Chapitre 3: intégration dans le passé.

Le soir du premier septembre Harry était un peu nerveux de faire sa première apparition en public. Les deux seules personnes qu’il a vu pendant les deux jours précédents étaient Albus et Minerva avec laquelle il s’était lié d’amitié. Mais en fait ce qui le stressait le plus était la future rencontre avec ses parents. Il avait l’inquiétude que cela tourne mal, ou pire, que quelqu’un se doute de sa vrai identité. Ou peut-être il craignait que cette rencontre le laisse froid.

Harry était débout à la fenêtre de son bureau à regarder les élèves arriver dans les premières diligences sans cheveux. Il prit le courage de deux mains et sortit de la pièce. Il se dirigea vers la Grande Salle et entra en même temps que le directeur par la petite porte derrière la table des enseignants, car la grande porte étant encore fermée. Il vit Minerva débout à côté d’une très jeune enseignante. Il leur sourit, un peu nerveusement peut être. Minerva lui montra sa place avant de se diriger vers le directeur. Harry était allé s’asseoir au même moment que la grande porte s’ouvrait. Pendant que les élèves s’installaient, il observait ses collègues.

" - Je vois que vous êtes nouveau," dit la jeune femme assise juste à côté de lui.

Elle ne devait avoir que deux ou trois ans de plus que lui.

" - Je m’appelle Cécile Dumarais, dit-elle. J’enseigne les potions, depuis un an.

- Moi c’est Harry Levoy, dit celui-ci. Je suis le nouveau professeur de DCFM.

- Oui, c'était obligatoire, sourit Dumarais. On dit que ce poste est maudit.

- Je sais, sourit Harry à son tour. On m'a prévenu.

- C'est étrange, mais vous rassemblez beaucoup à un de mes élèves.

- James Potter? fit-il. Minerva m'a pris pour lui quand je suis arrivé. Mais qui sait, je pourrais être de la même famille que lui: je ne sais rien de ma famille, donc tout est possible.

- Ah, dit la jeune femme visiblement gênée. Je suppose que vous ne connaissez pas encore tous nos autres collèges.

- En effet, répondit-il. Vous pourriez me les nommer?

- Bien entendu," fit-elle rougissant sous le regard de son collègue.

Il connaissait la moitié des professeurs qui l’entouraient pour la seule raison que s’étaient les siens ou qu’il les avait aperçu dans sont temps, mais plusieurs autres lui étaient inconnu. Il y avait des anciens enceignants comme McGonagall, Binns-fantôme, Flitwick, Bibine, Brulôpot, mais aussi des nouveaux pour lui, tel que Kirtch qui enseignait le Duel.

Harry s’était aperçu que la salle était remplie et les élèves commençaient à se calmer pour la répartition des nouveaux qui étaient déjà dans la pièce. Quand il jeta un coup d'œil à la salle, plusieurs groupes de filles essayèrent de cacher leur gloussement.

" - Non, mais vraiment!" entendit-il le chuchotement de Cécile Dumarais à son côté, ce qui le fit sourire.

Harry vit ensuite que Hagrid prit la place à leur table. La chanson du ChoixPeau venait de finir. Minerva ouvrit son parchemin avec les noms, mais Harry n’écoutait plus car il avait repris la conversation avec sa collègue.

" - Où est donc ce James Potter dont tout le monde me parle? demanda-t-il comme entre autre biens qu’il n’aurait eut aucune peine de le repérer lui-même.

- A la table de Gryffondor, répondit Dumarais. C’est celui aux cheveux noirs avec des lunettes qui parle avec ses trois amis: le Don Juan de service Sirius Black, à gauche, le garçon aux cernes Remus Lupin, à droite, et le goinfre, Péter Petigrow (Harry fit une grimace), en face."

Mais elle a dut s'interrompre car Dumbledore venait de se lever.

" - Bienvenu à toue pour cette nouvelle année, dit-il. J’ai plusieurs annonces à faire avant le festin. Tout d’abord nous avons renforcé la sécurité du château, ainsi chaque nuit, jusqu’à preuve du contraire, un ou deux professeurs, selon leur souhait, patrouillerons dans les couloirs et chaque élève qui se baladera la nuit dans le château aura des sérieux ennuies. Ensuite laissez moi vous rappeler que la Forêt est interdite à tous les élèves sans exception (il jeta un coup d'œil aux Maraudeurs). La magie dans les couloirs entre les cours l’est aussi."

Il regarda les élèves et sourit.

" - Maintenant, continua-t-il. Une nouvelle plus réjouissante. Nous accueillons un nouvel enseignant pour les DCFM: le Professeur Levoy."

Harry se leva et se rassit sous de nombreux applaudissements qui semblait être en majorité féminins: la plupart des garçons le regardait bizarrement.

" - Pour finir, fit Dumbledore. Je n’ai que deux mots à rajouter: bon appétit."

Les plats apparurent et le festin commença. Harry regarda un moment son père et ses amis. Quand ils étaient entré dans la Grande Salle (il les avait tout de suite remarqué) son cœur avait fait un bond dans sa poitrine. Ils étaient si heureux, inconscients. Après s’être calmé il remarqua que son père était comme il l’avait imaginé: pas très grand avec des cheveux noirs en bataille (comme il les avait lui-même avant) et des yeux marrons où on voyait des lueurs de malice. Harry se sentait bizarrement (même s’il avait calmé son rythme cardiaque) et, à vrai dire, le fait que James remarqua son regard n’arrangeait pas les choses. James avait soutenu son regard et plusieurs minutes plus tard, Harry sourit avant de détourner ses yeux.

" - Vous devez faire attention, dit Dumarais. Ils accueillent les nouveaux professeurs avec des blagues.

- Ne vous inquiétez pas, sourit-il. J’en connais des méthodes pour déjouer les blagues.

- Mais faites attention quand même, fit-elle très sérieusement. Les Maraudeurs . . .

- Qui? feignit-il l'ignorance.

- L’a bande de Potter et Black, répondit-elle. Ils ont des farces d’un goût bizarre et quelquefois, non, toujours dangereux."

Le repas se termina dans la bonne humeur propre à Poudlard.

" - Maintenant que tous se sont nourris, je vous dis bonsoir," avait dit Dumbledore pour finir.

Le remue ménage commença. Harry, après avoir dit bonsoir à Dumarais, se leva et se dirigea vers la sortie. Il ne fit pas plus de dix pas quand une main le retint.

" - Où tu vas comme ça James?" entendit-il une voix.

Il se retourna et vit Sirius Black, son "futur" parrain.

" - Désolé pour vous Mr Black, mais vous vous trompez, dit-il. Je suis le nouveau Professeur de DCFM.

- Oups! Excusez-moi!" fit Sirius qui venait lui-même voir son erreur.

- Alors James, tu voulais nous fausser compagnie, dit une autre voix.

- Heu ... Remus ..., l'interpella Sirius. Ce n’est pas James."

Harry sourit sous les yeux ébahis de Remus.

" - Bien, aller dans votre dortoir, dit-il. Je ne veux pas que vous soyez en retard pour mon cour de demain matin. Bonsoir."

Il repartit. A son passage les têtes des filles se tournèrent.