TITRE: The Art of Necromancy

Auteur: Artemis Luna Diana

Traductrice:satine01black

Rating: R

Pairing: Harry/Severus

Contexte: suite au 4 premiers tomes

Résumé: Harry revient à Hogwarts pour le reste de ses vacances d'été. Pour tromper son ennui il se réfugie à la bibliothèque et tombe sur un livre qui changera sa vie (ou plutôt le livre lui tombe dessus !!lol)...

Remarque: j'utilise de temps en temps des noms de personnages ou lieu originaux (quelques fois pas), alors pour ceux qui ne les connaissent pas je ferais un topo au début de chapitre sur chaque nom anglais qui sera employé.

Disclamer: Rien n'est à moi, sauf la traduction.

Attention!!!! Ceci est un SLASH !!!! Si vous n'aimez pas les slash ou ce pairing en particulier ... alors c'est le moment de s'arrêter!!!!

Noms et traduction:

* Hogwarts<=>Poudlard

* Portkey<=>Porteauloin

* Snape<=>Rogue

* Longbottom<=> Longdubas

* Draco Malfoy<=> Drago Malefoy

* Pomfrey<=>Pomfresh

* Wormtail<=>Quedvert

* Mad-Eye Moody<=>Maugrey Fol-Oeil

* St.Mungo's<=>St.Manguste

chapitre 9: St. Mungo's

Harry, assis dans les cuisines, était en train de manger tout en écoutant Dobby parler. Il était très affligé quand il entendit comment avaient réagi Ron et Hermione. Dobby disait qu'ils arpentaient les couloirs de l'école et semblaient toujours ailleurs. Harry perdit vite l'appétit.

Il quitta les cuisines et se dirigea vers les appartements de Snape. Il frappa vivement sur le cadre du portrait qui en cachait l'entrée. Deux secondes plus tard, il entendit un fracas et des jurons étouffés. Harry se demandait s'il ne devrais pas juste ouvrir la porte lui-même. Il commençait déjà préparer sa main pour jeter le sort, quand le portrait s'ouvrit brusquement révélant l'occupant ... deux minutes après l'accident.

Snape prit juste le temps de lui jeter un coup d'il avant de refermer la porte avec un claquement.

Harry leva un sourcil.

"- Et bien, dit-il à haute voix. Quelqu'un s'est levé du pied gauche ce matin."

Harry donna un autre coup à la porte.

"- Allez vous en!"

Harry étouffa son rire. En seulement quelques jours, Harry avait découvert à sa grande surprise, que Severus Snape, le fléau de chaque Gryffondor, n'étais P-A-S du matin. Bien sur, cela voulait dire que Harry devait le réveiller tôt; cela va de soi.

Harry frappa de nouveau à la porte, cette fois si en parlant.

"- Le soleil brille, les oiseaux chantent, on se réveille là-dedans!"

le portrait s'ouvrit de nouveau.

"- Qu'est ce que vous me voulez?" demanda Snape lentement en détachant chacune syllabe sous le coup de la colère.

Harry prit tout son temps de contempler la vue qui s'offrait à lui avant de répondre. Comme Harry venait de le réveiller, Snape n'avait sur soi qu'une paire de pantalon amples. 'Sans doute qu'il l'a mit pour ne pas choquer quelqu'un en répondant à la porte tout nu', songea Harry. Le corps maigre et leste caché habituellement par les robes, était exposé à vue de Harry. Il se passa la langue sur les lèvres appréciant cette vue et déplaça ses yeux du corps de Snape pour le regarder en face.

"- Nous avons une sortie aujourd'hui," dit Harry finalement, un petit sourire aux lèvres.

Snape grogna et se retourna, rentrant dans ses appartements. Harry le suivit avant que le portrait ne se referme. Snape se dirigea dans la chambre à coucher. Harry ne put y résister et ... le suivit. Il remarqua une pile de drap et de couvertures sur le sol.

 

"- On est tombé du lit ce matin, Severus?"

Snape lui jeta un coup d'il noir, alla vers l'armoire et commença à sortir des vêtements.

Harry eut un sourire démoniaque.

"- Oh, vous n'avez pas besoin de vous habiller, Severus. Vous pouvez rester ainsi. Je ne vous en voudrais pas."

Snape étouffa un grognement dans sa gorge.

"- Je ne vous ai jamais donné la permission de m'appeler Severus."

Il se dirigea vers la salle de bain.

"- Est ce que vous faites ce petit bruit très intéressant quand vous faites amour?" demanda Harry avant que Snape ne ferme la porte.

La mâchoire de Snape s'écrasa par terre sous le choc avant qu'il ne reprenne ses esprits et ne claque la porte de la salle de bain.

Harry sourit. Il jeta un coup d'il derrière lui sur la pile de couvertures sur le sol et soupira. Il n'a jamais aimé le désordre. Avec un petit mouvement de poignet, les couvertures quittèrent le sol. Quelques minutes plus tard, le lit était fait et Harry s'y jeta sur le ventre pour attendre la sortie de Snape, ses yeux fixés sur la porte de la salle de bain.

Et c'était oh combien difficile puisqu'il savait que Snape était nu sous sa putain de douche.

***

Snape appuya sa tête sur le mur de la douche. Cela devenait ridicule. Il était bien parti pour cédé à ce besoin de Potter et le prendre violemment, et ce damné garçon n'avait pas fait d'apparition de tout week-end! Et ses regard suggestifs, ses petites allusions, et des insinuations sur le sex qu'il jetaient le long de la journée, et en public! Quand ils étaient seuls, Potter laissait tomber tous les faux semblant et le seul mot qui sortait de sa bouche était 'sex'! Bon ... il exagérait un peu. Mais, putain! Il n'était revaille que depuis cinq minutes et il était déjà dur! Etre constamment en cet état va le rendre dingue!

"- Il le fait exprès!" siffla-t-il méchamment, asseyant de faire partir son érection.

Snape ne savait toujours pas quels étaient ses sentiments envers Potter, et malgré cela il voulait faire partir cette sensibilité. Il n'a jamais été fait pour un amour passager. Il préférait toujours réfléchir à propos de toutes les possibilités avant de cédé au désir corporel. Harry Potter ne lui laissait pas le temps de réfléchir. À ce rythme il aurait prit le garçon dans le bureau de Albus et ne s'en serait pas aperçu avant que se fut fini!

Snape commença à jurer en toutes les langues qu'il connaissait, quand lui revint à l'esprit une très inventive ... suggestive phrase. 'Est ce que vous faites ce petit bruit très intéressant quand vous faites amour?' Snape ouvrit le robinet de l'eau froide à font et recommença à jurer, cette fois-ci sur tout le monde y compris Albus, qui l'a mis dans une telle situation.

***

Harry et Snape se dirigeaient vers St.Mungo's en silence. Harry: à cause de ce qu'il sentait provenir du bâtiment, et Snape: car il essayait de faire partir de son esprit l'image d'un Harry Potter étendu à travers son lit.

Quand ils entrèrent dans le bâtiment, ils furent abordés par un jeune medicomage.

"- Je peux vous aider?" demanda l'homme.

"- Non. Nous sommes là pour voir certains patients. Nous savons où aller," répondit Harry tranquillement et le dépassa, suivi de Snape.

"- Excusez moi, messieurs, mais vous n'êtes pas autorisés parcourir l'hôpital ou même dépasser le hall d'entrée sans un laissez-passer," les arrêta le medicomage.

Harry se retourna vers lui tout en, intentionnellement, passant la main dans ses cheveux ce qui révéla son cicatrice. Les yeux de l'homme s'agrandirent de surprise.

"- Harry Potter?" demanda-t-il sous le choc.

Harry sourit légèrement.

"- Oui?"

"- Vous pouvez y aller, monsieur! Je suis sur que personne ne le verra."

"- Vous êtes sur? Je ne voudrais pas vous apporter des ennui...," fit Harry et s'interrompit.

"- Pas de problèmes, monsieur, vous pouvez y aller!"

"- Merci ...," fit Harry et attendit que l'homme lui dise son nom.

"- Jason McGregor," répondit l'homme flatté que Harry Potter lui demande son nom.

"- Merci, Jason."

Snape et Harry sortirent du hall et montèrent au premier étage.

"- Je suis impressionné, dit Snape, en l'étant vraiment. C'était très serpentant de votre part."

Harry eut un petit sourire satisfait.

"- Rappelez moi de vous dire ce qui s'est passé quand j'ai mis le ChoixPeau."

"- Quoi?"

Harry sourit.

"- Disons que Gryffondor n'était pas son premier choix."

Cela en boucha un coin à Snape. Potter à Serpentard?!

***

c'était au moment où ils traversaient le troisième étage qu'ils trouvèrent des patients qui appelaient Harry. Leurs cris au secours lui donnèrent le vertige. Il secoua la tête pour le faire partir et fit une embardée, en chancelant, vers la première chambre. Snape le remarqua tout de suite et l'attrapa par le bras l'évitant la chute, et le guidant vers la chambre.

Dedans il y avait une femme qui avait manifestement eut un accident. Harry avait déduit que c'était une chute de balais. Il pouvait sentir qu'ils avaient tout essayé pour remettre ses côtes en place avec de la magie ou même méthode moldu, mais rien avait aidé. Il leva son bras et la même lueur dorée et vivante l'entoura.

Snape entendit le râle de la femme, ses soupirs. Il grimaça en entendant un 'pop' audible. Un de ses os s'était remis en place tout seul. Les bleues et égratignures avaient été presque guéri grâce au corps médical, mais Harry guérit toutes les blessure présentes.

"- Conduisez moi à la chambre suivante," dit Harry doucement.

Snape le guide dehors de la pièce.

Plus de chambres ils visitèrent, plus fort Harry devenait. C'était le contraire de ce que Snape attendait, et finalement il le fit remarquer.

"- Les cris au secours trop nombreux m'affaiblissent, expliqua Harry. Je vous ai parlé de la compulsion."

il attendit que Snape n'acquiesce avant de continuer.

"- Imaginez vous la compulsion multipliée par le nombre des patients de cet hôpital. Votre magie vous tire de tous les côtés pour guérir tout le monde. Est-ce que vous comprenez maintenant?(*)"

"- Oui," dit Snape doucement.

Il n'avait pas vraiment pensé ce que sentait Potter quant il se trouvait parmi des nombreux blessés. 'Qu'est ce qu'il fera sur un champ de bataille?' se demanda Snape.

"- Je suis par contre surpris ne pas m'évanouir. Fredrick avait écrit qu'il s'est évanoui deux fois quant il à été dépassé par les appels au secours."

Snape étudia Potter. Chaque fois qu'il s'y attendait le moins, l'adolescent trouvait une manière pour l'étonner.

Ils trouvèrent les Longbottoms au cinquième étage. Harry les étudia prudemment. Il n'était pas sur de pouvoir faire quelque chose pour eux. Il était plus entraîné en guérison physique, il n'avait jamais essayé de guérison mentales. Il souffla et leva sa main; il restait encore beaucoup de choses à faire et il ne pouvait se permettre de gaspiller du temps.

 

***

à suivre

(*) je crois que c'est pas trop clair: en fait puisque Harry guérit du monde, le nombre de cris diminuent, donc il se remet! (ouais ... pas sure que c'est plus clair ça!)