."

Il fut très vite suivi des autres.

"- Mais ça ne sert à rien. Nous n'avons presque plus d'énergie," protesta Rodney, bien qu'il suivit les autres.

Sa question n'obtint pas de réponse. Ils arrivèrent bientôt dans la salle des E2PZ et Methos se tourna vers Rodney.

"- Vous avez gardé les deux générateurs épuisés ?" demanda-t-il.

"- Bien sûr, mais..."

"- Donnez-les-moi !"

Surpris, Rodney ouvrit une caisse qui était au fond de la pièce et en sortit les trois E2PZ de départ. Celui qu'il  a épuisé lors de l'expérience du double Rodney était toujours dans la caisse.

Methos les posa sur la table devant lui, puis sortit son propre E2PZ qu'il avait caché avant l'arrivé. Il sentit les autres bouger autour de lui pour avoir une meilleure vue. Il prit son générateur dans sa main droite et un épuisé dans la gauche avant de fermer les yeux. Il se concentra, cherchant son Quickening. Il le fit passer de l'un générateur à l'autre. Les personnes autour de lui firent des bruits surpris. En effet, ça devait être un spectacle : l'énergie bleue et jaune, passant d'une main à l'autre, entourant presque Methos.

Puis il arrêta et déposa le E2PZ nouvellement rechargé sur la table. Il se sentait un peu plus faible, mais il savait qu'il devait le refaire encore.

Sans vraiment le vouloir, mais sachant qu'il ne devait pas sensé à son épuisement, il commença à parler.

"- Ce que vous voyez peut être appelé un rechargement de piles dans notre monde," dit-il. "Seuls les immortels qui sont nés Alteran et qui ont étudié les sources d'énergie peuvent le faire. Et comme je suis le seul restant..."

Il se tourna enfin vers eux, ayant fini.

"- J'ai pris l'énergie du générateur que j'ai modifié, il y a des millénaires et je l'ai dupliqué grâce à mon Quickening, mon essence d'immortel. Puis, je l'ai déposé dans les générateurs vides."

Il s'avança alors vers les socles des E2PZ. Il ouvrit deux emplacements vides où il déposa deux générateurs. Il les brancha ensuite avant de changer de place le E2PZ partiellement déchargé.

Il ne dit rien avant de partir vers la salle de commandes et d'y prendre place derrière une des consoles. Tout en manipulant les touches, il parla.

"- Les deux seules conditions pour garder les générateurs que je vous laisse, c'est que Atlantis reste dans Pégase et que vous gardez trois générateurs dans la cité. Grâce à eux, vous pouvez gagner contre les Assurans et garder la paix et l'espoir dans la galaxie."

"- Je pense qu'il n'y aura pas d'objections," dit Elisabeth. "Les trois E2PZ sur Atlantis et deux pour la Terre..."

"- Oui," dit Methos continuant les manipulations. "Je garderai celui que j'ai amené, au cas où nous aurions besoin de recharger d'autres."

Il se tut, mais n'arrêta pas de travailler. Bientôt l'écran principal fut rempli d'information, que les nouveaux atlantes n'ont jamais vu.

"- Qu'est ce que vous faites ?" demanda Rodney toujours intéressé de découvrir de nouvelles interfaces.

"- Je suis en train de chercher notre position par rapport à notre distance de différentes planètes," répondit Methos sans lever les yeux vers les autres, puis il eut un soupir de soulagement.

Tout le monde vit des coordonnés s'afficher et Methos rit.

"- Tiens, ça tombe bien, nous pouvons dés maintenant aller régler le compte à nos frères les machines," fit-il moqueur. " Nous sommes à deux pas de chez eux."

 

O¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤oà suivre¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o¤°¤o

 

(*) Rodney McKay est toujours au courant de tout bien sûr ^^