Titre: Blair Sandburg: Shaman, Guide, Wizard

Auteur: Amarin Rose

Traductrice: satine01

Catégorie: Crossover

Rating: K+

Type: Drama/Romance

Crossover: The Sentinel /Harry Potter

Pairing: Jim/Blair

 

Never Underestimate A Devious Mind.

Ne jamais surestimer un Esprit Sournois.


"- est ce qu'on va ?" demanda Jim irrité tandis qu'il évita de justesse un couple de vieux en suivant Blair et son père.

Une fois lui et son Guide prêts et tout arrangé qu'on ne soupçonne pas leur départ, Snape avait rétrécit leurs sacs pour qu'ils rentrent dans leurs poches. Puis il les conduit dehors et commença à marcher on ne sait où sans autre explication.

"- Dans le parc," répondit Snape tandis qu'il regarda des deux côtés de la route pour ensuite la traverser, s'approchant un peu plus de leur destination. "Je ne sais pas comment l'Apparition vous affectera, étant Sentinel, et je veux faire quelques essais avant de vous faire traverser l'océan."

"- Qu'est ce qui peut se passer mal?" demanda Blair, inquiet. "Je veux dire, il n'a que ses sens qui sont différents..."

"- Est ce que les voyages vous rendent malades?" demanda Snape à Ellison tandis qu'ils s'enfonçaient encore un peu plus dans le parc.

Jim acquiesça en écartant une branche qui allait le frapper au visage.

"- Mal-de-mer plus qu'autre chose ; je me sens bien dans les voitures et hélicoptères, mais c'est plus difficile en avion."

"- l'Apparition est une sorte de voyage ; le mal de cur est une monnaie courante, alors je pense que cela pourrait vous affecter. Ah, nous y voilà," fit Snape arrivant sur une petite clairière. "Cela doit nous convenir."

Observant bien les arbres les entouraient, Jim acquiesça.

"- Il n'y a personne trois ou quatre rues à l'entour dans toutes les directions."

"- Bien, cela ira," fit Snape. "Nous n'aurons pas besoin de nous inquiéter de se faire voir par des moldus."

Blair acquiesça à son tour.

"- Maintenant, mettez-vous à côté de moi," leur ordonna Snape et quand le Sentinel et son Guide le firent, il se pencha et les prit par leurs bras. "Je vais nous transporter juste de l'autre côté de la clairière. Vous pouvez fermer les yeux pour ne pas avoir le vertige," finit-il.

Jim et blair fermèrent les yeux et essayèrent à se relaxer.

"- Prêts ?" demanda Snape.

Tous les deux acquiescèrent.

"- Prêts," ajouta Blair.

Ils sentirent une impression de chatouille sur leur peau juste avant que cela ne commence. Tous les deux se sentirent tirés, avec une sensation de vertige à l'horizon, et cela s'arrêta avait que tout ne dégénère - avec eux se trouvant sur l'autre côté de la clairière.

Clignant des yeux, Blair se tourna rapidement vers Jim, laissant tomber le bras de Snape pour aider son Sentinel.

"- Tout va bien, Big Guy ?" demanda-t-il avec une voix basse.

Le visage de Jim était un peu blanc, et ses pupilles dilatées - pas quand il zonait- mais ses sens semblait bien. Il cligna des yeux.

"- Ouais," fit-il. "C'était... bizarre... mais je vais bien, Grand Chef."

Blair regarda son amant, mesurant s'il disait la vérité, avait d'accepter.

"- Nous allons bien," fit-il en se tournant vers Snape.

"- Je suis transporté de joie de ce supplément d'information," fit Snape sarcastique, mais il appréciait le résultat positif de leur expérience.

Transporté de joie qu'on ne doit accoutumer Jim aux voyages par Apparition, pensa Blair amusé. En moins d'une demi-heure passée en sa compagnie, et Blair pouvait déjà dire que son 'père' n'était pas une personne très amicale. Ce n'était pas dans sa nature d'être gentil tout le temps avec tout le monde, même avec son fils. Au moins il est sincère quand il montre ses sentiments, pensa Blair. Ce que l'on ne peut pas dire de plus de 75% des gens qu'on rencontre.

"-Bien alors," fit Snape rapidement. "Reprenez votre position initiale que je vous transporte à Hogwarts."

Blair et Jim le firent ; une fois leurs mains jointes, la sensation de l'apparition reprit, mais cette fois ci dura quelques minutes et non quelques secondes. Quand cela s'arrêta enfin, Blair ouvrit les yeux et vit qu'ils se trouvaient dans la clairière d'une forêt. Quelques secondes plus tard, le temps d'observer son environnement, il se souvint de Jim. Rapidement il se tourna vers son amant, et soupira avec soulagement en voyant que Jim allait bien.

Jim lui fit un léger sourire pour lui dire que tout allait vraiment bien, et se tourna vers Snape.

"- Où sommes-nous ?" demanda-t-il.

"- Nous ne sommes pas loin de Hogwarts, mais à l'extérieur de ses terres," dit Snape. "L'école a des barrières qui empêchent des gens transplaner où bon leur semble, donc nous devrions marcher un peu. Suivez-moi."

Sans attendre leur réponse, Snape s'avança vers un sentier et ils le suivirent. Il ne leur prit que dix minutes d'arriver à une clairière d'où ils avaient vue sur un grand château. C'était comme dans les contes de fées : gigantesque, noir avec des tours et tourelles, et des grands piquets. Il y avait une aura de mystère autour et, bien sur, de magie, alternat l'image du château en quelque chose plus beau qu'un simple château. Il n'y avait pas de faussé autour, mais il y avait un pont levis, et, pour quelque raison, Blair n'aurait pas été surpris de voir un dragon voler autour.

Et au milieu de la clairière, juste en face du portail se tenait un homme. Un homme qui pouvait aussi sortir d'un conte de fée. Il avait sur lui des robes de sorcier bleues avec des étoiles, ce qui le rapprochait beaucoup de l'image de Merlin du dessin animé de Disney 'L'épée et la pierre'. Sur sa masse de cheveux blancs siegeait un chapeau de sorcier tout aussi bleue et avec autant, voir plus, d'étoiles et pour couronner le tout l'homme mangeait une sucette couleur citron.

"- Albus Dumbledore," grogna Snape. "Il est le directeur de Hogwarts. Ne laissez pas son apparence de fous-à-lié vous tromper- c'est l'homme le plus sournois que j'ai rencontré."

En les voyant -même si Jim aurait pu parier qu'il savait qu'ils arrivaient depuis bien longtemps- Dumbledore se tourna vers eux et sourit.

"- Ah, Severus, je vois que tu es revenu de ton voyage à l'étranger," fit-il avec un grand sourire en faisant disparaître sa sucette quelque part dans ses robes volumineuses.

Jim faillit glousser quand il reconnut l'expression sur le visage de Snape - c'était la même qu'était sur le sien, quand il avait vu Blair pour la première fois des années auparavant : la combinaison de 'C'est la personne la plus ennuyeuse de la planète' et 'Mon Dieu, pourquoi je suis ici?' avec un peu de 'Je sais qu'il essaie juste aider' bien qu'en très petite quantité.

"- En effet, directeur," répondit Severus ennuyé.

"- C'est toujours un évènement joyeux de faire entrer un nouveau membre dans la famille, n'est ce pas, Severus ?" demanda Albus joyeusement en montrant Blair. "Et dans ce cas, il y a deux pour le prix d'un."

Snape eut un tic.

"- Oui, mais la plus part de gens accueillent les enfants à leur naissance, pas trente ans plus tard."

Les yeux du vieil homme brillaient.

"- Mais ça va pour le mieux, n'est ce pas ?"

Snape ne fit que lui envoyer un regard qui disait clairement 'Ah bon?'.

"- Nous avons besoin d'un nouveau professeur des Etudes de Moldus, et je ne vois pas de meilleur choix que deux personnes qui ont vécu comme les moldus," fit Albus, souriant à Jim et Blair.

"- Etude de Moldus ?" demanda Blair faiblement.

"- Oh, Dieu," grogna Jim.