TITRE: The Art of Necromancy

Auteur: Artemis Luna Diana

Traductrice:satine01black

Rating:PG-13 pour l'instant mais R (M) pour la fic en général.

Pairing: Harry/Severus

Contexte: suite au 4 premiers tomes

Résumé: Harry revient à Hogwarts pour le reste de ses vacances d'été. Pour tromper son ennui il se réfugie à la bibliothèque et tombe sur un livre qui changera sa vie (ou plutôt le livre lui tombe dessus !!lol)...

Remarque: j'utilise de temps en temps des noms de personnages ou lieu originaux (quelques fois pas), alors pour ceux qui ne les connaissent pas je ferais un topo au début de chapitre sur chaque nom anglais qui sera employé.

Disclamer: Rien n'est à moi, sauf la traduction.

Attention!!!! Ceci est un SLASH !!!! Si vous n'aimez pas les slash ou ce pairing en particulier ... alors c'est le moment de s'arrêter!!!!

Noms et traduction:

* Hogwarts<=>Poudlard

* Portkey<=>Porteauloin

* Snape<=>Rogue

* Longbottom<=> Longdubas

* Draco Malfoy<=> Drago Malefoy

* Pomfrey<=>Pomfresh

chapitre 6: Les mangemorts.

"- Je ne veux pas passer mon temps libre avec vous."

"- Bien sur que si. Je suis sûr que vous mourrez d'envie de savoir ce qui est écrit dans le livre de Fredrick."

Snape jeta un regard noir sur le Nécromancien avant de reporter son attention sur sa potion. Personne ne fut surpris de voir que la première chose que fit Snape après la réunion dans le bureau du directeur, était de se retirer dans les donjons pour évaluer sa capacité de faire les potions.

Harry jeta un coup d'œil au chaudron et renifla.

"- La potion tue-loup?"

"- Oui."

Harry traversa la salle et se dirigea vers le bureau de Snape: soulever et regarder les affaires qui s'y trouvaient lui permettait ne pas rester sans rien faire.

"- Par la barbe de Merlin Potter!" cria Snape quelques minutes plus tard, incapable de supporter les mouvements de son ancien élève.

Harry étouffa son rire.

Snape grogna et retourna à ses chaudrons, marmonnant des menacés à voix basse. Quelques minutes plus tard il jeta un coup d'œil à Harry qui lisait sa traduction.

"- Pourquoi vous vous êtes installé ici?"

"- Car il n'y aura pas d'attaque de Mangemorts dans deux jours. Voldemort a voulut plutôt nous envoyé ses mignons(*), ou venir lui même, aujourd'hui. Je ne veux pas courir dans tout le château à votre recherche. Ce serait une perte de temps."

"- Vous allez me suivre tout le temps?" demanda Snape horrifié.

Harry leva les yeux vers lui, souriant.

"- Ne vous inquiétez pas, Snape. Vous vous habituerez à moi.

Harry sourit et retourna à sa lecture.

***

Snape se renfrogna. La potion atteignait le point où il fallait la laisser reposer 12 heures avant de finir. Il se retourna et étudia l'autre. Dans certain de ses écrits dans le journal, Potter avait exprimé sa peur de voir les changements qu'allait produire son statut de Nécromancien. Snape pouvait comprendre pourquoi.

Harry Potter faisait 1m90, à peine 2cm de plus que Snape lui même! Ses robes ne cachaient pas sa maigreur. Comme Snape allait le découvrir plus tard, elles cachaient, cependant, l'élégance et l'harmonie de muscles sur sa haute silhouette. Ses yeux sont resté de ce vert brillant, montrant tout de même une grande sagesse malgré son jeune âge. Ses cheveux toujours en bataille, tombant sur son front cachaient sa célèbre cicatrice. Ses doits étaient longs et fins, mais forts. Sa posture, même décontracté, témoignait de sa confiance en soi et de son pouvoir. Il semblait en osmose avec lui-même et avec son entourage. Snape admettait, au plus profond de soi, qu'il trouvait le jeune Nécromancien désirable.

Harry leva les yeux.

"- Fini?"

"- Presque."

Snape s'était retourné pour nettoyer son plan de travail quand Potter se redressa et se leva.

"- Il faut y aller," dit-il.

Il prit une plume du bureau et la tendit à Snape, qui la regarda, confus.

"- Portkey," expliqua-t-il.

Snape leva sa baguette et toucha la plume.

***

Snape sentit l'habituel coup au niveau du nombril et regarda autour de lui. Ils étaient à côté d'une maisonnette à un étage. Il vit Harry se diriger vers la porte et frapper. Quand elle fut ouverte il vit Neville Longbottom. Snape fut surpris. Pourquoi les mangemorts attaqueraient-ils les Longbottoms?

Harry réagit avant même que Neville dise un mot et lui mit la plume dans la main. Neville disparut avec le bruit habituel de voyage par un portkey. Harry entra dans la maison, Snape referma la porte après soi. La grand-mère de Neville n'avait pas changé depuis la dernière fois que Harry l'avait vue sur le quai 9¾. Elle pointa sa baguette sur eux.

"- Qu'avez vous fait à mon petit fils?" demanda-t-elle.

Harry saisit le couvre théière de la table et le lui tendit.

"- Les mangemorts arrivent. J'ai donné à Neville un portkey qui l'a emmené à Hogwarts. Cela va faire de même."

Elle le fixa, choquée.

"- Vous êtes Harry Potter."

"- Oui. Maintenant prenez le portkey, s'il vous plaît."

Elle tendit le bras et prit le portkey.

Harry se retourna vers Snape.

"- Est ce qu'il y a quelqu'un d'autre dans la maison?"

"- Est ce que nous partons aussi?" demanda Snape.

"- Non. Nous leur ferons un surprise, fit Harry se dirigeant vers la porte principale. Allons."

Snape le suivit.

"- Combien de mangemorts vont venir?"

"- Six: Draco Malfoy, Vincent Crabbe, Gregory Goyle, McNair, Flint, et Crabbe père."

Harry jeta un coup d'œil à Snape.

"- C'est l'initiation."

Snape acquiesça. Il comprenait maintenant.

"- Voilà pourquoi ils ont choisi les Longbottoms."

"- Exactement. Une famille de sang purs mais faibles au cas ou l'un de trois nouveau mangemorts ne peut pas s'occuper de la mission," confirma Harry.

Le silence de l'attente s'installa. Deux minutes plus tard ils entendirent six bruits de transplanage distincts.

***

"- Je vois que maintenant ils recrutent des bébés," dit Snape dans un silence choquant.

"- Endoloris!" cria Malfoy, sa baguette pointée sur Snape.

Sur un mouvement de poignée rapide , Harry fit apparaître un bouclier devant Snape. Le sortilège rebondit dessus et toucha Marcus Flint. Rapidement Malfoy stoppa le sortilège. Les mangemorts fixèrent les deux gardiens de la maison.

"- Comment t'as fait? demanda McNair. Il est impossible de bloquer les Impardonnables!"

Harry sourit avec méchanceté.

"- C'est un de mes nombreux talents."

"- T'es qui toi?" demanda Flint, qui s'est enfin remis de sa rencontre malencontreuse avec le sortilège de Doloris.

Harry leva la main et souleva les franges des cheveux sur son front.

"- Avada Kadavra!" cria McNair, sa baguette pointée sur Harry.

Un éclair de lumière verte jaillit vers Harry. Il le toucha et le traversa. Harry rit.

"- Une chatouille! Peux-tu le refaire?"

Les mangemorts et Snape le fixèrent, horrifiés. Les mangemorts disparurent en six 'pop' successifs. Le sourire de Harry disparut aussi soudainement que les mangemorts.

"- Je dois aller voir Madame Pomfrey."

"- Par enfer, qu'est ce qui vient de se passer?" demanda Snape.

Harry sortit une plume de sa poche et la lui tendit. Snape l'attrapa et ils disparurent tout les deux.

***

Snape sentit l'habituel coup au niveau du nombril. Il regarda autour de lui. Ils se trouvaient à l'infirmerie de Hogwarts. Il aida Potter se mettre sur un des lits, appelant Poppy ce faisant.

"- Qu'est ce qu'il se passe?" demanda-t-elle brusquement en entrant.

Elle s'arrêta, surprise.

"- Severus!"

Il lui jeta un coup d'œil confus, avant de reporter son attention sur Potter.

"- Allez vous me dire enfin ce qui c'est, par enfer, passé?"

"- J'ai laissé tomber mes défenses et le laissa passer à travers moi, dit Harry calmement. Ce faisant , malencontreusement, il y eu quelques effets secondaires."

"- Quels effets secondaires?" demanda Snape.

"- Harry!" cria Pomfrey.

Les deux hommes l'ignorèrent.

"- Je me suis déchiré à l'intérieur. J'ai une hémorragie interne."

"- Alors guérissez la!" cria Snape.

"- Je ne peux pas guérir mes propres blessures!" laissa tomber Harry.

"- Alors pourquoi l'avoir fait!"

"- Car ils irons dire à Voldemort ce qui s'est passé!"

"- Poppy!" cria Snape.

"- Ne me crie pas dessus Severus Snape!" le prévint-elle.

"- Alors fais donc ton putain de travail!"

Harry ferma les yeux et dériva dans l'inconscience.

***

à suivre

(*) je ne sais pas si l'auteur a vraiment utilisé le mot 'minions' dans le sens mignons du roi Henri 3 (ou gîtons, c'est à dire jeune homosexuel), mais j'ai fait comme si (ça m'éclate!!! imaginez la tête de Malfoy qui se fait traité de mignon de Voldemort).