TITRE: The Art of Necromancy

Auteur: Artemis Luna Diana

Traductrice:satine01black

Rating: R

Pairing: Harry/Severus

Contexte: suite au 4 premiers tomes

Résumé: Harry revient à Hogwarts pour le reste de ses vacances d'été. Pour tromper son ennui il se réfugie à la bibliothèque et tombe sur un livre qui changera sa vie (ou plutôt le livre lui tombe dessus !!lol)...

Remarque: j'utilise de temps en temps des noms de personnages ou lieu originaux (quelques fois pas), alors pour ceux qui ne les connaissent pas je ferais un topo au début de chapitre sur chaque nom anglais qui sera employé.

Disclamer: Rien n'est à moi, sauf la traduction.

Attention!!!! Ceci est un SLASH !!!! Si vous n'aimez pas les slash ou ce pairing en particulier ... alors c'est le moment de s'arrêter!!!!

Noms et traduction:

* Hogwarts<=>Poudlard

* Portkey<=>Porteauloin

* Snape<=>Rogue

* Longbottom<=> Longdubas

* Draco Malfoy<=> Drago Malefoy

* Pomfrey<=>Pomfresh

* Wormtail<=>Quedvert

* Mad-Eye Moody<=>Maugrey Fol-Oeil

* St.Mungo's<=>St.Manguste

chapitre 8: Partenaires

Quand Harry se réveilla de nouveau, Snape et Dumbledore parlaient à voix basses au pied de son lit. Dumbledore remarqua tout de suite son réveil.

"- Bonjour Harry, dit le directeur joyeusement."

"- Quelle heure est-il?"

"- Neuf heures passés," répondit Dumbledore.

Harry acquiesça et repoussa les couvertures de son lit.

"- Je vais prendre une douche, dit-il en se levant. Après j'aurais quelques questions à vous poser."

Dumbledore acquiesça à son tour.

"- bien sur, nous t'attendrons ici."

Harry, qui s'était dirigé vers les douches de l'infirmerie, s'arrêta.

"- Pas la peine, je sors d'ici après la douche."

Dumbledore sourit.

"- Nous t'attendrons alors dans mon bureau."

"- D'accord, répondit-il, d'une voix encore ensommeillée, tandis que Dumbledore quittait l'infirmerie. Bonjour Snape."

Snape , toujours renfrogné, jeta un coup d'il sur le dos de Harry.

"- Potter."

Harry eut un petit rire avant de se retourner.

"- Avez vous la moindre idée comment le son de votre voix est sexy ?"

Snape le regarda fixement, choqué du fait que son ancien élève est capable de dire cela sans rougir. Il jura dans sa barbe et quitta la pièce d'un air furieux. Il ne rougissait pas, ce n'était que la chaleur de l'été, merde!

***

Snape arpentait le couloir devant le bureau de Dumbledore. Il devait réfléchir et il était impossible de le faire avec le toujours joyeusement irritant directeur dans les parages. Donc il pouvait ... arpenter le couloir.

Il avait admis qu'il était attiré par Potter, et cela devait s'arrêter là! Dans le passer il pouvait toujours faire passer une attraction en se l'avouant puis en n'en tenant pas compte. Peut être ne l'a-t-il pas bien ignoré, mais comment pouvait-il l'ignorer si cet infernal garçon était toujours prés de lui. Garçon. Non, pas vraiment un garçon, c'est l'évidence même. Ce n'était pas seulement les changements physiques qui donnait à Potter une apparence plus âgée, c'était cette confiance en soi que malgré toutes ses tentatives, il ne pouvait briser. Il ne voulait pas vraiment le faire, c'est seulement ... merde! Il était habitué d'avoir un peu plus d'influence sur les actions de Potter et la perte de contrôle l'énervait au plus haut point.

Et comme ce n'était pas assez, Potter n'était même pas embarrassé de ce qu'il a lu dans le journal du jeune homme. Il avait écrit noir sur blanc qu'il était attiré par son Professeur et toutes ses actions, depuis son retour témoignaient que cette attirance était toujours là. Et puis le Nécromancien a osé le guérir complètement! Maintenait il devait quelque chose à Potter! Et ce sacré, infernal, indésirable... BESOIN de Harry Potter allait le rendre fou!

Et, Merlin! Quand il avait parlé! 'Avez vous la moindre idée comment le son de votre voix est sexy ?' il a été excité seulement par ses mots et sa voix!... il se demandais si quelqu'un remarquera s'il tuait Potter...

"Vous m'attendiez?"

Snape sursauta , surpris. Il était tellement plongé dans ses pensées qu'il n'avait pas vu que le garçon-qui-le-rend-fou-et-va-se-faire-tuer-pour-cela était arrivé. Il prit un air renfrogné.

"- Je vous déteste."

Harry souleva le sourcil.

"- Oh? Et pourquoi ça?"

Snape lui jeta un regard meurtrier et se dirigea vers le bureau de Dumbledore. Harry le suivit en essayant de dissimuler un sourire. Il savait très exactement à quoi pensait Snape. Il l'avait vu marcher, murmurant quelque chose à voix basse, très irrité. Cela avait été incroyable de le voir, sachant que Snape n'avait pas remarqué son arrivée.

Ils étaient installés dans le bureau de Dumbledore sous le regard amusé de celui-ci. Harry sentait que le directeur savait qu'il tourmentait son ancien Professeur et que ses avances n'était pas tout à fait refusées.

"- Professeur," commença Harry.

"- Appelle moi Albus."

Harry sourit légèrement.

"- Albus. Mes questions sont les suivantes: qu'est ce qui s'est passé à Hogwarts et au ministère, et pourquoi trois élèves ont été initiés hier? Ils n'ont même pas encore 17 ans."

Albus acquiesça.

"- Avec le retour de Voldemort et ton disparition( Harry eut un regard coupable), beaucoup de parents ont interdit à leur enfants de retourner à l'école. Nous avons à peu près la moitié d'élèves qui sont partis. La moitié sont des serpentards, bien sur. Bien que je suis surpris du nombre de Serdaigle et de Poufsoufles que cela laisse."

Harry fronça les sourcils.

"- Je vois. Est ce qu'ils étudient chez eux au moins? Et les élèves nés des parents moldus?"

"- Les élèves qui ne sont pas revenus à l'école sont tous des sangs purs, et je pense qu'ils étudient en effet chez eux, répondit Albus. Et le ministère dit toujours que Voldemort n'est pas de retour et que ton disparitions n'a rien avoir avec lui."

Harry eut une sorte de grimace.

"- Ce qui est vrai, mais je suppose que les rumeurs ne disent pas cela."

"- Non. D'après les rumeurs, Voldemort t'a enlevé et t'a tué. Cependant la Gazette du sorcier a publié, d'après une source dont le nom n'a pas été divulgué, un article sur ces problèmes cachés."

"- Une source dont le nom n'a pas été divulgué? Qui?"

"- Nous ne le savons pas. Ils disent que Voldemort est de retour, et la gazette a publié de nombreux articles disant que le ministère ment sur le fait que cela ne s'est pas passé."

Harry acquiesça lentement, tout en digérant toute information obtenue.

"- Et l'initiation d'hier?"

"- Severus?" demanda Dumbledore.

Snape soupira légèrement. Il aurait été content de ne pas participer à la conversation.

"- Je ne peux que supposer ce que Voldemort fait comme je ne suis plus au courant de ses affaires, dit-il. Mais je crois que les élèves de serpentard ont été retenus pour leur entraînement avec Voldemort lui-même ou l'un de ses mangemorts, pour ensuite intégrer le cercle. Je pense que même pour Malfoy, apprendre les Impardonnables a été difficile. Mais ceux qui sont jugés prêts, sont mis à l'épreuve et puis initiés."

"- Avec l'arrivé d'élèves leur nombre va s'accroître significativement," dit Harry tout doucement.

La pièce devint silencieuse pendant qu'ils réfléchissaient ce que cela voulait dire pour le côté de la lumière.

Harry leva les yeux et rencontra le regard de Dumbledore.

"- Il est très important d'apprendre aux élèves ce qu'il faut, comment se défendre soi-même de Voldemort, dit-il d'un ton ferme. Qu'est ce que vous avez prévu pour cela? fit-il tout en jetant un coup d'il à Snape avant de continuer. Est ce qu'il y a des cours en plus? Qui est le Professeur de Défenses contre les forces du mal?"

Albus s'appuya sur le dossier de sa chaise.

"- Mad-Eye Moody est le Professeur de Défense."

Harry attendit la suite qui ne vint pas.

"- Et?" fit-il.

"- Il n'y a pas de cours en plus," siffla Snape.

C'était, apparemment, un point délicat pour lui.

"- Pourquoi pas?" demanda Harry.

"- Parce que le conseil d'école ne le veux pas, répondit brièvement Albus. Je ne peux pas aller contre cette décision. Ils ont menacé de m'enlever de ce poste."

"- Merde!" jura Harry.

Il fixa ses mains, notant au passage qu'il les avait tellement serré que ses jointures étaient blanches. Il relâcha la pression.

"- Alors il faut le faire avec certains, les plus sérieux, élèves," dit calmement Harry.

"- Vous allez les entraîner?" demanda Snape incrédule.

"- Oui, fit-il et s'arrêta, un sourire léger mais malicieux sur le visage. Et vous allez le faire aussi."

la bouche de Snape s'ouvrit sous le choc.

"- Quoi?"

Harry jeta un coup d'il à Albus. Les yeux du directeur brillaient de malice; il était obligatoirement content. Harry reporta son attention sur Snape.

"- Certains élèves pourrons avoir des problèmes avec mon jeune âge et mon statut d'entraîneur," dit-il d'une voix quelque peu moqueuse.

Albus eut un gloussement car Snape restait toujours bouche bée de surprise. Il regarda Harry et son regard redevint sérieux.

"- Pense tu continuer les autres missions?"

Harry attendit avant de acquiescer.

"- Oui, je pense. Surtout celles comme la dernière. Dans tous les cas je vous informerais avant les attaques de mangemorts. Ce serais plus facile pour vous d'aller récupérer les victimes chez eux avant l'attaque," dit Harry sérieusement.

Il jeta un coup d'il à Snape qui était toujours incapable de parler, sous le choc.

"- Je demande que Snape soit toujours mis en équipe avec moi. Il peut aller aux certaines mission seul, bien sur. Il est, moi exclus, le premier sur la liste des gens à tuer de Voldemort."

"- En équipe avec vous?" s'étouffa Snape.

"- Je suis tout à fait d'accord," répondit Albus, ignorant le maître des potions.

"- Il y a une autre chose," dit Harry.

"- Oui?" l'encouragea Albus.

"- J'aimerais aller faire un tour à St.Mungo's."

Albus acquiesça.

"- Je comprend. Voudrais tu la compagnie de Severus?"

Snape eut le souffle coupé.

"- Je vais être avec lui tout le temps?!" cracha-t-il.

"- C'est à lui de décider," répondit Harry.

"- Severus? fit Albus. Tu n'est pas obligé d'y aller. Bien sur, je me sentirais mieux si Harry est accompagné, et il semble que tu es la meilleure personne, puisque vous êtes en équipe pour la plupart de vos missions."

Snape jeta un regard meurtrier au directeur, complètement énervé de devoir faire quelque chose qu'il ne voulais pas.

"- D'accord," siffla-t-il.

***

à suivre