Titre: Blood

 

Auteur: Artemis Luna Diane

 

Traductrice: satine01

 

Rating: R(éventuel NC-17)

 

Pairing: HP/SS

 

Disclamer: Je n'ai rien, moi. Même pas l'histoire. Ah, si !!!! La traduction :-)

 

Spoileur: de 'HP à l'école de sorciers' jusqu'à la fin du 18e chapitre du 'HP et l'ordre du phénix', des éléments nouveaux viennent avant le chapitre 19

 

ATTENTION !!!

CETTE HISTOIRE CONTIENT DES ELEMENTS DE SLASH !!!

SI VOUS AVEZ DES PROBLEMENS AVEC CELA OU AVEC CE PARING... PASSEZ VOTRE CHEMIN !!!

 

Coup de pub : je fais un forum Jeux de Rôle sur Blood, venez voir, on ne peut pas encore y jouer car j'ai pas fini la traduction, mais vous pouvez y lire une version de Blood un peu plus 'dans le jeux'. Adresse : http : // blood-ald. forum2jeux. com (sans espaces)

 

Remarques:

Je sais que ça fait longtemps que j'ai pas publié la traduction, mais en fait j'ai plein d'autres trucs à faire, mais je ne lâche pas la traduction, dont ne vous inquiétez pas. Je remercie à tous ceux qui ont laissé des reviews. A plus.

 

Chapitre 2: le sang gâché

 

Il faisait noir. Un noir à couper du couteau. Il n'y avait pas de lune, et quelque chose bloquait les étoiles. C'était une nuit parfaite pour chasser. Harry jeta un coup d'il vers ses camarades. Jason et Olivia l'accompagnaient. Les deux vampires lui répondirent avec un sourire aussi éclatant l'un que l'autre, tous les deux très excités. Harry leur répondit avec un sourire en coin.

 

Harry et Quentin étaient les seuls vampires qui pouvaient chasser là où ils voulaient. Quentin car il était le Rector Lamia, et Harry, car Quentin lui permettait. Les autres étaient divisés en groupes et avaient des horaires précis. Il n'était pas prudent que tous partent en même temps. Le groupe de ce soir avait 56 membres. Et il se divisait encore en sous-groupes de 7. Chaque sous-groupe allait dans des directions différentes et avait des destinations différentes. Le groupe de Harry avait pour destination un village à deux jours de marche du Refuge. Ils marchaient jusqu'à une heure avant l'aube et puis se cachaient dans un des souterrains qui parcouraient le terrain. Ils avaient quitté le Refuge il y a deux jours. Cette nuit était consacrée à la chasse.

 

A part Harry, Jason et Olivia, dans la groupe il y avait aussi Alcoyne Malfoy, Eric McGonagall, Ormond, Elspeth et Michael Donavan. Harry connaissait Alcoyne et Eric assez bien. Les deux vampires étaient les meilleurs combattants qui étaient encore en transition, et comme Harry était un lui aussi, ils se fréquentaient. Ormond et Elspeth ne lui étaient pas très connus, mais étaient assez bien. Michael Donavan était le gardien du groupe pour la chasse. Il avait 107 ans.

 

Ils s'approchaient en silence vers le village endormi. Jason, Olivia et lui choisirent une maison. Alcoyne et Eric une autre, et Ormond, Elspeth et Michael Donavan une troisième. Dans la maison qu'ont choisi Harry et ses amis, il y avait trois adultes et quatre enfants. Les vampires choisirent les adultes et s'en nourrirent rapidement, surveillant avec inquiétude l'endroit où les enfants dormaient.

 

Dans la maison d'Alcoyne et Eric, dormaient quatre adultes et un enfant. Ils choisirent les deux plus anciens parmi les adultes. Ils avaient été silencieux et efficace.

 

Harry et son groupe sortirent de la maison en attendant l'un des deux autres groupe. Alcoyne et Eric sortirent et se joignirent à eux. Ils attendirent un autre moment, mais bientôt ce fut trop long.

 

"- Je vais y aller," fit Harry.

 

"- Je viens avec toi," chuchota Jason derrière lui.

 

Harry acquiesça, et ils approchèrent ensemble vers la maison du groupe de Michael. Ils y rentrèrent et faillirent crier d'horreur. Le groupe de Michael avait choisi une maison avec quatre adultes et six enfants. Tous les dix humains étaient réveillés et ficelés.

 

"- Qu'est ce que tu fais ?" siffla Harry.

 

Elspeth et Ormond semblaient un peu malades. Quoi que c'était, le tout était l'idée de Michael.

 

"- Je veux manger, bien sur, tu es contre ?" répondit paresseusement Michael.

 

"- Oui je suis contre ! Ce n'est pas comme ça que nous chassons ! Tu n'as pas besoin d'une telle quantité de sang !"

 

"- Va-t-en, petit Harry, ou tu pourras le regretter."

 

Jason tira Harry par le bras tandis qu'il attrapa son canif. Harry lui jeta un coup d'il dissuasif et il acquiesça relâchant l'arme.

 

"- Ne crois pas que tu vas gagner," fit Harry à Michael. "Le Rector Lamia entendra parler de cette monstruosité."

 

Michael lui jeta un coup d'il noir.

 

Harry regarda les deux vampires entassés dans un coin.

 

"- Vous devriez manger, tous les deux."

 

Ils acquiescèrent, passèrent à coté de Michael et s'approchèrent des deux adultes. Ils mangèrent et partirent. Michael choisit l'enfant le plus jeune et partit en disant un "- Garde le reste, petit prince."

 

Harry observa les sept humains qui restaient. Les adultes étaient choqués et les enfants pleuraient doucement.

 

"- Jason, va-t-en."

 

"- Harry, tu ne devrais pas le faire seul."

 

"- Va-t-en !"

 

Jason soupira avant de sortir à son tour. Harry leva sa baguette.

 

"- Obliviate."

 

Harry se réveilla en sursaut. Il prit un moment pour calmer son souffle.

 

Quant il est devenu vampire, quelque chose était arrivé à ses rêves. Il n'avait plus jamais eu des rêves normaux ; ses rêves étaient des souvenirs ou, plus récemment, des présages. Il n'a pas été à l'aise d'en parler avec Quentin, mais quand il l'a fait, celui-ci lui dit que les vampires faisaient souvent des rêves souvenirs, mais il n'a jamais entendu parler des rêves de futur. Ils pensèrent alors que cela avait quelque chose à voir avec son statut de sorcier. Les présages concernaient le futur proche. Les événements dont il rêvait se produisaient généralement la journée suivante. La plus part du temps ce n'étaient que des conversations, quelque fois des incidents. Par exemple, il avait rêvé une nuit que Alcoyne et Eric se disputeraient. Le jour suivant, c'est arrivé.

 

Ce dernier rêve n'était pas cependant une vision du futur. C'était son souvenir de sa première dispute avec le nouveau Rector Lamia. Michael Donavan était un homme froid et sans sentiments. Et un tueur sadique pour un vampire. Il adorait tuer. Il se délectait à terrifier et blesser ceux qu'il allait manger. Harry savait que Quentin était de son avis à propos du vampire, depuis plus longtemps que lui et bien avant que Michael ne rentre dans son dernier stade. Cependant Quentin n'avait rien fait avant qu'il ne soit dans les Années-de-marche-dans-la-lumière-du-jour. Et Harry savait que Quentin l'avait regretté.

 

Les vampires avaient quelques lois, mais elles étaient bien suivies et respectées. Autant on ne pouvait rien faire contre un vampire qui a tué un autre qui était toujours dans la transition (cela était considéré comme la sélection naturelle), autant un vampire qui tuait un autre qui était lui aussi dans son troisième stade, était torturé et tué à son tour. Quand Michael eut 100 ans, il devint intouchable.

 

"- Tu es réveillé ?"

 

"- Oui."

 

"- Il y a des gens qui n'ont pas arrêté de venir," s'est plein le serpent.

 

"- Est-ce qu'ils ont dit quelque chose ?"

 

"- Rien que j'ai compris."

 

"- Ouais, je pensais aussi."

 

Le serpent bougea et se mit en boule sur sa poitrine.

 

"- au fait, c'est quoi ton nom ?"

 

"- Harry."

 

Le serpent toucha la joue de Harry avec sa langue.

 

"- Harry," répéta-t-il.

 

Puis il se redressa.

 

"- Je n'ai pas encore choisi un nom. Tu peux me donner un nom si tu veux."

 

"- Merci," fit Harry avec un léger sourire.

 

"- Harry ?"

 

Harry leva les yeux prêts de voir Olivia de nouveau.

 

"- Illiona."

 

L'elfe rentra dans sa chambre et s'assit au pied se son lit. Le serpent descendit de sa poitrine et il put s'asseoir.

 

"- Qui est ton amie ?" demanda-t-elle.

 

"- Elle n'a pas encore trouvé de nom."

 

Elle acquiesce et resta un moment silencieuse, le dévisageant.

 

"- Ils savent," fit-elle soudainement.

 

"- Qui sont-ils et qu'est ce qu'ils savent ?" demanda Harry un peu inquiet.

 

"- Les anciens vampires savent que tu es un sorcier. Tu as délibérément utilisé la magie pour protéger les plus jeunes vampires."

 

"- J'ai fait ce que j'ai pensé juste," dit Harry furieux. "Je n'allais pas les laisser mourir !"

 

"- Ce que tu as fait était bien, mais non nécessaire," fit Illiona en plaçant un doit sur son genou. "Tu ne peux pas rester là tans que Michael Donavan est Rector Lamia."

 

"- Où est ce que je vais aller ? Je suis toujours en transition. Je ne peux pas survivre par moi-même, quel bon guerrier que je sois."

 

"- Viens avec moi à Raveya."

 

"- Venir avec toi dans la cité des elfes ? Pourquoi ?"

 

"- Nous pouvons te protéger jusque ce que le Rector Lamia change."

 

"- Je ne peux pas me cacher indéfiniment."

 

"- Il ne va pas rester Rector Lamia indéfiniment. Les autres vampires vont comprendre assez vite qui il est, et se révolter contre lui."

 

"- Comment je sais si je peux te faire confiance ?"

 

"- Est-ce que tu as le choix ?" fit-elle avec un sourire triste. "Si tu reste ou il va te tuer, ou il va t'utiliser. Il peut utiliser ta magie contre ceux qui se révolteront contre lui. Tu pourras finir par tuer des amis à toi. Tu veux en arriver là ?"

 

Harry resta silencieux un moment.

 

"- Ce que je veux," fit-il doucement," c'est de rentrer à la maison. Cependant, ce but semble s'éloigner de plus en plus de moi."

 

"- Si c'est ce que tu veux, Harry," fit Illiona. "Alors un jour tu rentreras chez toi. Il n'y a aucun doute à cela."

 

Harry eut un reniflement.

 

"- Je suis content que quelqu'un a plus de confiance en ça que moi," fit Harry en la regardant. "J'irais avec toi à Raveya, Illiona. J'espère seulement de ne pas regretter ma décision par la suite."

 

Elle se leva.

 

"- Tu ne le regretteras pas, Harry. On doit partir dés que tu auras parlé aux anciens et au Rector."

 

"- Bien."

 

Harry se leva et commença à ranger ses affaires. Il jeta un coup d'il à Illiona avant de sortir sa baguette et jeter un charme d'allégresse sur ses sacs. Elle semblait très intéressée par sa baguette et tout à coup une pensée frappa Harry. 'Est-ce que les sorciers de maintenant utilisent une baguette ? Ou est ce qu'ils utilisent quelque chose d'autre pour se concentrer sur leur magie ?' Il rangea tout sauf ses deux canifs et réduit ses affaires pour les ranger dans sa poche. Il accrocha ses canifs à ses hanches et s'approcha du serpent.

 

"- Accroche-toi autour de mon bras," fit-il.

 

"- Ne me fais pas tomber," marmonna le serpent et Harry ne fit que hausser les épaules.

 

"- Je suis prêt."

 

"- Alors il est temps de rencontrer les anciens."

 

Harry suivit Illiona hors de la pièce et ils longèrent le couloir vers l'espace commun au-dessus des quartiers d'habitation. Le silence se fit à son entré. Puis les anciens envoyèrent les plus jeunes hors de la pièce. Jason et Olivia s'arrêtèrent pour lui parler.

 

"- Harry," fit Jason doucement avec un léger sourire. "Tu es une personne très secrète et avec beaucoup de talent. Pourquoi ne suis-je pas surpris de découvrir que tu es sorcier ?"

 

Il attrapa Harry par le bras.

 

"- Je serais toujours là si tu as besoin de moi."

 

"- Ton support m'est très précieux mon ami," fit Harry en essayant de ravaler ses larmes.

 

"- Harry... je ne savais pas tout à l'heure... quand je suis venue... Jason m'a dit, il y quelques moments..." elle m'enferma dans une étreinte. "Oh, Harry ! Je m'en fous si tu es sorcier ! Tu es mon ami ! Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu n'as qu'a demander."

 

Quand elle le relâche, elle pleurait.

 

"- Merci Olivia," fit Harry en essuyant lui aussi quelques larmes. "Quoi que se passera, vous resterez mes amis. Ne l'oubliez pas."

 

"- Vous devriez y aller tous les deux," fit Illiona tranquillement. "Harry doit souffler un peu avant de rencontrer les anciens."

 

Les amis de Harry lui firent une dernière étreinte avant de partir dans la profondeur des souterrains. Harry souffla doucement. Il se calma un peu se préparant à faire face aux autres. Les vampires qui étaient dans leurs Années-de-marche-dans-la-lumière-du-jour et qui avaient survécus à la bataille, étaient en cercle en l'attendant. Harry s'avança vers eux, le cur battant à toute hâte. Illiona n'était que quelques pas derrière lui.

 

Michael Donavan était assis au milieu du demi-cercle, à un niveau un peu plus haut que les autres, ce qui montrait sa position de Rector Lamia. Un moment plus tard, un autre vampire se leva pour s'approcher de lui. C'était Donny McGregor. Maintenant que Lorna et Aluva étaient mortes, Donny était le plus vieux vampire du Refuge.

 

"- Harry."

 

"- Donny."

 

"- Hier, pendant la bataille, Quentin Smith était tué. Et à cause de la perte du Rector Lamia, tous ceux qui ne sont pas encore passé dans leur troisième stade, et quelques-uns qui y sont déjà, ont été frappés par le Désir de Sang. Le Désir de Sang était si fort que ceux qui le ressentaient ne se souciaient pas de sortir à la surface en plein jour. Cependant tous restèrent dans les sous-sols. Peux-tu en donner la raison ?"

 

"- J'ai jeté un sort de bouclier sur l'entrée des souterrains pour que personne ne sorte," répondit Harry sans hésitation.

 

"- Tu as jeté un sort ?"

 

"- Oui."

 

"- Est-ce que tu es en train de dire que tu es un sorcier ?"

 

"- Oui, j'en suis un."

 

"- Pourquoi tu ne l'as dit à personne ?"

 

"- Quentin Smith le savait, ainsi que Illiona, fille des elfes."

 

"- Illiona," fit Donny à la jeune femme. "Fille du Lord Aliras, est ce que ce vampire dit la vérité ?"

 

"- Oui. Je savais que Harry était un sorcier. Je savais que Quentin était aussi au courant. Nous avons parlé des pouvoirs de Harry à trois reprises."

 

"- Et est ce qu'il a dit pourquoi il n'avait dit à personne ?" demanda Donny tandis que le murmure des autres vampires se faisait plus fort.

 

"- Oui, il avait peur que quelqu'un ne prenne avantage tandis que Harry restait en transition. Une fois Harry entré dans ses Années-de-marche-dans-la-lumière-du-jour, il était prêt de tout raconter. Mais jusque là, il allait s'assurer que personne ne découvre rien."

 

Donny resta silencieux un moment, comme le reste de vampires. Harry jeta un regard à Michael. Le Rector semblait plus que furieux. Le regard de Donny se posa sur Harry et il lui sourit.

 

"- Donc, si tu suivais les ordres du Rector Lamia, alors ceci n'est plus nécessaire. Cependant, tu as utilisé la magie sans demander l'autorisation du Rector Lamia."

 

"- Oui, monsieur," répondit Harry.

 

Michael se leva.

 

"- Tu es défendu d'utiliser ta magie. Si tu l'utilise pour quelle que la raison qu'il soit, tu seras exécuté immédiatement."

 

Les autres vampires fixèrent Michael, choqués, puis ils regardèrent Harry. Celui si acquiesça.

 

"- Je comprends," fit-il à haute voix, mais ajouta un 'connard' dans son esprit.

 

Michael sourit.

 

"- Bien."

 

"- Se sera tout ?" demanda Harry.

 

"- Tu peux partir," répondit lentement Michael.

 

Harry se retourna et Illiona le rejoignit quelques pas plus tard.

 

"- Vite," chuchota-t-elle. "Nous n'avons que trois heures avant l'aube."

 

Harry et Illiona se glissèrent vers le tunnel qui menait à la surface, sans que personne ne les remarque. Ils remontèrent le tunnel et sortirent dans la partie haute du Refuge. Ils partirent en toute vitesse de la clairière et s'engagèrent dans la forêt. Ils n'avaient pas peur que l'un des anciens vampires les remarque puisqu'ils étaient tous rassemblés pour l'audience de Harry.

 

"- Dépêche-toi !"

 

Ils se dépêchèrent parmi les arbres ; les années d'entraînement ont fait d'eux des coureurs silencieux. Harry suivit la princesse des elfes, espérant qu'il ne c'était pas trompé. Quentin lui faisait confiance, et seulement pour cette raison là Harry en faisait de même. Mais cette confiance était très faible, elle pouvait se casser à tout moment. Harry espérait qu'elle n'allait pas le trahir.

 

Ils bougèrent presque deux heures avant que Illiona ne les conduise dans un souterrain.

 

"- Nous resterons là pour la journée," fit-elle en s'asseyant, s'appuyant contre le mur et ramenant ses genoux contre son corps. "Une fois la nuit tombée, je nous transporterais magiquement à Raveya."

 

"- Pourquoi ne pas l'avoir fait plutôt ?" demanda Harry s'asseyant à son tour. Il n'était pas essoufflé du tout, sa condition de vampire lui donnant une endurance exceptionnelle.

 

"- Tu sais beaucoup de choses de la magie, Harry. Tu as été entraîné. Tu sais ce que la magie peut faire. Les autres ne le savent pas. Nous ne voulons pas qu'ils l'apprennent si tôt."

 

"- Je comprends."

 

"- Je sais," dit Illiona. "Tu sais beaucoup de choses, Harry Potter."

 

Harry se figea, choqué.

 

"- Je ne t'ai jamais dit mon nom. Comment tu le sais ?"

 

"- Je sais beaucoup de choses, Harry Potter. Le Garçon-Qui-A-Survecu."

 

Harry resta silencieux.

 

"- Nous savons des choses à propos de toi, Harry Potter, mais elles ne veulent rien dire. Pourquoi t'appelle-t-on par ce titre ? Pourquoi reste ta magie si pure avec tant de morts ? Pourquoi est ce que tu possède le don de parler aux serpents ? Pourquoi est ce que tu utilise une baguette et non un familier pour focaliser ta magie ? Pourquoi est ce que tant de professeurs t'ont enseigné au lieu d'un seul ? Nous ne le savons pas. Nous savons que tu es important et que tu dois rester en vie. Nous savons que tu es plus fort que tout sorcier vivant ou mort. Seuls tes enfants serons aussi puissant que toi. Quelque chose s'est passé quand tu es devenu vampire. Quelque chose qui a changé ta magie et lui fit quelque chose que je craigne assez. Qu'est ce que tu es Harry Potter ? Et d'où est ce que tu viens ?"

 

"- Comment est ce que tu sais cela ?" demanda Harry toujours choqué.

 

"- Les Eaux de Raveya savent beaucoup de choses."

 

Harry fixa ses genoux. Puis, lentement il releva les yeux et regarda dans ceux d'Illiona.

 

"- Je m'appelle Harold Albus Potter, fils de James et Lily Potter. Je suis l'élève de 5eme année de Hogwarts école de sorcellerie. Je suis né 2OOO ans dans le futur."

 

Illiona le fixa avec surprise.

 

"- Pourquoi est ce que je ne l'ai pas vu auparavant ? J'aurais du m'en douter. Pourquoi est ce que tu es là, Harry ? Pourquoi es-tu dans le passé ?"

 

"- Je ne sais pas ! Un moment j'étais en train de jeter le sort de lumière et l'autre, je me retrouve là, à me faire transformer en vampire ! Je n'ai jamais demandé de venir là ! La seule chose que je voulais est de rentrer chez moi ! Mes amis sont en danger, je dois être là-bas pour les aider !"

 

Harry se leva brusquement et commença à faire cent pas dans le souterrain.

 

"- Je n'ai aucune idée de ce qui m'a emmené dans le passé et je ne sais pas comment faire pour reverser ça. Je ne sais pas assez à propos de la magie du temps pour faire quoi que ce soit et je n'ai pas encore rencontré de sorciers ici. Les vampires ne savent rien à propos de la magie des sorciers, et les loups-garous me tueront avant que j'aie la chance d'en approcher, et je ne sais pas ce que les elfes peuvent faire. Je ne peux demander à personne de l'aide."

 

"- Les sorciers de cette époque ne savent rien à propos de la magie temporelle, Harry," fit Illiona avec regret. "Ils ne peuvent pas arrêter le temps ou même le faire ralentir. Les elfes peuvent ralentir et arrêter le temps, mais nous ne pouvons pas le manipuler d'autres manières. On ne peut pas t'aider."

 

"- Alors qu'est ce que je dois faire ?" demanda Harry un peu abattu.

 

"- La seule chose que tu peux faire : attendre."

 

"- Attendre ?"

 

"- Tu es immortel, tu te souviens ? Tu seras le même que quand tu avais disparu, non ? Attends jusque quelqu'un ne trouve comment voyager dans le temps, et puis fais-le. Tu peux revenir au même moment sans que personne ne saperçoive de quoi que ce soit. Tu resteras bien sur un vampire, mais personne ne le saura."

 

"- D'accord," fit Harry doucement en sasseyant. "Tu réalise bien sur que je ne veux que personne le sache."

 

"- Oui. Je vais garder ton secret, mais je dois le dire à deux personnes."

 

"_ Oh ?" fit Harry un peu inquiet.

 

"- Je dois le dire à mon père. Il est après tout le chef de Raveya et il doit savoir."

 

Harry acquiesça.

 

"- Je comprends. Et qui est l'autre personne ?"

 

"- Mon mari, Skya. Je n'ai pas de secrets pour lui."

 

Harry sourit légèrement.

 

"- C'est admirable," fit-il avant de se taire un moment. "Ils ne diront rien ?"

 

"- Non. Ils resteront muets."

 

Harry acquiesça.

 

"- D'accord."

 

Ils restèrent assis dans le silence avant que Illiona ne souri.

 

"- Contrairement à toi, prince vampire, moi j'ai besoin plus que quatre heures de sommeil. Je te dis bonne journée."

 

Harry lui sourit en retour.

 

"- Bonne journée."

 

Illiona se coucha et se mit les mains sous sa tête. Elle s'endormit tout de suite. Harry se leva et s'éloigna vers un des murs. Il se rassit et s'en adossa en fermant les yeux. Il sentit sa peine monter de nouveau et essaya de calmer sa respiration.

 

'Pourquoi est ce que ça s'est passé ? Pourquoi est ce que Quentin est mort ? Je savais que Lorna n'y survivrait pas, mais je n'étais pas prêt que Quentin parte aussi. Je les ai tous perdu...'

 

 

{deux ans plus tard}

 

"- Harry!"

 

"- Oui ?"

 

"- Viens là ! J'ai une surprise pour toi !"

 

Harry eut un froncement de sourcils. Il sortit de derrière sa table après avoir rangé sa plume. Il sortit de ses appartements et se dirigea vers là d'où la voix d'Illiona semblait venir. Il trouva Illiona et Skya avec un homme un peu plus vieux. Harry sentit sa magie bouger. L'homme était un sorcier. Harry observa les trois devant lui avec attention.

 

"- Qu'est ce qui se passe ?"

 

"- Harry, voici Newt McGonagall. Il est d'accord pour t'apprendre la magie."

 

La mâchoire de Harry se fracassa par terre.

 

"- Quoi ? Vraiment ?" sourit Harry. "D'accord. Quand est ce qu'on commence ?"

 

Newt sourit en voyant un tel enthousiasme.

 

"- Nous pouvons commencer tout de suite, si tu veux."

 

"- Oui ! Sans problème !"

 

"- Nous vous laissons seuls," gloussa Skya.

 

"- Merci !" fit Harry en enfermant les deux elfes dans une étreinte avant qu'ils ne partent.

 

"- Pourquoi n'irons nous pas dans tes appartements pour commencer ?" demanda Newt.

 

"- D'accord," fit Harry en montrant le chemin à Newt.

 

"- Illiona m'a dit que tu es vampire," fit Newt sur un ton de conversation.

 

"- Oui," répondit Harry méfiant.

 

"- Alors, quel âge as-tu ?"

 

"- 55 ans dans la transition."

 

"- Alors tu reste encore jeune," fit Newt.

 

L'homme semblait finalement voir qu'il était mal à l'aise.

 

"- Mon frère est vampire : Eric McGonagall," expliqua-t-il. "Alors n'ai pas peur, je ne te ferais rien."

 

"- Tu es le frère d'Eric ?" demanda Harry estomaqué. "Tu es resté en contact avec lui ?"

 

"- Bien sur que je suis resté en contact avec lui ! Je n'allais pas le rejeter juste parce qu'il a eu le malheur d'être transformé. Il est mon grand frère, et il le restera toujours."

 

"- Quel âge as-tu ?" demanda Harry curieux.

 

"- Moi ? J'ai 76 ans. Cela aide d'être sorcier, tu sais."

 

Harry eut un sourire.

 

"- Je suppose."

 

"- Et bien," fit finalement Newt quand ils furent dans les quartiers de Harry. "La première étape est de te trouver un familier."

 

Newt prit place à l'une des chaises à la table de Harry et Harry s'assit sur sa table.

 

"- Ton familier va t'aider de focaliser ta magie et il vivra aussi longtemps que tu vivras. Rien ne pourra le tuer sauf ta mort."

 

Newt eut un sourire en coin.

 

"- Et comme tu es vampire, tu devras choisir avec précautions. Vous seriez lié pour très longtemps."

 

Harry acquiesça.

 

"- Quelque chose d'autre ?"

 

"- Ton familier partagera un lien télépathique avec toi. C'est pour que tu puisses l'appeler si t'en a besoin. Tu n'auras pas besoin de la présence de ton familier tant que la distance qui vous sépare n'est pas trop longue."

 

"- Longue comment ?"

 

"- Une journée de marche ? Je n'ai jamais testé."

 

"- Quel animal peut être utilisé en tant que familier ?"

 

"- En théorie tout animal possible. Bien que les sorciers choisissent pour la plus part une chouette, un hiboux, un chat, un rat ou une grenouille."

 

Harry acquiesça.

 

"- D'accord."

 

Il pensa un moment. S'il avait été à la maison, il aurait choisi Hedwige. Mais cette pensée était stupide car s'il avait été à la maison il n'aurait pas besoin d'un familier pour cacher sa baguette. Cela ne lui laissait qu'un choix possible.

 

"- Je reviens," dit-il en se levant.

 

Il rentra dans sa chambre et découvrit son lit. Il y avait, roulé en boule le serpent qu'il rencontra deux ans plutôt.

 

"- Va-t-en, je veux dormir !"

 

"- J'ai besoin de ton aide."

 

Le serpent leva sa tête et le regarda.

 

"- Qu'est ce qui se passe ?"

 

"- J'ai besoin d'un familier et j'aimerais que tu le sois."

 

"- Qu'est ce qu'un familier ?"

 

Harry ne vit Newt rentrer dans la chambre.

 

"- Un familier m'aidera de me concentrer sur ma magie pour pouvoir faire des sorts."

 

"- Qu'est arrivé à ta baguette ?"

 

"- Je dois la cacher. Personne ne doit connaître son existence. J'ai besoin d'un familier. Tu étais mon premier choix."

 

Le serpent resta silencieux un moment.

 

"- Est-ce que ça fait mal ?" demanda-t-il doucement.

 

"- Je ne sais pas."

 

Le serpent eut un moment d'hésitation avant de se relaxer.

 

"- D'accord, je t'aiderai, Harry."

 

Harry sourit.

 

"- Merci."

 

Il lui proposa son bras et le serpent y grimpa.

 

"- Mais j'attends une compensation," fit-il pompeusement.

 

"- Oh ? Comme quoi ?"

 

"- Une douzaine de souris fraîchement attrapées."

 

Harry rit.

 

"- D'accord."

 

Il se retourna et stoppa en voyant Newt le fixer.

 

"- Tu peux parler aux serpents ?"

 

"- Oui."

 

"- Ce n'est pas un trait propre aux vampires, n'est ce pas ? Eric ne m'en a jamais parlé."

 

"- C'est quelque chose dont je pouvais faire avant de devenir vampire."

 

"- Est-ce que ce sera ton familier ?"

 

"- Oui," fit Harry pour se tut un moment. "Elle demande si cela va faire mal?"

 

"- Non. Cela ne fit pas mal. Ou en tout cas c'est ce que mon familier m'a dit."

 

"- Il dit que ça ne va sûrement pas faire mal," fit Harry doucement.

 

"- Bien," dit le serpent. "Si ça fait mal je te mordrai."

 

Harry eut un sourire.

 

"- Pourquoi est ce que cela ne me surprends pas ?"

 

"- Viens," fit Newt. "Cela ne prendra pas longtemps."

 

Harry s'assit de nouveau et plaça le serpent sur sa table. Newt s'approcha d'eux et plaça une de ses mains au-dessus de la tête de Harry. Il plaça son autre main sur le corps du serpent. Il était un tout petit peu inquiet en le faisant mais cela ne se voyait presque pas. Il ferma les yeux.

 

Newt ne dit un mot, mais Harry sentit son esprit se faire accrocher. Il commença par résister, mais ensuite se laissa faire. Il aurait du demander comment ça marchait. Restant toujours sur ses gardes, il se laissa faire encore un peu. Il sentit quelque chose entourer son esprit avant de réaliser ce que c'était. C'était le serpent. Son familier. Il nota à peine la fin de la cérémonie tant il était plongé dans cette merveilleuse sensation qu'était de sentir son familier. Il se sentit cependant revenir quelques instant plus tard. Il ouvrit les yeux en se demandant quand il les avait refermé.

 

Il trouva Newt à le regarder avec un sourire chaleureux.

 

"- Félicitations. C'est réussi."

 

Harry sourit à son tour.

 

"- Je sais. Je peux la sentir."

 

Il se tourna vers le serpent qui les fixait étrangement.

 

"- Je peux te sentir," fit-elle doucement. "Je peux sentir tes émotions. Tu es heureux que nous soyons liés. Je le suis aussi."

 

"- Je suis très heureux que nous soyons liés," confirma Harry.

 

"- Je vais vous laisser à vous démêler dans votre lien. Nous n'allons pas essayer de faire de la magie avant un moment encore," fit Newt.

 

"- Merci Newt," fit Harry.

 

"- De rien, Harry," répondit New en sortant de la chambre.

 

"- J'ai choisi mon nom," fit le serpent.

 

"- Et quel est-il ?" demanda Harry curieux.

 

"- Yui."

 

"- C'est un nom Japonais... comment sais tu le japonais ?"

 

Le serpent hésita.

 

"- Je pense que je le sais car tu le sais."

 

Yui leva sa tête pour rencontrer les yeux de Harry.

 

"- Et puis tu connais combien de langages ?"

 

Harry eut un soupir.

 

"- Un peu beaucoup : le grec, le latin, le gaélique, l'anglais moderne, le l'anglais ancien, du japonais, un peu d'elfique et le fourchelang."

 

"- Qui t'as appris ?"

 

"- J'ai reçu le don de parler le fourchelang quand j'étais bébé. J'ai appris l'anglais moderne quand j'ai grandi. Quand j'ai été à l'école j'ai appris un peu de l'anglais ancien. J'ai commencé à apprendre le latin en venant à Hogwarts et je l'ai fini ici. Quentin, mon sire m'a appris le grec et le gaélique. Lorna, mon mentor m'a appris le Japonais. Skya et Illiona m'ont appris l'elfique."

 

"- Tu t'apprête à en apprendre plus ?"

 

Harry eut un sourire.

 

"- Sûrement."

 

"- Comme quoi ?"

 

"- L'égyptien, l'allemand, le russe, l'italien, le français et le chinois," sourit Harry. "Mais je devrais attendre pour apprendre certains d'entre eux. L'égyptien et le français je peux apprendre immédiatement. Les autres, il faut attendre une centaine d'années pour avoir les langages modernes.

 

"- Tu prévois de vivre éternellement ou quoi ?"

 

Harry sourit.

 

"- Nan, juste prévois de voyager dans le temps."

 

"- Juste de voyager dans le temps," se moqua Yui. "Si je ne te connaissais pas mieux, je penserais que tu es fou allier. Mais que dis je, tu es fou allier, tu es un putain de vampire. Tous les vampires sont fous."

 

Harry sourit.

 

 

 

Quelques jours après sa leçon avec Newt, Harry croisa Skya.

 

"- Bonjour Harry. Fini avec ta leçon ?"

 

"- Oui, mais ce n'est pas ce dont je voulais te parler."

 

"- Tu veux savoir ce qui se passe au Refuge."

 

"- Oui. Personne ne veut me le dire."

 

"- Ils ne veulent pas te faire du mal."

 

"- c'est pire de ne rien savoir. Mon imagination est très vive."

 

Skya soupira.

 

"- Michael est déterminé d'agrandir le plus possible les rangs des vampires. Il ordonne à ceux qui sont déjà adultes de se lier, et à ceux qui vont le devenir aussi. Il a ordonné aussi à transformer tous ceux qui ont le potentiel d'être vampires," Skya fit une pause. "Il tue aussi ceux qui ne sont pas d'accord avec lui. Ton amie Lara a été tuée."

 

Harry acquiesça doucement.

 

"- Qu'en est-il de Jason et Olivia ?"

 

"- Il les pousse à bout. Il veut qu'ils fassent quelque chose qu'il puisse utiliser contre eux pour les tuer. Puisqu'il ne peut t'avoir, il veut tuer tes amis. Lara fut tuée car elle avait dit que Michael était jaloux et avait peur de toi."

 

"- Elle aurait du se taire," fit amèrement Harry.

 

"- Les autres vampires ne sont pas encore prêts à l'affronter. Ils sentent qu'il utilise son rang et essai de monter qu'il peut être aussi bon que Quentin : un des meilleurs Rectors Lamia."

 

"- Combien encore il leur faudra pour réellement comprendre quel trou du cul il est ?"

 

Skya cligna des yeux.

 

"- Je ne sais pas. Je pense qu'ils lui donneront une dizaine d'années, ou peut être une vingtaine pour voir s'il peut les guider normalement."

 

"- combien de vampires sont nés ?"

 

"- 36 vampires nés et 16 transformés."

 

"- Qu'essaie-t-il de faire ? De reconstruire le Refuge en une nuit ?"

 

"- Cela ne me surprendra pas," répondit doucement Skya.

 

"- Et les loups-garous ?"

 

"- Leurs pertes sont beaucoup plus graves. Le temps qu'ils récupèrent leurs forces pour attaquer les vampires de nouveau, il y en aura assez pour leur résister. Ils ont beaucoup misé sur cette bataille. Ils avaient compté sur l'élément de surprise et le nombre beaucoup plus grand que celui de vampires. Ton avertissement et le fait qu'ils n'aient pas prévu le bon nombre de vampires adultes leur a coûté la victoire. Et de même que la surprise que tu leur as réservé en utilisant tes pouvoirs. Ils avaient fait exprès d'attaquer Quentin pour le tuer. Cela leur a pris du temps, mais ils l'avaient réussi. La plus grande partie des pertes étaient durant les dix minutes où il n'y avait pas de Rector Lamia."

 

Harry acquiesça lentement.

 

"- Merci, Skya."

 

"- De rien Harry."

 

 

Il y avait quelque chose quand Harry utilisait Yui pour faire de la magie qui lui faisait du bien. Il aimait vraiment le fait qu'il n'ait qu'à penser à quelque chose pour le faire. Il n'était plus obligé d'utiliser les formules.

 

La magie des familiers était le bien réincarné. Il n'était pas possible de jeter un sortilège mauvais, ou qui pouvait d'une manière ou une autre faire du mal. Il pouvait transplaner, jeter de sortilèges de défense et des sortilèges de tous les jours comme un sort de nettoyage, mais pas de mauvais sorts... donc pas de sort de jambe en coton avec la magie des familiers. S'il voulait utiliser ces sorts là il devait utiliser sa baguette.

 

Yui disait que ça chatouillait quand il jetait des sorts. Harry avait peur que ça ne la dérange, mais elle l'avait rassuré que c'était plutôt le contraire. Que ça lui plaisait. Harry se demandait après coup si ça chatouillait vraiment ou si ça faisait autre chose aussi. Car Yui semblait vraiment relaxé après qu'il ait jeté quelques sorts.

 

Quelques semaines après l'arrivé de Newt, Harry eut une autre expérience unique. Il a couché avec un elfe. Ledit elfe était son premier partenaire masculin. Après coup Harry réalisa qu'il avait plus appris sur son propre sexe que sur l'opposé. Et autant que coucher avec un elfe était plaisant, il préférait les vampires. Il n'avait jamais couché avec un humain, alors il ne pouvait les inclure dans l'équation.  

 

 

{20 ans plus tard}

 

"- Harry ? Est-ce que tu va bien ?"

 

Harry appuya sa main sur son ventre. Il leva les yeux vers Newt.

 

"- J'ai faim, mais je me suis nourri hier."

 

Illiona le regarda brusquement.

 

"- Est-ce qu'il est possible que Michael soit mort ?"

 

Harry la regarda avec une lueur de réalisation.

 

"- Mais si Michael est mort, pourquoi est ce que je ne suis pas aussi touché que la dernière fois ?"

 

"- Et bien, tu as quel âge ? 75 ans dans la transition, non ?" fit Skya. "Est-ce que ce n'est pas assez pour avoir une bonne volonté ? Une volonté grâce à laquelle tu peux te maîtriser ?"

 

"- Non," fit Illiona en secouant la tête. "90 ans est le bon âge pour contrôler le désir de sang."

 

"- Alors comment expliques-tu la réaction de Harry ?" fit Skya.

 

"- Et bien, Harry est une personne très puissante," fit Newt. "Il est possible que sa volonté se soit développée plus facilement."

 

"- Et Harry est toujours là," fit Harry d'une voix roque.

 

Illiona eut un gloussement.

 

"- Désolé Harry."

 

Ils entendirent tous l'estomac de Harry grogner.

 

"- J'ai vraiment faim," fit-il.

 

Ils le regardèrent, inquiets.

 

"- Faut-il qu'on te laisse ?" demanda Newt avec précautions.

 

"- Je ne sais pas," fit Harry avec un froncement de sourcils. "Je sais que j'ai faim, mais je ne ressens pas le besoin d'aller chercher une proie."

 

Illiona fronça les sourcils.

 

"- C'est exactement comme ça que la mort d'un Rector Lamia affecte quelqu'un qui maîtrise son désir de sang."

 

"- Alors Harry aurait développé son maîtrise de désir de sang ?" dit Newt. "Mais tu viens de dire que c'est impossible."

 

"- Peut être que ça l'est," répliqua Illiona.

 

"- Je suis toujours là," ajouta Harry exaspéré. "Et pas seulement je suis là, mais mes oreilles sont intactes. Vous pouvez me parler directement."

 

Skya gloussa et Illiona et Newt eurent l'air gênés.

 

"- Désolé Harry."

 

"- Nous devons confirmer la perte du Rector Lamia," fit Illiona. "Je vais y aller."

 

"- D'accord," firent les autres.

 

 

Deux jours plus tard, Harry était en train de s'approcher du Refuge. Michael Donavan était mort. A sa place, ce fut Eric McGonagall qui devint le Rector Lamia. Harry entra dans le tunnel et se dirigea vers la pièce commune du Refuge. Une fois de plus son entrée amena un silence à couper du couteau. Puis il eut des cris.

 

"- Harry est revenu !"

 

"- Harry est de retour !"

 

"- Il est revenu !"

 

"- Je t'avais dit qu'il reviendra !"

 

Harry fut entouré des vampires en transition excités. Ils étaient ceux qu'il avait enseigné, ceux avec qui il avait joué. Il fut passé d'étreinte en étreinte.

 

"- Je suis si contente que tu es revenu !"

 

"- Nous le sommes tous !"

 

"- Tu nous as manqué !"

 

Quand il fut finalement relâché par ses admirateurs, il vit Jason et Olivia. Les trois se perdirent dans une autre étreinte. Ils riaient et se taquinaient, simplement contents d'être réunis après cette séparation prolongée.

 

"- Ahem."

 

Les trois vampires levèrent les yeux pour voir Eric McGonagall et Alcoyne Malfoy les observer. Ils se calmèrent. Eric tendit sa main, et Harry serra l'avant bras du Rector. La poignée d'Eric était aussi forte que la sienne.

 

"- Content de te voir de retour, Harry."

 

 

Des "festivités" ont été organisées. De son côté, Harry ne connaissait pas chaque vampire, mais ceux derniers le connaissaient tous. Il était très aimé et respecté. Son départ du Refuge fut un fait très contrariant pour les vampires les plus jeunes, et ils placèrent le blâme sur Michael Donavan. Ils se turent cependant, et ce fut grâce à cela qu'ils survécurent le règne de Donavan. Les vampires qui étaient au milieu de leur transition et plus haut, étaient aussi très contrariés. L'idée de laisser un vampire en transition quitter le Refuge sans protection était très choquant. Ils savaient par contre la raison exacte du départ. La haine de Michael envers Harry était une grande surprise pour eux. Harry aurait été dans un danger encore plus grand s'il était resté.

 

Harry reprit sa vie habituelle au Refuge très vite. Il continuait à enseigner les plus jeunes et à peaufiner ses connaissances. Une fois pas mois il revenait à Raveya pour ses leçons avec Newt. Yui était une source de fascination constante pour les jeunes vampires. Harry dut avoir près de six conversations avec elle avant qu'elle arrête de mordre tout le monde.

 

 

{25 ans plus tard}

 

 

"- Aujourd'hui est le jour."

 

"- Je sais."

 

"- Nerveux ?"

 

"- Oui."

 

"- Ca ne fait pas mal."

 

Harry regarda Jason.

 

"- Et cela venant du vampire qui s'enfuit pour se cacher dans sa chambre pour la fin de sa transition."

 

Jason sourit.

 

"- Ouais. C'est moi."

 

Harry lui rendit son sourire. Lequel sourire se fana lentement. Celui de Jason aussi. La transition était terminée. Harry était en train de changer.

 

Harry laissa échapper un gémissement quand il sentit ses muscles se tendre. Il se laissa tomber au sol. Un autre gémissement quand le feu s'alluma dans son ventre. Il put entendre Jason l'appeler, mais ne pouvait dire ce que celui-ci disait. Et puis vinrent les ténèbres.

 

 

Harry se réveilla lentement et sentit tout de suite qu'il avait mal partout dans son corps.

 

"- Harry ? Oh, merci Dieu tout puissant."

 

Harry vit Olivia.

 

"- Qu'est ce qui s'est passé ?"

 

"- Quand ta transition fut terminée, tu t'es écroulé, gémissant de douleur. Personne ne savait pourquoi cela te faisait mal. Ils sont allés chercher Illiona et le frère d'Eric qui est sorcier."

 

"- Newt. Il est mon professeur."

 

"- Est-ce que tu sais ce qui c'est passé ?" demanda-t-elle.

 

"- Non. Est-ce que je suis un vrai vampire ou est ce que je suis resté en transition ?"

 

"- Tu es un vampire dans tes Années-de-marche-dans-la-lumière-du-jour."

 

"- Au moins ça de bien."

 

"- Harry ! Tu es réveillé ! Tu vas bien ?"

 

"- Jason. Ça va, je pense. Je suis très fatigue. J'ai l'impression de m'être battu contre un loup-garou et avoir perdu."

 

Jason sourit doucement.

 

"- Bien, si tu fais des jeux de mots, alors tu vas mieux."

 

"- Pourquoi cela ne me surprends pas de savoir que tu ne peux pas passer ta fin de transition tranquillement."

 

Harry sourit à Illiona et Newt.

 

"- Je pense que vous savez ce qui c'est passé ?"

 

"- Tu veux dire autre que le fait que tu sois tombé et que tu as crié comme si on t'égorgeait ?" demanda Newt. "Non, pas encore. Nous devons t'examiner."

 

"- Jason, Olivia, si vous pouviez nous laisser un moment," fit gentiment Illiona.

 

Olivia et Jason quittèrent la pièce un peu inquiets.

 

L'elfe et le sorcier examinèrent la magie de Harry avec attention. Ils l'examinèrent aussi, se demandant si physiquement il avait changé.

 

"- Et bien," fit Newt s'asseyant enfin. "Il n'y a pas de doutes. C'est ta magie qui a causé tant de peine. Les changements étaient plus complexes que pour un vampire normal. Puisqu'il y avait plus de choses à changer. Ton corps voulait changer, en avait besoin, mais ta magie n'était pas encore prête."

 

"- Est-ce que ma magie a été blessée ?"

 

"- Non, pas blessée, mais définitivement changée," fit Illiona. "Je pensais que nous avons vu le pic de ta magie lors de ton 90eme anniversaire. Ta magie a de nouveau augmenté en puissance."

 

"- Génial. Qu'est ce que ça veux dire ?"

 

"- Honnêtement, on n'en sait rien. Nous ne savons pas assez à propos de ta magie pour même deviner de quoi tu es capable maintenant."

 

"- Est-ce que ça se voit beaucoup ?" fit Harry avec un soupir.

 

"- Qu'est ce que tu veux dire ?" demanda Newt.

 

"- Quand je rentrerai chez moi, est ce qu'ils verront tout de suite que je suis changé ?"

 

"- Ils vont savoir que quelque chose s'est passé, mais à moins de connaître comment examiner ta magie et être familier avec celle d'avant, et savoir quoi chercher, ils ne pourront dire que s'est-il passé," répondit Illiona.

 

 "- J'espere que tu as raison," fit doucement Harry.

 

"- Harry?"

 

"- Yui," fit Harry soulagé. "Est ce que tu vas bien? Est ce que ma fin de transition t'as fait mal?"

 

"- Non, mais je me suis inquietée pour toi. Ils m'ont defedu de venir à côté de toi. Mais je ne pouvais te laisser seul. J'ai mordu le Rector Lamia."

 

La machoire de Harry se fracassa par terre.

 

"- Yui!"

 

"- Je suis désolée!"

 

Illiona rit.

 

"- A juger par ton expression, elle t'a dit qu'elle a mordu Eric."

 

"- Oui, et ce n'est pas drole," rpliqua Harry avec un coup d'oeil noir vers une Illiona riante et un Newt souriant.

 

"- Eric a dit qu'il ne l'en voulait pas. Il savait qu'elle était seulement très inquiete."

 

"- Mais elle n'aurait du pas le faire quand même," fit Harry et regarda sombrement Yui.

 

Yui se mit en boule sur le lit, sa tête reposant sur son corps.

 

L'expression de Harry se fit tendre.

 

"- Yui, viens là."

 

Yui glissa doucement et vint se lover sur son torse. Elle laissa echapper un leger sifflement de confort.

 

"- Alors, qu'est ce que tu va faire maintenant?" demanda Newt.

 

"- Et bien, je vais me reposer, pour commencer... et puis, je vais partir du Refuge. Il y a tellement de choses que je veux voir, faire et apprendre."

 

"- Mais tu vas revenir?" demanda Illiona.

 

"- Certainement, oui."

 

"- Alors nous attendrons ton retour," fit-elle.

 

"- Je dois partir," fit Newt à son tour. "Je represente une trop grande tentation pour les vampires plus jeunes."

 

"- Alors à la prochaine, Maître."

 

"- A la prochaine, Apprenti."

 

"- Je vais aussi y aller. A la prochaine, prince vampire."

 

"- A la prochaine, princesse des elfes."

 

Illiona et Newt lui sourirent avant de partir.

 

"- Repose toit bien!" recomenda Illiona par-dessus de son épaule.

 

"- Oui, maman," repondit Harry et il entendit son rire la suivre le long du couloir.

 

 

 

 

{ deux ans plus tard}

 

Harry était assis sur une place au sable fin sous le soleil chauffant. Il était assez prés de l'eau pour que celle ci lui touche les bouts des chaussures. A côté de lui, Yui prenait un bain de soleil. Il sourit en l'entendant ronfler.

 

Ils étaient en ce moment là où un jour sera l'Italie. Dans une centaine d'années, l'Empire Romain va envahir l'Angleterre. Harry se demandait ce que les Romains vont penser du lieu de naissance de la magie. L'Angleterre accueillait les seuls vampires qu'on connaissait, les seuls loups-garous et la majorité des elfes. Il y avait plus d'êtres magiques. Et surtout un plus grand choix de dragons et autres bêtes.

 

Il avait parlé à une grande quantité de personnes, et avait appris pas mal de choses. Il avait tout écrit, voulant se rappeler de tout. Il avait laissé tous ses journaux au Refuge, sous un sortilège de protection, sauf un qu'il avait avec lui. Ses voyages avaient rallongé les paragraphes de ses journaux, en conséquent il était en train de remplir son troisième depuis le début de son voyage.

 

Cela faisait deux ans qu'il était parti et ses amis lui manquaient, mais il savait qu'il n'était pas encore prêt à revenir. Il avait encore des choses à faire.

 

 

 

{ 1 an plus tard}

 

Harry marchait dans un champ de riz quand il sentit une faim soudaine le tirailler. Il s'arrêta doucement. Son estomac émit un grognement.

 

"- Harry ?"

 

"- Eric McGonagall est mort."

 

"- Est-ce que tu vas bien?"

 

"- Oui, mais nous devons revenir au Refuge."

 

"- Tu veux voyager pour le chemin de retour ou transplaner?"

 

"- Transplaner. Nous le ferons par étapes, sinon nous nous désintégrerons."

 

"- D'accord."

 

Harry disparut et réapparut à la frontière de l'Inde. Ils se reposèrent pour quelques minutes avant le saut suivant.

 

"- Cela fait déjà dix minutes. La faim aurait du déjà s'arrêter. Pourquoi personne ne prends le relais?"

 

"- Peut être il y a une bataille?"

 

"- Avec qui ? Les loups-garous sont encore faibles, les elfes sont nos amis, les sorciers ne peuvent pas faire du mal et les humains ne savent pas où nous trouver."

 

"- Un soulèvement?"

 

"- Il n'y avait aucun problème quand nous sommes partis. Tout le monde était content avec Eric."

 

Tous les deux se turent.

 

"- Nous pouvons y aller," fit Yui.

 

"- Je sais," dit Harry, avant de soupirer. "Allons-y."

 

Leur arrêt suivant était un lieu pas loin de Rome.

 

"- La faim diminue," fit Harry doucement. "Mais elle ne s'en va pas. Si quelqu'un a bien prit la main, il n'a aucune idée de comment contrôler le désir de sang. Il n'est pas assez fort."

 

Leur arrêt suivant était une centaine de miles au sud de Thèbes. Puis vingt miles à l'ouest de Sparte. Ensuite six miles au sud de Paris et enfin la maison.

 

 

Il faisait nuit au Refuge et ils étaient assez chanceux à cause de ça. Les vampires étaient hors contrôle. Le peu d'influence qu'on avait sur le désir de sang ne suffisait pas aux plus jeunes. Les plus anciens essayaient de retenir les jeunes dans le Refuge, mais certains en sortaient. Harry attrapa un gamin de quatre ans qui essaya de passer à côté de lui. Il prit l'enfant d'un poignet de fer et s'avança vers l'endroit où il voyait les adultes.

 

"- Que se passe-t-il ?" cria-t-il.

 

"- Harry !"

 

"- Ormond ?"

 

"- Tout devient fou !"

 

"- Que se passe-t-il ?"

 

"- Alcoyne a tué Eric !"

 

"- Quoi ? Pourquoi ? Ils étaient liés ! Ils avait un enfant ! Que s'est-il passé ?"

 

"- Elle l'a vu avec une autre femme et les a tous les deux tué là où ils se trouvaient !"

 

"- Merlin tout puissant !" fit Harry.

 

"- Elle est le nouveau Rector Lamia, mais sa peine l'empêche de se contrôler ! Elle ne peut contenir le désir de sang ! Et l'Aurore est à moins d'une heure !"

 

"- Où est-elle ?"

 

"- En bas, dans les tunnels, à côté des corps !"

 

"- Attrape !" cria Harry lui passant le gamin.

 

Il courut alors le long du couloir descendant à la recherche d'Alcoyne. Cela ne lui prit que quelques minutes, mais finalement il la trouva en entendant ses pleurs.

 

"- Alcoyne ?"

 

Elle leva les yeux vers lui.

 

"- Harry. Tu es revenu."

 

"- Alcoyne, tu dois te reprendre et contrôler le désir de sang. L'aurore arrive et tous les vampires sont à la surface."

 

"- Je ne peux pas," chuchota-t-elle. "Je n'en suis pas capable."

 

"- Si tu l'es. Concentre-toi, Alcoyne. Je sais que tu peux le faire."

 

"- Je ne peux pas ! Je ne le voulais pas ! Je ne sais pas pourquoi j'ai fait le rituel ! Laisse-moi tranquille !"

 

"- Alcoyne, si tu ne prends pas le contrôle, tous ceux qui sont encore jeunes vont mourir !"

 

"- Je ne peux pas le faire," murmura-t-elle. "Je ne peux juste pas !"

 

Harry se laissa tomber à côté d'elle.

 

"- S'il te plaît, Alcoyne. Je ne veux pas perdre plus d'amis !"

 

"- Soulage-moi en, Harry."

 

"- Quoi ?"

 

"- Deviens Rector Lamia. Laisse moi mourir et gardes ceux de la surface en vie. S'il te plaît deviens le Rector !"

 

"- Alcoyne, je ne veux pas être le leader," dit-il choqué.

 

"- Alors ils vont tous mourir."

 

Harry la fixa un moment.

 

"- Je vais le faire," soupira-t-il doucement. "Je vais le faire."

 

Alcoyne prit ses mains dans les siennes.

 

"- Je suis désolée, Harry."

 

"- Pas autant que moi."

 

Elle mordit sa paume de main, et il eut un sifflement de douleur. Alcoyne n'a jamais été gentille. Harry mordit sa paume à elle tandis qu'elle mordit son autre paume. Une fois qu'il mordit sa deuxième paume, ils mirent leurs mains les unes contre les autres, mélangeant leur sang, en laissant couler au sol. Alcoyne s'avança et mordit son cou, lui exposant son cou à elle. Harry le lui mordit aussi, et le sang commença à couler entre eux. Quelques minutes plus tard, Alcoyne arrêta de sucer son sang mais s'accrocha plus à ses poignets. Harry continua à se nourrir.

 

Son étreinte se relâcha et elle devint molle dans ses bras. Il continuait à se nourrir. Ce n'est que quand plus aucune goûte de sang ne restait dans son corps qu'il la lâcha, la mettant gentiment au sol. Le sang d'Alcoyne brûlait son estomac. Sa peau était en feu et il cria. Il essaya de soulager la douleur et doucement, la brûlure diminua. Il commença à sentir des changements. A sentir chaque vampire en lui. Est-ce que les autres ressentaient ça aussi ? Il prit en main la brûlure et elle cessa complètement. Il se leva et sortit de la pièce. Est ce qu'il avait été capable de sauver les enfants ?

 

Il entendit bientôt des pas courant vers la salle commune. Les autres vampires descendaient par le tunnel. Harry eut un soupir de soulagement. Certains avaient des blessures, mais arrivaient à marcher, alors que d'autres étaient portés par les plus âgés. Mais tous descendaient dans les souterrains. Leur désir de sang était sous contrôle.

 

"- Harry !" cria une voix familière.

 

"- Jason !"

 

"- Qu'est s'est-il passé ?" fit Jason courant vers lui, mais il s'arrêta net à quelque pas. "Dieu tout puissant ! Tu es le Rector Lamia !"

 

 

 

à suivre...