TITRE: The Art of Necromancy

Auteur: Artemis Luna Diana

Traductrice:satine01black

Rating: R

Pairing: Harry/Severus

Contexte: suite au 4 premiers tomes

Résumé: Harry revient à Hogwarts pour le reste de ses vacances d'été. Pour tromper son ennui il se réfugie à la bibliothèque et tombe sur un livre qui changera sa vie (ou plutôt le livre lui tombe dessus !!lol)...

Remarque: j'utilise de temps en temps des noms de personnages ou lieu originaux (quelques fois pas), alors pour ceux qui ne les connaissent pas je ferais un topo au début de chapitre sur chaque nom anglais qui sera employé.

Disclamer: Rien n'est à moi, sauf la traduction.

Attention!!!! Ceci est un SLASH !!!! Si vous n'aimez pas les slash ou ce pairing en particulier ... alors c'est le moment de s'arrêter!!!!

Noms et traduction:

* Hogwarts<=>Poudlard

* Portkey<=>Porteauloin

* Snape<=>Rogue

* Longbottom<=> Longdubas

* Draco Malfoy<=> Drago Malefoy

* Pomfrey<=>Pomfresh

* Wormtail<=>Quedvert

* Mad-Eye Moody<=>Maugrey Fol-Oeil

* St.Mungo's<=>St.Manguste

chapitre 10: les habitudes qui se forment

Il était minuit passé quand Snape et Harry furent enfin de retour à Hogwarts. Snape devait presque porter le jeune Nécromancien pour lui aider à marcher. Snape emmena Harry dans ses appartements; savoir que Harry avait récupéré ses anciens appartements lui était plus utile que d'essayer de le savoir du Harry presque inconscient.

Snape se demandait s'il fallait aller chercher Poppy ou traîner Harry à l'infirmerie. Il était presque sur que Harry n'avait pas l'intention de faire le tour de l'hôpital, mais il semblait que quant il avait commencé, il était incapable de s'arrêter avant d'avoir terminé. Il n'avait pris ni de repos ni de repas, mais ne faisait que guérir sans se plaindre. Snape sentait une faible lueur du vrai respect pour Harry Potter naître en lui.

***

Neville Longbottom était assis au Chaudron Baveur à manger son petit déjeuner avec sa grand mère. Quand il avait ouvert la porte l'autre soir et avait vu le jeune homme qui s'y trouvait, il avait été vraiment surpris. Avant qu'il ne puisse parler l'adolescent lui avait mit un portkey dans les mains, ce qui l'avait envoyé à Hogwarts. Sa grand mère l'avait suivi de peu.

Il ne l'avait pas remarqué à ce moment là et n'avait réfléchi à cela qu'au moment où sa grand-mère parlait avec Dumbledore, mais l'adolescent lui rappelait Harry Potter. Dumbledore avait confirmé que le jeune homme qui les avait sauvé des mangemorts était le porté disparu Harry Potter.

Neville avait demandé si quelqu'un d'autre savait que Harry Potter était en vie. Dumbledore leur avait fait promettre qu'ils ne diraient rien. Il soupira et repoussa les ufs sur son assiette. Où Harry était passé? Pourquoi personne ne savait où il était? Etait ce Snape qu'il avait vu dans la maison? Cela ne pouvait pas être vrai. Snape pouvait à peine marcher.

Un hibou survola la table et s'y posa. Il remarqua à peine sa grand-mère prendre la lettre et payer l'oiseau. Par contre il remarqua quant sa grand mère tomba dans le pommes, mortellement pale.

Neville et les autres occupants de la pièce se jetèrent vers elle. Quand quelques autres personnes commencèrent s'occuper d'elle, Neville prit le parchemin d'une main moite. Qu'avait donc causé l'évanouissement de sa grand-mère?

Chère Mme Longbottom-

Nous avons le plaisir de vous informer l'incroyable guérison de votre fils et de sa femme. Nous, le personnel de St.Mungo's, vous transmettons leur vux de vous voir le plus vite possible. Nous attendons votre visite.

M. Justin Pinch

Directeur de l'hôpital St.Mungo's

Neville fixa la lettre. Ses yeux roulèrent dans leur orbites et il tomba dans les pommes au même moment que sa grand mère reprenait connaissance.

***

Harry se réveilla avec un tristement lancinant mal de tête. Il sortit de son lit, enleva les vêtements qu'il portait depuis la veille et entra dans la salle de bain. L'eau chaude redonna du tonus à son corps, mais n'aida nullement contre son mal de tête. Il s'habilla et sortit dans le couloir avec l'intention d'aller à l'infirmerie. Si quelqu'un l'aurait vu, on aurait simplement dit qu'il avait bu la nuit précédente et avait la gueule de bois.

Dans un sens cela était vrai. Au début, les cris au secours incessants l'avaient affaibli, mais après il se remettait de plus en plus quand le nombre de cris diminuaient avec chaque guérison. Cependant, il avait trop surestimé son capacité de pouvoir arrêter de guérir et repartir avant la nuit. Le temps d'atteindre le 6e étage de l'hôpital il savait qu'il ne s'arrêtera qu'après les avoir guéri ou après y être passé soi-même en essayant. Il avait pu demander à Snape de le traîner en dehors de l'hôpital, mais cela voulait dire résister à la compulsion. Il pouvait se plaindre, mais d'un : ce n'était pas dans sa nature d'ignorer ceux qui avaient besoin d'aide, et de deux: il était content d'avoir pu aider à ceux dont on avait dit le cas désespéré. Donc en fin de compte, il avait poussé jusqu'au bout de ses limites et avait quelque chose comme la 'gueule de bois' après de trop nombreuses guérison.

Il entra dans l'infirmerie et tomba dans un des lits. Il était déjà endormi quand Madame Pomfrey fit son entrée.

***

Quand Harry se réveilla de nouveau, il trouva Albus à son chevet avec un bonbon au citron comme seule compagnie. Albus lui jeta un coup d'il et sourit.

"- On se réveille enfin, la Belle au bois dormant?"

"- Seulement si le Prince charmant est là," répondit Harry en baillant.

"- Je crois qu'il est dans les donjons en ce moment, fit Albus les yeux brillants. Je pense l'avoir entendu parler d'une potion anti-désir."

Harry cligna des yeux. C'était une chose de penser qu'Albus savait, et c'en était une autre de savoir qu'Albus savait.

"- Cela ne vous fait rien?" demanda-t-il finalement.

"- Pourquoi cela devrais? Tu as 16 ans , c'est à dire la majorité dans le monde sorcier. Tu n'es plus son élève (de toute façon cela n'a jamais été un problème). Tous les deux vous avez droit au bonheur. Bien sur tu devrais encore gagner le cur de Severus. En ce moment , je ne pense pas qu'il est particulièrement heureux avec toi."

"- C'est un euphémisme," fit Harry plus pour soi que pour le directeur.

Il s'assit.

"- Combien de temps j'ai dormi?"

"- Tu te réveillais chaque 4 heures depuis que tu est arrivé il y a 3 jours," rebondir Albus.

Harry fronça les sourcils.

"- Je me rappelle seulement m'être réveillé et être venu à l'infirmerie. Je ne me rappelle pas m'être réveillé les autres fois."

"- Je ne m'attendais pas à autre chose. Chaque fois que tu te réveillais tu ne te rappelais pas t'être réveillé plus tôt."

"- Comment savez vous que je ne vais pas encore tomber endormi?" demanda Harry, narquois.

"- Car les autres fois tu n'a jamais arrêté de parler. C'est dommage que tu ne te rappelle de rien, je serais ravi de savoir ce que tu a dit à Minerva pour qu'elle reste rouge toute une demi heure."

Harry cligna des yeux.

"- Je n'en ai aucune idée."

***

Harry entra dans le bureau de Snape pour trouver celui ci occupé par la préparation d'un potion pour Madame Pomfrey. Snape jeta un coup d'il sur son visiteur avant de l'ignorer complètement. Harry trouva que cela était un bon signe. Harry s'assit sur la seule chaise de la pièce et mit le livre qu'il avait apporté sur la table devant lui. Il regarda en silence Snape découper en cubes un cur d'oiseau.

Dix minutes plus tard, Snape lui jeta finalement un autre coup d'il. Il soupira.

"- Qu'est ce que vous voulez Potter?"

Harry eut un haussement d'épaules.

"- De la compagnie, je suppose."

"- Bon alors allez vous chercher de la 'compagnie' ailleurs," dit-il hargneusement.

"- J'ai amené le livre de Fredrick. Je pensais que cela vous intéresserais de l'entendre, traduit," dit Harry ne tenant pas compte du rejet de Snape.

Snape s'arrêta une minute. Il voulait savoir ce que le livre disait. Il allait même le traduire s'il ne se serait pas volatilisé quelques jours après le retour de Potter. Le journal avait aussi disparu. Il ajouta deux yeux de tritons dans la potion et remua le tout.

"- Très bien."

"- Bien," dit Harry souriant.

Il leva le livre et l'ouvrit.

'Il a une très bonne élocution', remarqua Snape sans vraiment y prêter attention. Ce n'était qu'à la fin du premier chapitre que Snape parla de nouveau.

"- Etant donné que vous avez une nouvelle méthode d'avoir des visions, est ce que vous avez encore des vision par votre cicatrice?"

"- Non, j'ai mis un bouclier de protection sur moi et ensuite j'ai sectionné ma connexion avec Voldemort, dit Harry avec une sourire narquois. Il avait probablement eu le mal de tête pendant des semaines."

Snape eut un petit sourire satisfait et fit à Harry le geste de continuer la lecture.

***

c'est ainsi qu'ils en firent une habitude, du moment que Harry devait être avec Snape au cas où les mangemorts attaquent et ils devrons faire quelque chose. Harry aurait préféré faire l'amour, mais Snape n'était pas de son avis quand il l'a suggéré. Donc Harry lisait, et Snape faisait ses potions. Et cela leur allait. C'était quelque chose qu'ils attendaient avec impatience.

Le personnel commençait à avoir l'habitude de les voir ensemble, et de les voir plongés dans des conversations animés ou quelque fois même trop vives , qui, le plus souvent, se terminaient par des duels oraux assez bruyants. Il était assez rare de les voir tous les deux d'accord sur un point. Ou peut être, cela était évident, qu'aucun des deux ne voulait être d'accord et attendaient avec impatience leur prochains échanges de coups, car Minerva pouvait jurer que Severus était tout à fait contre la loi qui autorisait le placement des sorts de mémoire sur des personnes de moins de 16 ans.

Quand l'arrivé de la rentrée semblait imminente, le personnel et Harry se préparaient pour accueillir les élèves. Il était décidé que Snape reprenait l'enseignement des potions aux 6e et 7e années, mais que l'enseignant de l'année précédente, le Professeur Laurel Hebblelott, continuerait à enseigner aux plus jeunes pour permettre à Snape de s'occuper des ses autres devoirs.

Harry et Snape se gardèrent la responsabilité de choisir les élèves lesquels ils allaient entraîner et ce qu'il allaient leur enseigner.

Ils se sont décidé enfin pour les élèves suivants:

Bones, Susan 6ème année de Poufsouffle

Boot, Terry 6ème année de Serdaigle

Finley, Ashley 7ème année de Poufsouffle

Granger, Hermione 6ème année de Gryffondor

Limpol, Jason 7ème année de Serdaigle

Maverin, Portia 7ème année de Gryffondor

Thomas, Dean 6ème année de Gryffondor

Weasley, Ron 6ème année de Gryffondor

***

à suivre