TITRE: The Art of Necromancy

Auteur: Artemis Luna Diana

Traductrice:satine01black

Rating:PG-13 pour l'instant mais R (M) pour la fic en général.

Pairing: Harry/Severus

Contexte: suite au 4 premiers tomes

Résumé: Harry revient à Hogwarts pour le reste de ses vacances d'été. Pour tromper son ennui il se réfugie à la bibliothèque et tombe sur un livre qui changera sa vie (ou plutôt le livre lui tombe dessus !! lol)...

Remarque: j'utilise de temps en temps des noms de personnages ou lieu originaux (quelques fois pas), alors pour ceux qui ne les connaissent pas je ferais un topo au début de chapitre sur chaque nom anglais qui sera employé.

Disclamer: Rien n'est à moi, sauf la traduction.

Attention!!!! Ceci est un SLASH !!!! Si vous n'aimez pas les slash ou ce pairing en particulier ... alors c'est le moment de sarrêter!!!!

Noms et traduction:

* Hogwarts<=>Poudlard

* Portkey<=>Porteauloin

* Snape<=>Rogue

chapitre1: Pourquoi il vaut mieux toujours rester sur ses gardes dans une bibliothèque.

Deux semaines plus tard Harry s'ennuyait ferme dans la bibliothèque. Il avait déjà terminé ses devoirs de vacances; il était tenté d'aller voler, mais c'était un peu ennuyeux de le faire seul; et Hagrid avait de nouveau disparu. Il marchait dans l'allée entre les livres cherchant quelque chose qui pourrait l'intéresser. Il remarqua "Le livre des attrapeurs de Quidditch". Il l'avait déjà lu deux fois, mais il était désespéré. Il remit le livre sur l'étagère et trois autres livres lui tombèrent instantanément sur la tête. Il jura et frotta sa future bosse. Il jeta un regard furieux sur les (méchants)(lol) livres et les ramassa.

"- Vampires et vous," lut-il à haute voix.

"- Oh, pitié," grogna-t-il et replaça le livre à sa place sur l'étagère.

"- L'histoire complète de Merlin," lut-il sur le livre suivant.

"- OK, c'est mieux, je vais le prendre."

Il regarda sur le troisième livre.

"- Quelque chose de totalement incompréhensible," sourit-il.

Le titre du bouquin était écrit en runes anciennes. Il allait le remettre sur l'étagère quand les runes commencèrent à briller.

"- Par enfer!" s'écria-t-il et, surpris, laissa tomber les trois livres . Il regarda par terre sur le livre. Les runes commencèrent à se transformer en mots.

L'Art de la Nécromancie.

Harry tendit le bras et l'ouvrit. Le livre était plein de runes comme sur la couverture, mais après un moment ils brillèrent et se transformèrent.

Introduction -

La Nécromancie l'art le plus respecté dans le monde de la magie. Le Nécromancien (ou Nécromant) est l'être le plus puissant et le plus craint dans le monde de la sorcellerie, mais aussi un de plus rares. La Nécromancie n'est pas quelque chose que l'on peut apprendre; le Nécromancien est née en possession de toutes ses connaissances. Les Moldus croient que les Nécromanciens sont des créatures démoniaques qui ressuscite les morts pour s'en servir. Cela est complètement faux. Un Nécromancien travaille avec les esprits, mais ne ressuscite pas les morts: le Nécromancien à le pouvoir de redonner la vie aux morts. Quelqu'un qui est mort ne se souviens pas d'être mort et reviens à la vie comme s'il n'était jamais mort. Toutefois la quantité de pouvoir nécessaire pour redonner vie au morts est grandiose. Seulement les plus forts des Nécromanciens l'ont essayé, et de ceux-là seulement deux ne sont pas mort.

Si quelqu'un a le pouvoir de lire ce livre, alors il est un Nécromancien.

Harry fixa le livre en état de choc. Il s'assit, s'appuya contre une étagère et tira le livre sur ses genoux.

Un Nécromancien est né avec toutes les connaissances et capacités dont il ou elle a besoin, mais ils ne le savent pas. Certains Nécromanciens ne découvrent leur statut jamais, mais d'autres le découvrent à un âge très jeune. La Nécromancienne Olivia a découvert ses pouvoirs à 56 ans. Elle est la plus jeune à l'avoir fait. Elle est par ailleurs la plus puissante des Nécromanciens qui ont vécu.

Un Nécromancien vie exactement 300 ans. Il est de coutume que plus jeune le Nécromancien se découvre, plus fort il sera. J'ai découvert mon pouvoir à 236 ans, et malgré cela je suis plus puissant de tous les sorciers vivants, tous ceux qui ont découvert leur pouvoir avant moi.

Si vous lisez ceci, c'est que vous êtes un Nécromancien. J'ai écrit ceci dans l'espoir de pouvoir guider les autres après ma mort. Il n'y a eut pas d'autres Nécromanciens que moi depuis plus de 1000 ans. Je ne peux qu'espérer que je ne serais pas le dernier.

Fredrick

Nécromancien

Décembre 492

Harry referma le livre. Etait ce réel? Il se leva brusquement et remit tous les livres sur les étagères sauf celui des Nécromanciens. Il le ramassa et quitta la bibliothèque pour ses appartements. Il donna le mot de passe et entra. Il alla dans la chambre et se jeta sur le lit. Son cur battait la chamade. Et si s'était de la magie noire? Ne pouvant pas se contenir, il ouvrit le livre de nouveau. Il passa la lettre de Fredrick et s'arrêta sur le premier chapitre.

Chapitre un a quoi s'attendre...

la première capacité à laquelle peut accéder un Nécromancien est la création du feu sans la baguette magique. Tandis que les sorciers trouvent cette tache très difficile et rarement la réussissent, c'est habituellement ainsi que les Nécromanciens se découvrent. Malencontreusement , la magies sans baguette est si rare que pas beaucoup l'essayent.

Mais je m'éloigne du sujet... Si vous lisez cela et vous n'avez pas encore découvert vos pouvoirs, levez votre main, la paume vers le haut. Pliez vos doits pour obtenir la forme d'un bol. Cela aidera à contrôler le feu.

Harry respira un coup et fit comme le livre le disait.

au creux de votre main et imaginez la flamme brûler dedans. Quand vous serez un peu plus entraînés, vous n'aurez pas besoin de dire les mots, mais seulement l'imaginer. Mais avant, dites 'Feu!'(**). Pour mettre fin au sortilège, imaginez que la flamme disparaît. Si elle ne le fait pas et vous commencez à paniquer, dites 'Eteins!(**).

Harry ferma les yeux.

"- Je ne peux pas croire que je le fais," chuchota-t-il et ouvrit les yeux.

Il regarda fixement au creux de sa main levée, imaginant les flammes. Avant qu'il puisse ouvrir sa bouche pour dire le sortilège, la flamme s'alluma dans sa main. Elle ne faisait pas mal et il ne sentait pas de chaleur.

"- Putain," murmura-t-il.

La flamme vacilla et disparut quand il le voulut.

Quant vous aurez la capacité d'appliquer votre sortilège, vous aurez besoin d'apprendre un certain contrôle. À part cela, vous pourrez ensuite l'appliquer quand et où vous voudrez. En moyenne les Nécromanciens ont tendance à se débarrasser de leur baguette sur ce point quant elle n'est plus nécessaire.

Une fois que vous aurez contrôlé ce sortilège pour la première fois: vous aurez très, TRES sommeil. Ce sommeil serai celui dans lequel vous accéderez à toutes vos connaissances et obtiendrez tous vos pouvoirs. C'est pour cela que plus jeune vous êtes, à plus de pouvoirs vous accéderez.

Harry était étendu sur le lit, inconscient.

***

"- Il est jeune."

"- Le plus jeune."

"- Nous devrions le réveiller."

Harry battit des paupières en se réveillant. Il n'était plus à Hogwarts, c'était certain.

"- Où suis je?" s'étonna-t-il.

Tout autour de lui tout était blanc. D'un blanc très persistant, il faisait très brumeux, comme recouvert d'un voile blanc. Il ne voyait rien d'autre que du blanc.

"- Bienvenu, Jeune Nécromant."

"- Comment tu t'appelles?"

Harry regarda tout autour de lui pour voir à qui appartenaient ces deux voix.

"- Tu n'est pas encore prêt de nous voir, petit."

Une nouvelle voix. Il y en avait au moins trois: deux masculines et une féminine.

"- Mon nom est Harry Potter, dit-il finalement. Qui êtes vous?"

"- Je m'appelle Ylura," répondit la voix féminine.

"- Augustin," dit l'homme avec une voix profonde.

"- Illiar," fit l'autre homme.

"- Nous sommes les Gardiens et les Guides des Nécromanciens," dit Ylura.

Sa voix provenait de tout près de lui; il frissonna en réponse.

"- Tu est le plus jeune à séjourner ici," dit Augustin.

"- Est ce une mauvaise chose?" demanda Harry.

"- Non. Pour toi c'est une très bonne chose," répondit Illiar avec de l'amusement dans la voix.

"- Nous t'observions Harry, dit Ylura. Espérant que tu viendras à nous avant que ton ennemi ne te prenne."

"- Vous m'observiez? chuchota Harry. Pourquoi ne pas m'avoir aidé? Cédric ne serait pas mort."

"- Nous ne pouvions pas venir vers toi, Harry. Tu devais venir vers nous cette première fois. Maintenant nous pouvons t'aider, nous le ferons, de toute manière possible, mais nous ne pouvions pas t'aider avant. Nous sommes désolés," la voix de Ylura se transforma en chuchotement.

Le corps de Harry fut secoué de larmes retenus. Il ne pouvait les retenir plus longtemps et il céda. Son corps fut prit de frissons avec de violents sanglots.

"- Harry..."

"- Ylura!"

Des bras tendres et féminins s'enroulèrent autour de lui, confortablement. Harry se retourna et pleura dans les bras de la femme. Ses larmes mouillèrent l'étoffe légère de ses vêtements. Quand les sanglots stoppèrent il y resta encore un peu, en silence.

"- Désolé," dit-il finalement, gêné d'avoir pleuré devant des étrangers.

Il leva les yeux et des yeux bleu et gentils le regarder fixement.

"- Tu n'a pas à avoir honte, Harry."

Elle était la réincarnation de la beauté même, ses cheveux noirs descendant sur son dos en une cascade bouclée. Ses vêtements étaient blancs et rappelaient la tunique romaine. Sa peau était pale et lisse comme de la soie. Ses traits étaient parfaits, et son corps était très désirable.

Harry rougit.

Elle sourit légèrement.

"- Je suis désolée, Harry. Normalement, je ne devais pas me montrer avant encore longtemps. Cependant je pense que, de nous trois, je suis la seule qui pouvait faire quelque chose après ce qui c'était passé."

"- Biens que d'habitude on l'empêche de faire ce quelque chose."

Harry se retourna pour voir qu'Augustin s'était lui aussi montré. Les cheveux bruns sombres, yeux noirs et la peau bronzée: ce fut ce que Harry remarqua en premier. Il portait lui aussi la tunique (romaine) blanche. Autant Ylura était douce et maternelle, autant Augustin était dur et plus agressif. Cependant cela ne le rendait pas moins désirable qu'elle. De nouveau Harry se sentit rougir.

"- Ton apparition le laisse sans voix."

Harry vit apparaître Illiar à côté d'Augustin. Ses cheveux étaient blancs biens qu'il n'était pas vieux; ils arrivaient à ses épaules. Ses yeux étaient d'une couleur bleue glace et sévères. De nouveau la tunique blanche romaine y était. Sa peau était à la frontière de pâleur et du bronzage. Illiar était calme et intelligent ... et malgré ses évidentes observations, il était aussi stupéfiant que ses compagnons.

Harry n'aurait pas était surpris si son corps entier était rouge. Augustin gloussa.

"- C'est bon, Harry. Tes réactions sont normales."

"- Si tu n'aurait pas agi comme ça, nous aurons pensé que nous avons manqué notre entrée," dit Ylura souriant.

Harry se redressa, toujours rouge.

"- Et maintenant?" demanda-t-il espérant changer le sujet.

"- Maintenant ? Maintenant tu y retournes. Les connaissances t'ont déjà étaient révèles. Tu auras la possibilité d'y accéder quand tu te réveilleras," fit Illiar.

"- Tu pourras aussi sentir tous tes pouvoirs," dit Ylura.

"- Considérant ton âge, ils sont presque illimités," ajouta Augustin.

"- Donc ce que avait dit Fredrick était vrai?" demanda Harry.

"- Oui. L'âge compte beaucoup dans l'équation pour la quantité du pouvoir que tu peux exercer. Plus jeune tu es, plus ton corps est capable de 'comprendre' ce qui t'est donné. Ton corps est plus capable d'accepter le changement," expliqua Illiar. Il semblait content du fait que Harry ait posé la question.

"- Les changements?" demanda Harry inquiet.

"- Ils ne surviendrons pas obligatoirement tout de suite, mais bientôt ton corps commencera prendre la forme la plus adaptée pour contenir tes pouvoirs. Cela ne se passera pas en une nuit, mais cela sera rapide, répondit Ylura. Heureusement tu es en âge où l'on change tout le temps. Tous le monde autour de toi pensera que cela est normal."

"- Devrais je le dire à quelqu'un?"

les trois gardiens se regardèrent.

"- C'est comme tu veux Harry, dit Augustin finalement. Notre conseil est que tu gardes cela pour toi: attend au moins de savoir ce que tu es vraiment avant de dire à qui que ce soit. Tu comprendras alors aussi les conséquences de tes révélations."

"- les conséquences?"

"- les gens vont te traiter différemment, commença Ylura. Considérant ton âge, les gens vont plutôt essayer de te contrôler. S'ils ont très peur de toi, ils vont essayer de te détruire. Fredrick était le dernier Nécromancien avant toi, et avant lui il n'y avait pas depuis 1000 ans."

"- ce qui veut dire qu'à part Fredrick il n'y avait pas de Nécromancien depuis à peu près 3000 ans," continua Augustin.

"- aussi, Fredrick n'avait pas trop marqué l'histoire. Il a subvenu à ses propres besoins seul. La plus part des gens ne savent plus comment les Nécromanciens sont. Les histoires qui sont passés dessus, ont transformés les Nécromanciens en quelque chose de maléfique et noir," expliqua Illiar.

"- comment sont les Nécromanciens?" demanda Harry.

"- Les Nécromanciens sont des grands guérisseurs et scrutateur de futur. La magie de guérison et la divination viendrons naturellement à toi," sourit Ylura.

"- La divination? Je n'arrive à rien prédire," s'écria Harry.

"- La pauvre créature qui essai de t'enseigner, fait un très mauvais travail, dit Illiar avec un reniflement, trop offensé par le Professeur de divination de Harry. C'est normal que tu n'y arrives pas. Elle n'arrive même pas à te dire correctement comment il faut commencer."

Harry rit.

"- Tu dois partir maintenant Harry. Ton Professeur McGonagall te cherche," dit Ylura interrompant la conversation.

"- Quand est ce que je vous verrais de nouveau?" demanda Harry qui ne voulais plus partir.

"- Chaque fois que tu t'endormiras," dit Augustin en souriant.

Harry sourit et se réveilla.

***

Cachant en vitesse le livre sous son matelas, Harry sortit de la chambre à coucher et se jeta sur un de fauteuils du salon. Il attrapa le livre de métamorphose et l'ouvrit. Puis le retourna à l'endroit.

On frappa des coups à la porte.

"- C'est ouvert," dit Harry.

Professeur McGonagall fit son entrée.

"- Potter! Comment saviez vous que je n'étais pas un mangemort! Vous auriez du demander qui c'était!"

Harry étouffa un sourire.

"- Les mangemorts ne frappent pas à la porte."

Professeur McGonagall le regarda fixement un moment avant d'esquisser un sourire.

"- Juste, fit-elle. Le Professeur Dumbledore semble penser que cela sera avantageux pour vous d'apprendre de devenir animagus. C'est mon devoir de voir que vous le faites."

Harry laissa tomber le manuel de métamorphose avec un craquement sonore.

"- Quand commence-t-on? demanda-t-il en souriant.

"- tout de suite."

***

à suivre

(**) en français dans le texte.